Equerre

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 1 mai 2007
Étiquettes : ,
  • 3
    herman
    16 juin 2010 à 2h20 / Répondre

    l’ epée n’ est elle pas la parole? pourquoi est elle posée sur le livre ?

  • 2
    Fox
    2 mai 2007 à 13h48 / Répondre

    – il me semble que l’épée est le reliquat de l’influence templière évangélisatrice : a-t-on des preuves de sa présence dans les premiers rituels !

    Dans la société du XVIIIe siècle, le port de l’épée est un privilège de la noblesse.
    Le fait que tous les FF portent l’épée est un symbole d’égalité en loge là ou la société créait des inégalités.
    A mon sens inutile de chercher des influences lointaines plus ou moins aléatoires 😉

    – il me semble que l’épée est l’apanage des maîtres ; dans ces conditions, n’est-il pas erroné de confier des épées aux apprentis et aux compagnons pour la voûte d’acier ?

    Dans les rituels que j’ai pu lire il n’est pas question de distrinction selon les grades pour le port de l’épée. Ce sont juste les FF du 1er rang qui forment la voute. Cependant d’après mes observations la pratique des rites règle le Pb.
    – au RF, les App et Comp sont au 1er rang, ils forment donc la voute.
    – au REAA, ils sont derrière, ils sont ne sont pas concernés.
    d’autres FF peuvent-ils confirmer ou infirmer ?

    – il me semble que le port de l’épée , pointe levée, pommeau contre le corps, est l’équivalent du signe d’ordre ; si cela est vrai n’est-ce pas un contre sens de porter l’épée de la main gauche et de se mettre à l’ordre avec la main droite ?

    Effectivement, cela me semble juste

    Fox

  • 1
    Alioune
    29 avril 2007 à 17h20 / Répondre

    Au sujet de l’épée, il y a 3 commentaires que je souhaiterais éclaircir et avoir des avis argumentés :
    – il me semble que l’épée est le reliquat de l’influence templière évangélisatrice : a-t-on des preuves de sa présence dans les premiers rituels !
    – il me semble que l’épée est l’apanage des maîtres ; dans ces conditions, n’est-il pas erroné de confier des épées aux apprentis et aux compagnons pour la voûte d’acier ?
    – il me semble que le port de l’épée , pointe levée, pommeau contre le corps, est l’équivalent du signe d’ordre ; si cela est vrai n’est-ce pas un contre sens de porter l’épée de la main gauche et de se mettre à l’ordre avec la main droite ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous