La Tun Tavern, local de la St John Lodge lors de sa fondation

Des Old Charges dans le Nouveau Monde

Publié par Pierre Noël

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 2 janvier 2022
  • 8
    Pierre Noël
    5 janvier 2022 à 20:32 / Répondre

    Personne n’a relevé les dates.
    On parle toujours de la France comme la fille aînée de la fm, or l’implantation en Amérique y est au moins contemporaine (1731, 1733), sans compter l’Allemagne et les Pays-Bas.
    Cela n’a évidemment aucune importance, mais peut être dit.

  • 5
    Pierre Noël
    5 janvier 2022 à 18:30 / Répondre

    Il est plaisant, mais bien oublié, que lors du banquet qui suivit le 250° anniversaire (en 1967) de la Grande Loge d’Angleterre furent invités à porter un toast à la GL invitante (l’Angleterre) la plus ancienne GL, celle du Massachusetts (1731), et la plus jeune (1960) des GL invitées, la GL de Belgique, toast qui fut porté par son GM, Charles Wagemans.

    • 6
      Criton
      5 janvier 2022 à 18:40 / Répondre

      Cher Pierre,
      La Grande Loge d’Irlande n’est-elle pas plus ancienne que celle du Massachusetts (1725 contre 1731) ou bien n’avait-elle pas été invitée (ce qui serait étonnant) ?
      Merci de nous éclairer.

      • 7
        pierre noel
        5 janvier 2022 à 18:57 / Répondre

        La GL d’Irlande était bien entendu présente, mais au titre de Home Grand Lodge (avec l’Ecosse), pas au titre de foreign Grand Lodge ! L’étiquette est essentielle et respectée.

  • 4
    Pierre Noël
    3 janvier 2022 à 09:54 / Répondre

    L’intérêt du document serait encore plus grand s’il avait appartenu à un géomètre du Massachusetts !

  • 3
    Jacques Huyghebaert
    3 janvier 2022 à 07:05 / Répondre

    Concernant le F∴ William Farige, il s’agit plutôt de William Harige (coquille), qui par profession était Géomètre et Maçon dans la petite localité portuaire de Harwich (Massachusetts). « Sury » est une des abbréviations connues de surveyor (géomètre)

  • 2
    Pierre Noël
    2 janvier 2022 à 17:48 / Répondre

    La première loge de Boston (Massachusetts) fut fondée le 30 juillet 1733 par Henry Price, Grand Maître Provincial de Nouvelle-Angleterre (dépendant de la GL de Londres).
    Il est plaisant que lui succéda Robert Tomlinson (en 1737) qui était aussi propriétaire à Antigua (île des Caraïbes). Pendant un voyage en Angleterre (en 1738), il y fit escale et reçut maçon le gouverneur de l’île, William Mathews, « amiral » par courtoisie, qui devint en 1739 GM provincial des Iles-sous-le-vent où il créa 5 loges au moins (une charte de 1747 pour la loge de l’île St Eustatius, signée de sa main, est à La Haye).
    (A.C.F. Jackson, ‘, AQC 103, 1991, pages 202-207)
    C’est cet « amiral » qui qui aurait conféré les grades « écossais » à Morin en 1744 (d’après un document conservé au GODF (Le Parfait Elu Ecossais de la Voûte Sacrée appelé le quarré, in Georges Lassous et Pierre Mollier, 2017).

  • 1
    Pierre Noël
    2 janvier 2022 à 11:41 / Répondre

    C’est malheureusement bien difficile de dater le MS Carmick. la langue est bien antérieure à celle du XVIII° siècle.
    Les détails de la légende du prince Edwin (Prince Edwin Got a Charter from his father which he kept as an ordinance that it Should be renowned from King to King and a Commission to hould once a year an assembly ) suggèrent une date postérieure au Grand Lodge MS n°1 (1583).
    L’absence d’allusion à HIRAM le place avant 1725.
    Et comme Philadelphie fut fondée en 1682 par William Penn !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous