Contre la corruption maçonnique des femmes catholiques

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 5 août 2013
  • 24
    Peter Bu
    11 août 2013 à 14:58 / Répondre

    Si l’abbé Laffite à Nantes délire, pour l’instant ce n’est pas très sérieux (sauf pour ses ouailles). Il nous offre une occasion intéressante de réaliser à quel point certains pensent différemment de nous…
    Plus grave est la récente déclaration du Pape craignant les „lobby d’hommosexuels et des franc-maçon au Vatican“, en 2013!. (Voir https://www.hiram.be/Le-pape-Francois-et-le-lobby-des-Francs-Macons_a7841.html)
    En tant que Jésuite, il devrait connaître le livre „Kirche und Freimaurerei im Dialog » (« Dialogue de l’église et des francs-maçons“, Frankfurt am Main, 1975), publié par un autre Jésuite, Herbert Vorgrimler, Doyen de la Faculté de Théologie chargé d’enseigner le dogme à l’Université de Münster: peu d’ouvrages défendent la franc-maçonnerie avec une telle efficacité…!
    On aurait pu répondre au „Pape des Pauvres“, qu’un prêtre homosexuel et franc-maçon vallait mieux qu’un prêtre pédophile.

  • 23
    Jiri Pragman
    9 août 2013 à 08:35 / Répondre

    @Erien Bond

    Et qui sait lire aura vu et compris que ce prêtre est opposé à l’Eglise moderne, celle de Vatican II. Quod scripsi, scripsi .

  • 22
    Erlen Bond
    7 août 2013 à 22:04 / Répondre

    Qui ne distingue pas confond !

    Peut-être, par honnêteté intellectuelle, eut-il fallu préciser que l’homélie dont il est question est le fait d’un prêtre d’un groupe sectaire et excommunié : les sédévacantistes, qui considèrent le pape comme hérétique et Vatican II comme une hérésie.

    En l’absence de cette précision, l’article de hiram.be laisse croire que cette caricature serait une thèse communément admise par le gros des troupes…

    Pour en savoir plus : http://www.catholique-sedevacantiste.com/article-24781754.html

  • 21
    xm
    6 août 2013 à 17:53 / Répondre

    Ces discours sont à la limite de la Raison.

    Pour moi, c’est plus à pleurer qu’à rire.

    D’un autre côté, les affaires comme « le Carlton » ne font que renforcer ces paranoïas.

    Mais je vous l’accorde, ce type d’affaire est assez marginale.

  • 20
    Anne, la sorcière (pas l'autre !)
    6 août 2013 à 15:59 / Répondre

    Il fut un temps, pas si lointain (l’inquisition a duré jusqu’au 19ème siècle) où ces gens-là étaient tout puissants, ce discours obsessionnel sur le vice et la pureté est hautement suspect mais pas étonnant, les mouvements intégristes, quels qu’ils soient sont le refuge de tous les pervers, pédophiles et autres psychopathes. Le passage sur le mot qu’on ne soit pas prononcer et celui sur les doigts qu’on utilise pour mesurer la hauteur du décolleté sont carrément glauques. Le pape François a évoqué le lobby maçonnique, certains se lâchent..

  • 19
    Romain
    6 août 2013 à 12:24 / Répondre

    Mais c’est fou on ne parle jamais de la corruption des pauvres maçons par des femmes catholiques ! ! !

  • 18
    Rethy
    5 août 2013 à 21:36 / Répondre

    75 % de 2000 c-a-d deux fois rien. Des nostalgiques d’un régime qu’on édulcore dans la littérature et l’histoire. Ces gens ne savent surement pas qu’a cette époque ils auraient été taillables et corvéables à merci, qu’ils n’auraient jamais mangé à leur faim. Seule la noblesse vivait bien, faut-il en déduire que ces nostalgiques sont tous nobles. Ou que malheureusement ils ne connaissent pas leur histoire ce qui les condamnerait à en refaire l’expérience.

  • 17
    Pilou
    5 août 2013 à 18:24 / Répondre

    Et oui, Jiri… Je viens de jeter un coup d’œil… Il y aussi des vidéos dont « Forces occultes » évidemment…

    Je trouve cette phrase de Johan (milles excuses pour la familiarité) extraordinaire:

    Monsieur l’abbé Lafitte distille les bons conseils comme Platini et Zidane délivraient leurs passes décisives.

    Il est vrai qu’il a été d’après sa biographie chroniqueur sportif. Et s’il avait été marchand de boudin ?
    Il y a deux sondages sur ce site. L’un a trait au régime que les « lecteurs » préféreraient. Et bien, sur 2.006 votants 74,88% sont pour une monarchie de droit divin !. De droit divin, ne vous déplaise !

