Grand Orient Traditionnel de Méditerranée

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 2 novembre 2009
Étiquettes : ,
  • 11
    Flupke
    10 novembre 2009 à 18:48 / Répondre

    esprit en dehors de la matérialité ???
    Dualisme ou monisme ???
    Tradition et modernité (où mettre le curseur pour ces deux réalités) ???
    Plan (GADLU) ou hasard (nature naturante) ???

    Toutes ces questions agitent les êtres humains, chaque prise de position = une communauté et rapidement pour une peccadille = violence entre communautés.

    L’idée maçonnique de rassembler ce qui est épars en favorisant la sociabilité inter-humaine par la fraternité est une belle utopie. l’idée avait pris son essor sur les décombres et cadavres des guerres entre factions de réformés dans les îles britanniques.

    La faire vivre dans la simplicité nécessite, à mon avis, de mettre la fraternité au-dessus de la mêlée.

    Bien entendu l’empathie, la fraternité, l’écoute de l’autre, sont beaucoup moins « vendeurs » que les idées sur lesquelles les esprits diviseurs peuvent s’appuyer.

    Mais bon l’homme est un mammifère très imparfait …

  • 10
    Jean Serlun
    6 novembre 2009 à 22:46 / Répondre

    C’est vrai qu’une fois qu’on a éliminé la notion fort étroite de l’Ordre telle que représentée par les obédiences, on doit s’interroger sur ce à quoi l’on se réfère.

    Il me semble qu’on peut travailler sur la question en rapprochant la notion d’Ordre de celle de Plan (du G:.A:.D:.L:.U:., bien sur) et en se rappelant que la Loge exprime l’Ordre du Cosmos par la cohérence de ses symboles.

    Il me semble aussi que l’on peut préciser cette notion à l’aide de la devise « Ordo ab Chao », ce qui nous ramène au Plan, celui-ci ayant été conçu « dans le principe » (Bereshit)

    Je ne partage pas l’idée que la spiritualité est une fonction cérébrale. C’est la manifestation de l’étincelle de Lumière qui est l’Esprit en chacun d’entre nous.

    La notion de Tradition primordiale est généralement source d’agitations et de polémiques car, d’un strict point de vue guénonien, elle suppose de dépasser la théorie de l’évolution grâce à l’éclairage de la doctrine de l’involution. Les tailleurs de pierre du Néolithique y sont bien moins utiles que les adaptations progressives de l’Homme Primordial (Adam) à l’Homme physique (Aenosch).

    Mais là, on brise le consensus facile qui fait que celui-qui n’est pas darwinien est forcément créationniste.

  • 9
    Flupke
    6 novembre 2009 à 20:15 / Répondre

    Jean Serlun

    tu sais comme moi que la plus vielle définition documenté est celle-ci :
    (manuscrit d’Edimbourg)

    « Q. 5 : Qu’est-ce qui fait une Loge véritable et parfaite ?
    R. : Sept maîtres, cinq apprentis entrés, à un jour de marche d’un bourg, là où on n’entend ni un chien aboyer, ni un coq chanter.

    Q. 6 : Ne peut-on pas former à moins une Loge véritable et parfaite ?
    R. : Oui, cinq maçons et trois apprentis entrés.

    Q. 7 : Et à moins encore ?
    R. : Plus on est, plus on rit, moins on est, meilleure est la chère. »

    Quant à la tradition « primordiale » est-ce celle des tailleurs de pierre du néolithique ?

    Le spiritualité est une fonction cérébrale commune à tous les humains … comme la fonction respiratoire ou digestive … quand ils ont réussi à dominer leurs cerveau reptilien et limbique … quelques rares instants …

    Le mot « ordre » correspond à quoi ? Moi qui fait parti d’un ordre ayant pignon juridique avec un code (qui a été modifié moulte fois) je n’ai jamais bien eu la réponse !

    Références aux jurandes organisations patronales de l’Ancien Régime, ou aux fraternités (loges) plus informelles … que David Stevenson décrit en l’Ecosse du 17ème ??????????? ou est-ce une résurgence nostalgique de famille travail patrie ???????

  • 8
    Jean Serlun
    6 novembre 2009 à 07:37 / Répondre

    Faisant partie d’une loge indépendante, spirituelle et un tantinet guénonienne, j’ai pourtant le sentiment profond d’appartenir à l’Ordre maçonnique.

    Nous respectons les règles traditionnelles qui font que notre démarche est considérée comme maçonnique car notre Loge est juste et parfaite.

    Par contre, notre Loge est souveraine et nous ne sommes pas soumis à la pression « fraternelle » d’autorités administratives trop largement préoccupées de médiatisation, de gestions de biens immobiliers, de rentrées de capitations, de titres honorifiques, de parts de marché dans le « paysage maçonnique », ….

    Je ne crois donc pas que la liberté vis à vis des obédiences soit l’anarchie et les règles qui font qu’un maçon ou une loge appartient à l’Ordre sont d’une autre nature.

  • 7
    Flupke
    3 novembre 2009 à 23:08 / Répondre

    à EMEREK

    La FM est diverse …

    Faire partie d’un « ordre » plait surtout aux nostalgiques des religions dominantes. Voir la FM comme un « ordre » donne raison à certains curés qui considèrent que la FM est une parodie grotesque des diverses sectes chrétiennes. Je suis plutôt d’avis de laisser la théologie et ses thèmes aux religieux.

    Le terme « fraternité » me semble plus adéquat pour la maçonnerie bleue.

    Cette fraternité n’est pas un concept antagoniste de celui de liberté, la démarche libertaire n’est jamais que la liberté qui s’exprime par des actes au quotidien.

    Au-delà de la bleue, les thèmes changent et la « reprise en main » religieuse est manifeste je suis d’accord pour cette maçonnerie d’à côté d’utiliser le terme d’ordre, mais alors au pluriel, pour aller des ordres monastiques vers les ordres des chevaliers-banquiers du temple.

  • 6
    EMEREK
    3 novembre 2009 à 20:40 / Répondre

    @Jb Bienvenue

    Mon Frère,ce n’est pas en faisant une pirouette ,en agitant un leurre guénonien,et en appelant l’abbé Barruel à la rescousse que l’on peut répondre à mon commentaire .

    Je maintiens l’incompatibilité de faire partie d’un Ordre qui a des règles précises et traditionnelles ,d’un côté, et de se réclamer d’un comportement « libertaire » ,de l’autre…

    Celles ou ceux qui ont ce besoin libertaire ,c’est à dire anarchique (dans le sens vrai du terme),trouverons difficilement leur place en maçonnerie ,ils n’y resterons pas( le plus souvent)…..Par contre ,le maçon reste absolument Libre de quitter l’Ordre….contrairement aux sectes …

  • 5
    jb.bienvenue
    3 novembre 2009 à 15:55 / Répondre

    @ Jiri

    Ce ne sont évidemment que des questions de vocabulaire, mais il me semble que :
    – l’expression « Fédération (ou confédération) de Loges » vise à mettre en évidence le fait que ce sont les Loges qui constituent l’Obédience, et non l’Obédience qui constitue les Loges (elle ne fait que les reconnaître en son sein)
    – Une Obédience n’est pas – contrairement à une Loge – une entité à caractère initiatique, mais seulement administratif : en conséquence, ses représentants n’ont pas à se parer de titres à caractère « maçonnique » tels que « Grand Maître », ce sont ni plus ni moins que des présidents d’associations.
    Il est intéressant de noter à ce propos que, après la fin du second Empire, le Grand Orient de France, tirant la leçon de la période d’autoritarisme dont il sortait, supprima, le 6 juin 1871, le titre de « Grand Maître » et le remplaça par celui de « Président du Conseil de l’Ordre ». C’est seulement après la guerre 40-45 qu’est ressorti, du tiroir où le Convent de 1871 l’avait enfermé, le titre de Grand Maître : à présent la correspondance du GOdF est toujours signée du « Grand Maître, Président du Conseil de l’Ordre ».

    @ EMEREK

    C’est très « porteur » le slogan « contre-initiatique », mais ça n’a pas de sens, sinon pour les guénoniens purs et durs …

    « Non, non, Saint-Guénon n’est pas mort » ? Il y en a qui essayent de soulever le couvercle du cercueil …

    Barruel aussi voyait rouge quand il entendait le mot « liberté » : « le secret (ndlr : l’odieux secret, à ses yeux) de la franc-maçonnerie consiste dans ces mots: égalité et liberté ; tous les hommes sont égaux et libres, tous les hommes sont frères ».

  • 4
    Franck
    3 novembre 2009 à 07:48 / Répondre

    Avec un Grand Maître (?) qui habite l’Aude et qui connaît bien Rennes-le-Château et ses mythes, ce ne peut être qu’une Fédération (si j’ai bien compris, comme la GLISRU donc ?) de bon aloi et de qualité intellectuelle (et plus de spirituelle)

    A bientôt, en fraternité,

    Franck

  • 3
    EMEREK
    2 novembre 2009 à 22:04 / Répondre

    C’est très « vendeur » la formule » maçon libre dans une loge libre » mais parfaitement contre-initiatique…..et impraticable……

  • 2
    Jiri Pragman
    2 novembre 2009 à 17:12 / Répondre

    Il serait intéressant de connaitre la « vraie » différence entre :
    – Obédience et Fédération de Rites et de Loges;
    – Sérénissime Grand Maître et Président.

  • 1
    Gis
    2 novembre 2009 à 15:21 / Répondre

    Bonjour,
    Je viens de prendre connaissance de votre article sur le GOTM (Grand Orient Traditionnel de Méditerranée) dont je vous remercie.
    Travaillant au GOTM je souhaite apporter deux précisions :
    – l’adresse exacte de notre nouveau blog est la suivante : http://www.gotmfrance.blogspot.com/
    – le GOTM n’est pas Obédience mais une Fédération de rites et de Loges « libres et souveraines ».
    Cordialement

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous