Conférence. Mozart, la Flûte enchantée, un opéra initiatique

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 7 avril 2012
Étiquettes : , , ,
  • 1
    Le Chien
    7 avril 2012 à 11:41 / Répondre

    Intéressant ! Si ce thème vous intéresse, j’ai une recommandation à vous faire…
    Qu’on aime ou qu’on n’aime pas l’écrivain, il faut reconnaître que l’analyse des opéras mozartiens réalisée par Christian Jacq vaut vraiment le coup d’être lue !
    Vous la trouverez au fil des pages de sa quadrilogie romanesque dédiée à Mozart. Je vous l’accorde, nous sommes ici dans le roman de masse, mais cette suite de romans a été prétexte pour notre érudit d’exposer son analyse de l’art mozartien.
    Mozart, écrit Christian Jacq, était un Passeur… Je rajoute : passeur, passage – Pessa’h en hébreux – Pâques pour la chrétienté ; sur l’air de la Flûte Enchanteresse, je vous souhaite donc à tous un « Joyeux Passage » !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous