Etude des noms des Loges

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 25 mai 2007
Étiquettes : , ,
  • 6
    ALAIN BOUDERGUE
    9 janvier 2019 à 16h14 / Répondre

    Bonjour,
    je recherche le fondateur d une loge européenne en Ardèche.
    merci

  • 5
    pecqueur
    26 mai 2016 à 23h09 / Répondre

    qu’est devenue l’union des philadelphes ?????
    merçi

  • 4
    ****** ********
    10 novembre 2007 à 19h52 / Répondre

    bonjour
    j’aimerais savoir si je peux visiter la loge de mons
    merci
    bien a vous

  • 3
    Fox
    27 mai 2007 à 15h00 / Répondre

    Il me semble qu’un travail similaire avait été mené sur une région de France, je ne sais plus laquelle.
    Les noms de loge témoignent clairement des différentes conceptions de la FM, des modes ou des tendances politiques mises en avant.
    Par exemple en France, sous l’Empire, les loges « Napoléon & co » étaient nombreuses. Plus tard, ce sont les valeurs républicaines qui sont exaltées.

    Au passage, je signale l’ouverture de la version 2 du site de ma loge : http://godf.montargis.free.fr

  • 2
    jb.bienvenue
    27 mai 2007 à 9h29 / Répondre

    Vous pourrez en savoir plus sur certaines des Loges citées en allant sur
    http://chansmac.ifrance.com/docs/loges/loges.html

  • 1
    m.Brodsky
    26 mai 2007 à 20h42 / Répondre

    Excellente initiative. Les noms des loges demande une étude qui n’est pas simple.
    Les Vrais amis de l’Union ont ét fondé en 1783 avec comme VM Passénaud; et la Loge du Progrès avec la quelle elle va fusionner sera fondée vers les années 1835. Son bijou porte une locomotive, symbôle du progrès.
    J’ai une liste incomplète des différentes loges fondées en Belgique et il y en plus de 200. Quant aux noms c’est parfois curieux et parfois étonnant.Ma loge « La Parfaite Fraternité N_ 20 GLRB à Mons porte ce nom en allusion aux illustres loges montaise qui sont toutes « parfaites » et à cette vertu qui nous est si douce.
    Michel L. Brodsky

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous