carte Guadeloupe

Les francs-maçons de Guadeloupe (1770-1848) à l’IDERM jeudi 16 mai

Par Géplu dans Divers

Ce jeudi 16 mai à 18h15, lors de la prochaine réunion de l’IDERM (Institut d’Études et de Recherches Maçonnique), Chloé Duflo présentera lors d’une conférence historique ouverte à tous l’importante recherche qu’elle a conduite sur Les francs-maçons de Guadeloupe (1770-1848).

La Guadeloupe, maintenue dans une sujétion étroite à l’égard de la Métropole et dont les structures reflètent toute l’inégalité et les jeux de pouvoir de l’Ancien Régime, apparaît en effet comme un espace de développement maçonnique important. De la Guadeloupe de la fin du XVIIIe siècle demeure trop souvent l’image d’un monde rural organisé autour d’un système esclavagiste de plantation et du préjugé de couleur. Or, en dépit de sa situation périphérique, la colonie connaît, dans une dimension plus relative, les mêmes évolutions que la Métropole : renouveau urbain, essor de la presse, multiplication des réseaux d’association.

À travers la déclinaison guadeloupéenne de la Franc-maçonnerie, c’est l’accommodation de l’Ordre aux structures coloniales et, l’évolution des individus et de la société créole, de la Révolution Française à l’abolition définitive de l’esclavage, qui sont perceptibles. Elle permet alors d’offrir une nouvelle approche de la société coloniale et de sa complexité, reflet d’une époque et de ses divergences.

L’évolution de l’activité maçonnique, étroitement liée à la vie politique et sociale des îles, permet d’approcher la complexité des évènements qui s’enchaînent de la Révolution à la seconde abolition de l’esclavage en 1848 ainsi que la relation ambiguë entretenue avec la Métropole.

jeudi 16 mai à 18h15, au siège du Grand Orient de France, rue Cadet à Paris.

lundi 13 mai 2019 1 commentaire

Étiquettes : , ,

  • 1
    yonnel ghernaouti YG, 13 mai 2019 à 05:24 / Répondre

    Chers amis(ies)
    En attendant d’entendre ce jeudi soir Chloé Duflo, si vous vous intéressez à la FM ultra-marine, vous pouvez toujours lire de Georges Odo « La Franc-Maçonnerie dans les colonies » (Edimaf, 2001), réédité en 2015.
    Un compte rendu de l’ouvrage par Yves Bénot est disponible dans la célèbre collection Dix-Huitième Siècle consacrée à « L’épicurisme des Lumières », année 2003 n°35, p. 595 sur https://www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_2003_num_35_1_2578_t1_0595_0000_2
    ou en savoir plus en prenant connaissance des propos de Georges Odo recueillis par Guillemette Bourdin en mars 2006, « L’Histoire en noir et blanc », traitant de la maçonnerie guadeloupéenne de 1745 à 1940 : http://emsomipy.free.fr/Articles/Antilles/Art.Odo.Antilles2006.htm, extrait du site « Franc-Maçonnerie et Francs-Maçons Célèbres ».
    Ou encore visiter l’excellent site du Suprême Conseil Grand Collège du Rite Écossais Ancien Accepté du Grand Orient de France consacré à « La Franc-Maçonnerie dans les colonies » http://sog1.free.fr/ArtOdo201ColoniesHist.htm

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
nunc sit Phasellus Aliquam consequat. justo odio leo massa porta. vulputate,