  • 16
    Jiri Pragman
    5 août 2013 à 17:56 / Répondre

    On peut lire l’appréciation très positive de La mélodie catholique de l’abbé Lafitte signé Johan Livernette, lui-même très à droite (et antimaçon notoire).

    Plusieurs articles sont consacrés aux sermons de l’abbé Jean-Luc Lafitte sur le site Collectif Contre-Révolutionnaire de Johan Livernette. Se basant sur le catholicisme traditionnel tout en recommandant vivement l’école anti-libérale en vente aux éditions Saint-Rémi, le collectif s’efforce d’oeuvrer pour le règne du Christ-Roi en France, l’intérêt du peuple, de la nation et, sur le plan individuel, pour le salut des âmes.

  • 15
    Mister Zotis
    5 août 2013 à 15:32 / Répondre

    Mode humour [On]

    De là à ce que Gulino demande audience à l’abbé Laffite …

    😉

    [Off]

  • 14
    Yvca
    5 août 2013 à 15:12 / Répondre

    Ce que l’abbé n’a pas compris, c’est que si nous corrompons les femmes catholiques, c’est pour pouvoir manger leurs enfants, sans état d’âme.

  • 13
    Pilou
    5 août 2013 à 15:04 / Répondre

    @ Flupke et

    Oui le Sénat (et en son sein, le parti radical dont la cohésion était assurée par la maçonnerie) a bloqué différents projets notamment en 36 en ne les mettant même pas l’ordre du jour alors que l’Assemblée avait voté pour. Et au Sénat régnait effectivement un anticléricalisme maçonnique.
    C’est d’ailleurs d’autant plus étonnant pour employer un euphémisme que le Front populaire de Blum comptera, si je me souviens, trois femmes secrétaires d’état…

    @ j’accepte de remonter au début du XIXe siècle mais les conceptions politiques sont tout de même très différentes et il est inconcevable d’accorder à tous les hommes un droit de vote individuel. Quant aux femmes, de même que sous la Révolution, elles sont considérées comme des personnes de seconde zone qui ne jouissent d’aucune autonomie économique, intellectuelle, spirituelle…

    Ceci, je partage complètement votre avis quant à « l’effort d’écouter ce genre de choses, quand on a la chance de tomber dessus… » et j’ai d’ailleurs remercié Jiri d’avoir mis en ligne ce morceau d’anthologie.

  • 12
    declic
    5 août 2013 à 14:11 / Répondre

    @Flupke,

    « L’opposition à l’égalité politique hommes femmes a donc bien été à ce moment précis de l’histoire de France, d’origine maçonnique. « 

    Ce qui prouve que ce qu’on trouve bien et pour « l’avenir de l’humanité » aujourd’hui, pourrait être différent dans le futur.

    Nous devrions considérer les propos de cet abbé de la même façon que les grafitis dans les toilettes publiques… rien de moins.

  • 11
    Yasfaloth
    5 août 2013 à 13:58 / Répondre

    Bonjour

    Evidemment il est de bon ton de se gausser… c’est drôle, vos réactions ça me rappelle un peu, en plus ironique, la façon dont les anti-maçons évoquent nos rituels…

    Ceci dit, loin de moi l’idée d’adhérer aux thèses de ce prêtre, dont on a parfois l’impression qu’il cherche plus par ses prêches à exorciser ses propre démons intérieurs que ceux qu’il nous prête si généreusement… de toute façon je ne suis pas « croyant ».

    Par contre, en temps que maçon, je pense qu’il faut faire l’effort d’écouter ce genre de choses, quand on a la chance de tomber dessus. D’abord pour essayer de comprendre ce qu’il se passe dans la tête de ce genre de personnes, et de ses ouailles, quand certains maçons se laissent aller à des déclarations publiques tonitruantes.

    Ensuite, car il s’agit, en quelque sorte, d’une « machine à remonter le temps » et l’on comprend mieux ainsi les oppositions irréconciliables qui ont leurs racines au début du XIXéme siècle.

    Pour finir, et si on pense, comme moi que l’histoire est faite de cycles qui se répètent dans des plans différents, si on adhère au fait que quand le balancier des mentalités s’égare dans une extrême, le retour est inévitable et d’autant plus violent; pour réfléchir aux chantiers qui s’annoncent, et qui ne sont pas forcément ceux qu’imaginent les adeptes du dogme d’un « progrès » continue… non les arbres ne montent pas jusqu’au ciel !

    Cordialement

  • 10
    Flupke
    5 août 2013 à 13:12 / Répondre

    à Pilou
    Il me semble que, en France en 1936, l’opposition parlementaire en pointe contre le droit de vote des femmes était principalement constitué de membres du parti radical sénateurs.
    Ces sénateurs nourris par l’anticléricalisme maçonnique pensaient que les femmes allaient voter comme leur curé (et confesseur)
    L’opposition à l’égalité politique hommes femmes a donc bien été, à ce moment précis de l’histoire de France, d’origine maçonnique.

  • 9
    Flupke
    5 août 2013 à 13:09 / Répondre

    à Pilou
    Il me semble que, en France en 1936, l’opposition parlementaire en pointe contre le droit de vote des femmes était principalement constitué de membres du parti radical sénateurs.
    Ces sénateurs nourris par l’anticléricalisme maçonnique pensaient que les femmes allaient voter comme leur curé (et confesseur)
    L’opposition à l’égalité politique hommes femmes a donc bien été à ce moment précis de l’histoire de France, d’origine maçonnique.

  • 8
    Bran Ruz
    5 août 2013 à 13:07 / Répondre

    Le phrasé spécial de l’intervenant confine plusieurs fois à la diction de Bourvil dans son célèbre sketch sur l »eau ferrugineuse ». Mais Bourvil, lui, jouait.

  • 7
    Rethy
    5 août 2013 à 11:09 / Répondre

    J’hallucine… Nous sommes bien XXIème siècle ? Dans le temple de Vesta à Rome, les vestales étaient vierges, ce qui ne les empêchaient pas d’avoir des rapports sexuels avec les Flamines. Les prostituées étaient également appelées vierges. Vierge avait le sens de femme libre, soit non mariée, non assujettie à un homme. Myriam était vierge parce que veuve et obligée comme la loi juive l’y obligeait d’épouser en seconde noce le frère de son mari décédé ou un membre de sa famille. Elle avait d’ailleurs eut 7 fils. Les sept tonnerres de la bible. Croire c’est faire sien le raisonnement d’un autre on voit où cela mène.

  • 6
    Makhno
    5 août 2013 à 10:43 / Répondre

    Merci pour ce moment de rigolade, mais qui est ce fou qui se prend pour un mollah ?

  • 5
    Pilou
    5 août 2013 à 10:39 / Répondre

    Ce n’est pas Dieu possib’ !

    Et bien, c’est un morceau d’anthologie…merci Jiri. Et, en effet, tout y passe, même le pantalon, la mini-jupe… Tiens, il a oublié le short…

    Il y a bien ds années, après la naissance d’un enfant, les jeunes mamans devaient rester cloîtrées pendant au moins huit jours à la maison. La première sortie était consacrée (sic) à la messe des relevailles au cours de laquelle la maman recevait une bénédiction de purification. Elle devait être purifiée mais de quoi, bon dieu, du péché du plaisir qu’elle aurait pu ressentir en concevant l’enfant. D’ailleurs avant cette bénédiction, la femme était considérée comme impure pour son mari, ne pouvait effectuer certains travaux ménagers, etc. L’abbé doit en être resté à cette époque…

    Quel schéma que le « Natural Order of family » et que dire de cette phrase : « la soutane était le drapeau des prêtres… le drapeau du ciel ». Mais il aime les drapeaux, l’Abbé, puisque « sur le drapeau d’une mère catholique, d’une famille catholique, nous devons voir graver pauvreté, chasteté, obéissance…

    Je ne puis de m’empêcher de penser à cette époque où certains ne voulaient pas accorder le droit de vote aux femmes parce qu’elle allaient voter, influencées qu’elles étaient par les curés, pour les candidats catholiques…

    Mais l’abbé doit être parent avec l’ancienne ministre française Madame B. …

  • 4
    Geplu
    5 août 2013 à 10:37 / Répondre

    Ce doux dingue loufoque place la virginité consacrée de la femme au-dessus de la maternité. C’est dommage que sa maman ne se soit pas tenue à ce saint principe !…
    Ceci dit cela nous aurait privé d’un bon moment de rigolade.

    Mais tout de même, comme le dit André, comment peut-on tenir de pareils propos à notre époque ? C’est complètement surréaliste ! Qui est assez idiot ou naïf pour écouter ça avec sérieux ?…

    Ces zozos intégristes catholiques n’ont rien à envier aux intégristes islamistes. Même obscurantisme, mêmes mensonges…

  • 3
    Le Chien
    5 août 2013 à 10:21 / Répondre

    Encore un peu et il appellera à nous brûler sur les bûchers !

  • 2
    andre
    5 août 2013 à 08:36 / Répondre

    Comment peut on ternir de pareils propos a notre époque ?
    Ca en devient comique

  • 1
    Mister Zotis
    5 août 2013 à 07:27 / Répondre

    « On remarquera qu’il réussit à associer dans une même phrase l’Eglise moderne (celle de Vatican II) et les Francs-Maçons. »

    Merci l’Abbé, vous ne pouviez faire de plus beau compliment à la Franc-maçonnerie.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous