Francs macons de france

Une drôle de « fraternelle »

Par Géplu dans Divers

Je ne sais si l’on doit encore parler de Frère pour un homme suspendu à titre conservatoire par son obédience (la GLNF) pour non respect du secret maçonnique « (…) en bafouant le plus élémentaire principe de discrétion, mêlant fonctionnement maçonnique de l’obédience et problématiques profanes (…) », mais le sieur Gilbert D (par courtoisie on taira son nom) semble habitué des situations compliquées et du mélange des genres.

N’est-il pas aussi « président fondateur international » (mazette !) d’une surprenante « fraternelle » baptisée les Francs-Maçons de France qui se présente sur internet comme une « Fraternelle internationale interobedience non corporative d’aide et d’entraide ». Impossible d’en savoir plus sur cet objet on ne peut plus vague, car bien que créée en 2006 le site de la « fraternelle » est toujours en construction. Pourtant, si l’on s’interroge un peu et que l’on consulte les statuts de l’association « déposée au JO le 28 septembre 2006 », on voit à l’article 2 que « Cette association a pour but de créer un annuaire fraternel pour une aide et une entraide entre ses membres ». Mais jusqu’à aujourd’hui personne n’a vu d’annuaire. Sans doute parce que l’association n’ayant jamais compté beaucoup plus de membres que vous n’avez de doigts sur une main ou les deux au maximum, celui-ci ne s’est pas encore révélé d’une absolue nécessité.

Mais la question la plus importante est : un « Frère » suspendu de son obédience maçonnique peut-il toujours se présenter comme président d’une « fraternelle », toute bidon qu’elle soit ?

mercredi 06 novembre 2019 45 commentaires

Étiquettes :

  • 45
    Abi047 12 novembre 2019 à 14:26 / Répondre

    Inimaginable et incroyable de non sens outre les fautes de français à chaque ligne.
    Cette chose me fait penser à une autre dont André LOUIS, mon père, se targue d’être le Grand Maître à Saint Malo…à grand renfort d’eau bénite, lui qui ne croyait en rien….Sauf qu’il est longtemps resté Rosicrucien et proche de la Scientologie !
    Bref, ça attaque les neurones…

  • 29
    Gilbert Deridder 8 novembre 2019 à 09:44 / Répondre

    Bonjour mon TCF
    Hier je t’ai envoyer un mail pour t’expliquer un.peu le sujet
    Suite à notre téléphonique je t’ai apporté des éléments sur ma Fraternelle.
    Regarde ma page Facebook
    Gilbert Deridder
    Plusieurs articles sont diffusés.
    Je te remercierais de revoir ta copie dinformations calomnieuses à mon égard si une taupe ta donner des informations acvusantes de l’obedience ou j’étais.

    Toute accusation calomnieuse non vérifier nuisant à une personne peut être saisi.e en plainte et saisi par la le tribunal d’instance de Paris.
    Voilà mon TCF.
    Tu mets en doute le de F suite aux messages envoyés je ne suis pas corronpus moi.
    Je te remercie de viens vouloirs corrigés tes propos
    BBB
    Gilbert

    • 35
      Joël 8 novembre 2019 à 20:27 / Répondre

      Cher Gilbert,
      Il faut soigner ton orthographe. Cela fait aussi partie de la crédibilité d’un message.

    • 42
      Adèle 10 novembre 2019 à 10:59 / Répondre

      Hé bé…… c’est pas ça qui va inciter des profanes à entrer en Franc-Maçonnerie.

    • 43
      ThB 10 novembre 2019 à 11:48 / Répondre

      Il serait utile d’acheter un Bescherelle et un dictionnaire … Je ne sais ni lire ni surtout écrire est tout à fait à propos …

  • 22
    joab's 7 novembre 2019 à 11:42 / Répondre

    Je reviens sur un point (si Geplu me le permet) qui est très significatif de la perversion de soumission de principe au système obedentiel.
    Geplu, tu énonces : « Je ne sais si l’on doit encore parler de Frère pour un homme suspendu à titre conservatoire par son obédience (la GLNF) « 
    Ce qui signifierait donc, que pour toi la desigantion de « frère », au sens maçonnique serait liée à l’avis des dirigeants d’une obedience … même si c’est pas la tienne ! (et pire venant de la GLNF qui a déjà été souvent condamnée par les tibunaux civils).
    Et pourtant ta confaiance aux obediences est selective … Selon des critères bien flous et non énoncés, certaines seraient dignes de confiance ? et pas d’autres ?
    Mais alors, elimines-tu l’attribution de la qualité de « Frère » dans la cérémonie maçonnique au profit de copinages inter-dirigeants obedentiels ?
    Pardon de te bousculer, car cette attitude est hélas bien commune et acceptée(au point que je ne l’avais pas décelée en premiere lecture) et temoigne de cette perversion qu’installent des obediences au point que des bases de la FM comme celle-là se trouvent ainsi piétinées … dans l’indifference maçonnique générale.

    • 25
      Joël 7 novembre 2019 à 14:07 / Répondre

      Geplu me semble avoir tort de répercuter ce type de dossiers qui nourrit l’antimaçonnisme. On s’en tape des dérives de l’une ou l’autre Obédience plus ou moins bizarre. Cela ressemble à des règlements de compte. Même si, espérons-le, c’est le fait du hasard en ce qui le concerne.

      • 27
        joab's 7 novembre 2019 à 18:13 / Répondre

        Je ne crois pas, je suis même sûr du contraire, que l’on doive « s’en taper » des agissements dans les obediences.
        Car notre initiation maçonnique nous oblige à considérer TOUS les FM sur la terre comme « un seul peuple » … Donc toutes ces barrières obstacles élevées par les obediences pour eparpiller les FM doivent être piétinées sans la moindre considération ! C’est même notre devoir, me semble-t-il … à la lecture toute simple de nos rituels. Je sais que ca ne fait pas l’affaire de ceux pour qui cette contre-maçonnerie est une opportunité de pouvoir vis à vis des FM. Je sais aussi que c’est tellement banalisé que pour beaucoup ils ne sont même plus interpellés par ces déviances.

    • 33
      Jules 8 novembre 2019 à 19:08 / Répondre

      Bon alors si je comprends bien Joaben, n’importe quel couillon peut s’autoproclamer franc-maçon.
      Voilà. Ce matin en me réveillant j’ai décidé que ce serait sympa d’être franc-mac. Je me suis auto initié (et alors ?), et maintenant gaffe aux affreuses obédiences, toutes totalitaires, réactionnaires et tyranniques qui auarient le culot de dire que je ne suis pas un Frère. Je veux que l’on me respecte « comme tel », puisque mon copain Fernand qui a eu la même lubie deux jours plus tard (on s’est fait une méga cérémonie d’initiation au bistrot du coin) me reconnaît lui comme tel. Et les potes qui étaient autour du bar ayant trouvé ça sympa, on les initie aussi demain et ainsi on ouvrira notre loge. Et y a intérêt à nous respecter et nous reconnaître.
      Non mais…

      • 34
        joab's 8 novembre 2019 à 20:02 / Répondre

        cette ignorance maçonnique est plutôt effarante !
        As-tu oublié qu’il y a des regles et processus maçonniques clairs et précis pour devenir FM ?

        Et que ces règles n’ont rien à voir avec quelque allégeance à une obedience ou un ultime lien ?
        Terrible de tomber si bas !

        • 36
          Jules 8 novembre 2019 à 20:59 / Répondre

          Comment ?
          Mais tu voudrais m’imposer des règles ? TES règles ?
          Mais tu te prends pour qui Joaben ?
          Tu veux jouer à l’obédience à toi tout seul ?
          Moi je suis un maçon LIBRE, parce que j’en ai décidé ainsi. j’en ai rien à foutre de tes règles à toi. J’ai décidé les miennes, et quoi que tu en penses je m’estime aussi franc-maçon que toi, parce que j’en ai décidé LIBREMENT ainsi.
          Tes insinuations et pressions quasi obédientielles sont intolérables.
          Non mais quoi. Où on va si on n’a plus le droit de s’autoproclamer franc-mac comme Joaben.

      • 37
        Joab’s 9 novembre 2019 à 08:58 / Répondre

        merci, Jules d’illustrer en direct ce que nous avançons sur les méfaits du militantisme obédientiel. Fuite, dérision, diversion .

        • 39
          Jules 9 novembre 2019 à 11:54 / Répondre

          Ce qui est marrant, ou plutôt triste, Joaben, c’est que tu pratiques exactement ce que tu reproches aux autres, ces fameuses obédiences qui te dégoutent : esquive, déni et diversion.
          .
          En quoi mon histoire diffère-t-elle de beaucoup de celle de beaucoup de tes fameuses « loges libres » ?…
          Répond.

          • 40
            joab's 9 novembre 2019 à 12:12 / Répondre

            le Baratin de niveau cour de récréation « c’est celui quoi dit .. » ne merite evidemment aucune réponse, même si révélateur de cette triste mentalité que je dénonce.
            Ta pitrerie est evidemment sans le moindre rapport avec la Fmaconnerie des loges qui ont choisi de sortir de la contre-maçonnerie dont tu es militant acharné.
            La réalité est là : ces loges fonctionnent, au moins aussi bien et serieusement que les loges soumises aux obediences.
            Là où ton système est totalement pervers est que tu insinues, au delà des pitreries de denigrement, que ces obediences seraient une garantie de moralité et conformité maçonnique.
            NB : pour ma part, si je ne fais partie de loge hors obedience, j’ai un profond respect pour ces loges, leur démarche, mais aussi consideration pour le travail serieux de fait qu’elles montrent (la plupart … comme dans les obediences il y a aussi des loges … bizarres mais pas plus).
            Manifestement la propagande obedentielle insultant de « sauvages » ces loges, le respect n’est pas dans ce milieu.

            • 41
              jules 9 novembre 2019 à 13:55 /

              Et voilà. Encore un échappatoire, et toujours pas de réponse à la question.
              Quelle légitimité maçonnique donner à ceux qui s’instituent et s’autoproclament « francs-maçons », sans que personne qui dispose d’une antériorité et d’une légitimité (par des loges membres de et reconnues par des obédiences qui peuvent justifier d’une histoire, d’un ancrage et de gardes-fous) ne les ai « reçus ».
              .
              Alors Joaben ?… Comment ils font tes copains qui préférent vivre leur vie en dehors des obédiences « régulières » (toutes les grandes) ?
              En tout cas moi je ne peux pas « reconnaître comme tel » un zozo dont je ne sais pas d’où il vient et de qui il tient son « initiation ». Suffit pas de prononcer trois phrases lues n’importe où pour que cela suffise. C’est comme les diplômes des grandes écoles. C’est un gage de formation et une sécurité.
              .
              Généralement beaucoup de petits gourous de province (comme toi peut-être) créent leur « loge sauvage », ou même leur propre « obédience » (même si toutes les autres c’est de la m…) parce qu’ils n’ont pas pu avoir la « carrière » qu’ils espéraient et qu’ils estimaient bien sûr qu’elle leur était due dans une des grandes obédiences qui n’a pas su reconnaître leur valeur à sa juste mesure… 🙂

        • 44
          Joab’s 10 novembre 2019 à 16:19 / Répondre

          @jules41
          Je passe sur le petit jeu de provocs pitreries qui illustre les pratiques de ton groupe
          1 : si tu arrives à duper tes compères par tes postures, ton propos témoigne d une lourde ignorance de ce que tu attaques : les loges indépendantes n’apparaissent pas par génération spontanée ou auto-proclamation mais dans le respect des traditions maçonniques en la matière que tu ignores manifestement sur la fondation d’une loge. Petite piste : même dans les patentes de loge Glnf on retrouve trace de ces principes.
          2 manifestement tu ignores le “comment on reconnaît pour tel” tricentenaire pour préférer ton caprice.
          3 Pour tes médisances calomnieuses, ça illustre aussi la sinistre mentalité dans laquelle vous vous complaisez.
          On a sous les yeux avec tes interventions ce qui vous anime.

  • 17
    Deridder Gilbert 6 novembre 2019 à 17:25 / Répondre

    Mes très chers
    Qui veut se débarrasser son chien l’accuse de la rage.
    Le Christ crucifié entre deux voleurs.
    J’ai même rencontrer les 3 vilains….
    Que dire la vérité n’est pas toujours bonne à dire.
    Mais devant ces propos calomnieux de moi et de ma Fraternelle.
    Je vais exercer un droit de réponse légitime ainsi que des explications sur le jugement des membres de ma Fraternelle .
    Aussi même de la trésorerie je suis ouvert à tous les contrôles même fiscales, car le mécénat c’est moi avec mon implication fe temps etc.
    Si tous les personnes me critiquant en faisaient un peu de fraternité rimerait avec solidarité.
    Un scandale plus grand que le départ vers la Grande Loge Opéra ou le problème Stéphani ou 17 000 dont partis ou l’affaire Benala et bien d,’autres.
    Je me réserve la vérité aux magazines ou médias pour financer ma Fraternelle pour aider les … dans le besoin.
    Il faut la vérité éclate aux grands jours.

    • 18
      joab's 6 novembre 2019 à 18:17 / Répondre

      C’est un peu confus. Si vous avez une vérité à faire eclater, il ne faut pas différer.

    • 20
      PoulpGluant 7 novembre 2019 à 09:18 / Répondre

      Je cite « Je me réserve la vérité aux magazines ou médias pour financer ma Fraternelle pour aider les … dans le besoin. »
      Cela signifie que la vérité a un prix financier?

      • 24
        Désap. 7 novembre 2019 à 13:31 / Répondre

        20 – en effet, le garçon parait un peu fantasque …

  • 16
    joab's 6 novembre 2019 à 17:25 / Répondre

    Cher Geplu. il ne faut pas être trop nerveux vis à vis des critiques d’ obediences. Si ces obediences sont effectivement un service evident aux FM et si les critiques sont injustifiées, ca merite de repondre aux griefs autrement qu’en brocardant les critiqueurs, non ?
    En l’occurence la critique portait sur le peu de crédit que l’on peut accorder aux organes de justice de certaines obediences, et en particulier la GLNF, en cause là.
    Ces « cours de justice » dans quasi toutes les obediences(y compris la mienne), n’offrent aucune garantie d’impartialité, objectivité et ne disposent d’aucun moyen d’instruction respectables. Il ne s’agit pas de denier leur existence, ni même parfois leur utilité, mais de ne pas leur donner plus de credit qu’un avis de la direction de l’obedience. Et de plus à l’extérieur, ces avis n’ont evidemment strictement aucune valeur que par complaisance, on leur accorderait. Pire, ce qui est grave est qu’on peut gravement nuire à des personnes en repandant rumeurs et calomnies à leur sujet, en prenant pour acquis, realité des avis de « cours » fantoches.
    Par exemple dans un cas que tu citais (« piquer dans la caisse »), il est grave de laisser gérer par ces cours fantoches ce qui est un delit civil (si avéré).
    Si je prend l’argument souvent avancé (mais les freres sont libres d’adhérer et de demissionner) … faut-il rappeller que c’est aussi le cas des sectes. Doit-on s’interdire de critiquer les sectes de ce fait ?
    Donc oui, j’ai souvent exposé, arguments factuels à l’appui, en quoi des obediences ont perverti la FM. Pour autant je pense que la FM gagnerait à sortir des affrontements obedentiels et à se doter de structures plus souples, adaptées a notre monde d’aujourd’hui et se concentrant à faciliter la vie maçonnique en se debarassant des derives autoritaristes, des modes de courtisans, des abus financiers, des derives sectaires et en consolidant des structures de rencontre, de com, de mutualisation.
    Je pense sincerement que toi, geplu, peut avoir un rôle très positif, par le credit qu’a ton blog. Defendre des archaismes de pouvoir obedentiel, est-ce un combat qui merite d’être mené ?

    • 21
      Brumaire 7 novembre 2019 à 10:26 / Répondre

      Je nepensepas que Géplu passe son temps à défendre les obédiences!Moi aussi, je vais faire « mon JPChevènement » lorsqu’il a quitté le gouvernement.
      Joab’s, tu re-pointes toutes les dérives de la GLNF: je me demande comment la GLNF a pu en arriver là, car, tout de même, on suppose qu’il y avait des règlements! Ces derniers étaient-ils approuvés par les loges? si tel n’était pas le cas, ce sont les FF eux-mêmes qui étaient fautifs, par négligence, par excès de confiance, etc…
      On ne peut pas faire n’importe quoi, dès que les règlements sont mis en circulation, après avoir été approuvés, bien sûr. C’est cela qui protège les membre et les loges d’une obédience, encore faut-il que les principaux intéressés ne s’en désintéressent pas, comme c’est hélas, souvent le cas. Mais, celui qui s’accommode de ses maux perd alors le droit de s’en plaindre.

      • 23
        Désap. 7 novembre 2019 à 13:27 / Répondre

        21 – Ma soeur, Joab’s est parfois excessif, en revanche je puis te dire que sur la GLNF de la période 2005 / 2012 il est parfaitement fondé. Initié en 1991, je m’en suis échappé en 2011 écoeuré. Le système était complètement verrouillé et si aucune procédure judiciaire n’a été engagée pour malversation et dole, c’est pour une raison bien précise, celle qu’avait dénoncé le procureur de Nice Montgolfier.

        • 26
          Désap. 7 novembre 2019 à 17:01 / Répondre

          dol, et non dole, bien entendu

        • 30
          joab's 8 novembre 2019 à 10:39 / Répondre

          La perception de l’ « excès » est souvent très variable et subjevctive. Ainsi pour beaucoup ici, insulter de « loges sauvages » n’est pas « excessif », c’est devenu une banalité du monde obedentiel. Gageons que si une insulte de « loges larbins » serait vue comme excessive.
          Dans l’absolu, l’excès se mesure par rapport à une norme convenue.
          Si on prend comme norme les rituels maçonnique, il est evident que les manifestations obedentielles pour diviser les maçons sont des « excès »(doux euphémisme) de pouvoir.
          Par contre si pour certains la norme est le fonctionnement obedentiel, l’application des principes maçonniques de fraternité et universalité est evidemment « excessif ».
          En ce qui concerne la GLNF, si la chape de plomb est retombée, et une com habile de connivence hypocrite vis à vis du GODF (rencontres Lafayette) l’organisation elle même mis en place en 2012 a, au contraire renforcé un système « courtisan ».
          Sur les affaires judicaires, manifestement les adeptes s’en moquent.
          Il est vrai aussi que le système de negation des loges et des VM, institutionnel à la GLNF soulève souvent incrédulité chez d’autres FM.
          Alors faut-il continuer à dénoncer cette contre-maçonnerie ou finalement considérer que c’est leur problème.
          Il me semble que nous avons la reponse dans nos rituels ! Nous sommes TOUS concernés.

          • 31
            Désap. 8 novembre 2019 à 13:48 / Répondre

            29 – Joaben, il faut finalement considéré que c’est leur problème.
            Ceci parce qu’il y a plus anti-maçonnique encore, l’entrisme religieux qui ronge cette obédience et la politique qui ronge l’autre. Les alliés objectifs.
            Le GODF est ravi, il a un contre exemple à sa mesure.
            La GLNF est tranquille, elle a un contre exemple à sa mesure.
            La GLUA se frotte les mains, personne n’est en mesure de critiquer sa politique, tout le monde s’en satisfait.
            Et le principe de la franc-maçonnerie, la Maçonnerie, dans tout ça ? Ce n’est pas le sujet, tu le sait parfaitement. Le sujet se nomme « effectifs » pour les raisons que tu connais et qui les concernent toutes trois.
            Tu connais également le proverbe : nul n’est prophète en son pays.
            La franc-maçonnerie aujourd’hui n’est pas un idéal, c’est une communauté humaine au milieu des communautés humaines, en conséquence universalité, responsabilité et liberté sont passées par perte z’et profits.
            .
            J’ai un peu le z’ ravageur en ce moment 🙂 🙂

      • 28
        joab's 7 novembre 2019 à 18:18 / Répondre

        J’espérais de la part de FMs autre chose en réponse à des faits précis qu’un brocardage de radoter (le RE-pointes) et un recyclage totalement hors sujet et hors contexte d’une boutade de Chevenement.
        Chacun peut apprécier, a la lecture du couplet de GEPLU s’il defend ou pas les obediences.
        Dans le cas de la GLNF, les reglements sont enoncés par la direction et validés par ses courtisans (le SGC, tous « sous-allégeance »).
        Avec un tel principe enoncé dans ta dernière phrase, tout se justifierait : les regimes totalitaires, les sectes, les femmes battues …
        Il est vrai que lorsqu’on insulte de « sauvages » des loges qui ont choisi de ne pas se soumettre …

      • 32
        joab's 8 novembre 2019 à 16:18 / Répondre

        @desap30. On peut se contenter, bien sûr aussi d’un discours « tous pourris », trop facile et finalement renoncement à nos devoirs maçonniques.
        Car si en effet, la GLNF, mais pas seulement, fonctionne comme une organisation totalement profane, il y a à l’interieur NOS FRERES et je me refuse à les déconsidérer du fait des turpitudes de l’organisation dans laquelle ils maçonnent.
        Car, je sais fort bien (j’en ai été) que le conditionnement obedentiel est trop étanche pour qu’une consideration objective apparaisse.
        Ainsi, il est fort possible que sans la crise de 2012, j’aurais passivement accepté cette contre-maçonnerie et y serait encore. Il faut à un moment une prise de conscience.
        Ainsi, les insultes de « loges sauvages » sont vécues pour beaucoup comme completement « normales ».
        Le sexisme ne me choquait pas non plus lorsque j’etais à la GLNF. (ce qui explique que les pretextes absurdes que l’on lit ici par ex. passent fort bien en circuit fermé).
        Il y a cependant une inquiétude des « grosses obediences » du fait que le système de loges indépendantes a largement montré qu’il est operationnel, efficace, même s’il connait aussi quelques difficultés (souvent créées par les grosses).
        D’où ces attitudes suffisantes, méprisantes pour maintenir une dépendance … car les FM qui visitent constatent très bien que ces loges travaillent bien, voire mieux. D’ou l’interrogation inevitable (même si pour l’instant etouffée, assommée : une obedience, pour quoi faire ?).
        NB : a la GLUA, même si le système n’est pas corrompuu comme à la GLNF, nombre de loges nous rejoignent(et d’autres micro-obediences), souvent par groupes entiers.
        Il faut bien savoir le systeme courtisan de la GLNF est nullementdicté par la GLUA.

        • 38
          Désap. 9 novembre 2019 à 11:42 / Répondre

          32 – Curieux ce côté missionnaire.

  • 7
    COUSSEAU 6 novembre 2019 à 11:14 / Répondre

    06 61 82 87 10
    MERCI GILBERT POUR TON APPEL CONFIDENTIEL
    3 AF

  • 6
    joab's 6 novembre 2019 à 11:04 / Répondre

    Ce qui le plus etrange, Geplu est de se poser une telle question « la question la plus importante est : un « Frère » suspendu de son obédience maçonnique peut-il toujours se présenter comme président d’une « fraternelle », toute bidon qu’elle soit ? »
    Car de quel droit sera serait-il interdit ?
    Qu’un F soit suspendu de la GLNF merite-t-il infamie ? Y compris chez des mebres du GO ?
    Le comble : nombre des dirigeants GLNF actuels, imposant leurs diktats ont aussi été supendus ou radiés ou en tout cas piétinés par d’autres « frères » en allégeance.
    Je n’ai aucun avis sur le F Gilbert ni sur ses activités qui me sont inconnues.
    Par contre il y a de quoi s’interroger sur ces « morts maçonniques » … comme un autre article l’a montré, quel crédit accorder à des affirmations des « cours de justice » d’obedience ? A mon sens, aucun !
    Concernat le motif prétendu (sachant que la GLNF ne s’embarasse pas d’instruction pour verifier la véracité des accusations, les « juges » etant « en allégeance » au GM) … on note qu’ici les militants n’hesitent pas à clamer des « ruptures du serment maçonnique » … à propos de renoncement à l’allégeance à leur « ultime lien avec Dieu » (le GM). C’est dire comment on peut pietiner le vrai serment maçonnique en le confondant avec cette déviance honteuse. On peut ainsi apprécier les mefaits de ces oppressions obedentielles au point que des initiés se laissent ainis pervertir.
    Geplu, pardon de t’interpeller, mais il me semble fort dommage de donner tribune à ces déviances obedentielles et jeter en pature générale à d’autres FM des décisions de pacotille. Tu t’etais ému pourtant de cette derive de E.Mutel. A moins que la « grosseur » de l’obedience soit un critère de « moralité » ?

    • 9
      Joël 6 novembre 2019 à 11:59 / Répondre

      Tout à fait d’accord avec Joab’s.

    • 10
      Désap. 6 novembre 2019 à 12:02 / Répondre

      6 – D’accord avec Joab’s, la GLNF est une obédience on ne peut plus autoritaire et sa direction on ne peut plus autocrate.
      Méfiance tout de même, avant de prendre pour argent comptant ses décisions de suspension ou radiation.

    • 11
      Géplu 6 novembre 2019 à 12:07 / Répondre

      Une fois encore les partisans des loges « libres et souveraines », détracteurs des « obédiences », s’en prennent à l’organisation obédientielle dans son principe.
      Mais les obédiences n’imposent l’adhésion à personne, et ne sont pas propriétaires des loges qui les composent. La preuve en est l’existence aux côtés de ces structures obédientielles d’une multitude d’autres structures se revendiquant aussi de la franc-maçonnerie et se disant « libres » ! Le problème est que ces petites voire toutes petites structures n’apportent pas toutes les mêmes garanties de sérieux que les fameuses obédiences…
      .
      Les obédiences sont des fédérations, constituées sur la base de l’adhésion à leurs principes et conception spécifique de la franc-maçonnerie et de son engagement. Chacune des principales obédiences représentatives et reconnues (une grosse dizaine en France) ayant sa personnalité et ses spécificités sur lesquelles il n’est pas nécessaire de revenir ici. Se reporter éventuellement aux sites de celles-ci. Les loges qui le souhaitent adhérent librement à l’obédience dans laquelle elles se reconnaissent, et bénéficient ainsi de la reconnaissance, de la notoriété et de la crédibilité de celle-ci. L’union faisant la force, on existe d’autant mieux et on est d’autant plus crédible quand on est plusieurs milliers à se reconnaître dans la même appréciation de la FM que lorsque l’on n’est que quelques dizaines.
      .
      Nulle Loge n’est prisonnière d’une obédience ou tenue d’y rester ad-vitam, mais chaque Loge qui adhère à une obédience a pour obligation d’en respecter la constitution et les Règlements, qui comportent généralement une structure judiciaire destinée à veiller au respect de ces Règlements par les Loges adhérentes et leurs membres.
      C’est plus clair ?…

      • 12
        joab's 6 novembre 2019 à 12:23 / Répondre

        Si tu places la dicussion sur un mode partisan nul doute que ca va exciter les passions.
        Manifestement tu ignores qu’à la GLNF, les loges n’ont aucune existence associative, ni financière. La seule association est « la GLNF ».
        Rappelles-toi que le pouvoir GLNF en place a pillé les sous-comptes de loge, troncs de la veuve des loges, en toute légalité … et immoralité.Certains des militants ont pleurniché ici que des loges avaient « planqué » dans des associations … ce qu’ils avaient payé.
        Je passe sur ton discours d’intentions prêtées.
        Qui conteste ce que tu evoques sur la liberté des loges d’adhérer ou sortir ? sur l’utilité de mutualiser les ressources, la communication ? Personne ! Pour autant, cela est il la fermeture de toute critique des dites obediences ? Ton forum ne s’en prive pourtant pas, semble-t-il, enfin, surtout les « petites » …
        J’aurais préféré que tu contestes les arguments avancés plutôt qu’une incantation générale.
        Si tu veux ouvrir un débat sur l’utilité des obediences, serein, sans intimidations, censures, crois-moi ! J’ai aussi des arguments en faveur d’une structuration de la FM, de type « obedience ». Ce sont les déviances autoritaristes ou sectaires de certaines obediences que je pointe.
        Mais si tu te sens en mission de militant pour couvrir celà, en effet, « c’est clair » …

        • 13
          Géplu 6 novembre 2019 à 13:11 / Répondre

          Je ne suis en mission pour personne, bien évidemment.
          Et si des loges ne sentent pas bien dans une obédience, hé bien elles la quitte.
          A moins que toutes celles qui y restent ne soient « maso » et composées de membres irresponsables et soumis…

          • 14
            joab's 6 novembre 2019 à 13:22 / Répondre

            c’etait pour te taquiner … tu t’en prives pas non plus !
            Je t’ai parlé de faits qui dementent(pour la GLNF) ce que tu affirmes.

            Je te reproche de donner trop de crédit, indulgence aux « grosses » en même temps que fustiger les petites ou les loges independantes. Mais acceptes-tu la critique (fraternelle) ? oui ! puisque tu m’as publié (cette fois-ci).
            Est-ce que critiquer le mode obedentiel de certaines obediences est tabou ?
            Ne serait-il pas judicieux de traiter sur ton blog, sans tabou, ce que peuvent apporter(pour les FM) les obediences aujourd’hui ?

      • 15
        Joël 6 novembre 2019 à 14:56 / Répondre

        On parle d’un article précis et non d’une vision globale orthodoxe de la FM que vous expliquez intelligemment.

  • 2
    Deridder Gilbert 6 novembre 2019 à 08:47 / Répondre

    J’ai répondu
    À vôtre écoute si vous voulez la vérité

    • 4
      Joël 6 novembre 2019 à 10:41 / Répondre

      Donnez votre version parce qu’ici cela ressemble à une mise au pilori (à tort ou à raison, je ne connais pas le dossier).

      • 5
        Géplu 6 novembre 2019 à 10:55 / Répondre

        En vertu du « droit de réponse » Gilbert Deridder s’exprimera sous peu ici.

  • 1
    Jiri Pragman 6 novembre 2019 à 06:57 / Répondre

    La même personne est active sur Facebook. Le président fondateur de la Fraternelle fait la promotion de ses déjeuners-conférences au restaurant La Table d’Emeraude avec des auteurs (chaque fois présentés comme « Grand Ecrivain »).

    • 3
      GILBERT Deridder 6 novembre 2019 à 09:25 / Répondre

      Mon TCF
      Tu peux me joindre.
      Je n’ai rien à cacher.
      BBB
      G

    • 8
      Désap. 6 novembre 2019 à 11:53 / Répondre

      1 – La Table d’Emeraude, excellent restaurant de l’avenue de Villiers – Paris 17.
      Pas d’enseigne, réservé aux maçons et profanes accompagnés, un temps aux seuls GLNF.
      Peut-être est-ce toujours le cas ?

      • 19
        Jiri Pragman 7 novembre 2019 à 08:38 / Répondre

        Ce n’est pas celui-là mais bien
        La table d’emeraude
        7 avenue de la porte de Clichy
        75017 Paris

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ipsum mattis suscipit venenatis, vulputate, mi, in sem,