natzweiler-struthof

Le GODF, le DH, la GLDF et la GLNF au Camp de Natzweiler-Struthof ce lundi 5

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 3 décembre 2016
Étiquettes :
  • 6
    Brau Alain
    7 décembre 2016 à 12h15 / Répondre
  • 5
    coimbra serge
    5 décembre 2016 à 12h05 / Répondre

    Rappeler la souffrance de nos soeurs et frères en ce camps par la prière pour ceux qui croient, la pensée pour ceux qui ne croient pas et les discours officiels ne me dérangent pas dés lors que l’histoire ne les efface pas de notre mémoire.
    S. Coimbra

  • 4
    Myosotis64
    4 décembre 2016 à 12h47 / Répondre

    A l’occasion d’un voyage touristique en Alsace, nous nous sommes rendus dans ce camp. Nous avons été marqué par le fait qu’il n’y a pas de chants d’oiseaux à cet endroit. Les gens déambulent d’horreur en horreur et pleurent.
    Mais, là encore, les partisans de la droite extrême ont tenté, il y a quelques années, de détruire de camp en le brûlant pour, sans doute, faire disparaître les preuves de la Shoah. Heureusement, leur action destructrice n’a pas abouti.
    En cet endroit, des humains sont morts dans des conditions atroces, assassinés par d’autres humains. Il ne faut pas oublier. Toujours se remémorer ce qu’est capable de faire l’homme, propulsé par ses pulsions animales.
    Cette journée nous a marqué pour toujours.

  • 2
    nessie45
    4 décembre 2016 à 8h53 / Répondre

    Je suis effaré du temps passé entre la libération du camp et la pose de cette plaque commémorative. Dans beaucoup de camp en Allemagne et ailleurs, cet hommage a été rendu il y a très longtemps.
    Nous sommes encore en retard d’une guerre….

  • 1
    Emmanuel
    3 décembre 2016 à 18h17 / Répondre

    Excellente initiative. Comme je suis dans la région je vais essayer d’aller assister en mémoire de ceux-là qui ont témoigné souvent malgré eux. C’est la raison pour laquelle les mamamouchis présents feraient mieux de se la boucler en se contentant de faire l’appel des noms.

    • 3
      Chicon
      4 décembre 2016 à 9h21 / Répondre

      imaginez-vous en pyjama, affamé et affaibli, par -5 exterieur. Les discours seraient indécents.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous