Hommage aux martyrs de la Commune de Paris

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 27 avril 2008
  • 14
    b giguet
    1 octobre 2017 à 14:59 / Répondre

    il est vrai que la position vis-à-vis de la commune a beaucoup changé. le commune fut condamnée par les dirigeants cf la circulaire de babaud-laribière les soutiens constituent à l’époque une minorité qui se recrute parmi la franc-maçonnerie parisienne
    mon épouse est l’auteur d’une maîtrise d’histoire ‘Léonide babaud-Laribière »sous la direction du regretté professeur agulhon le bulletin des Amis du Vieux Confolens en a publié (sous deux numéros) une version remaniée.
    Léonide Babaud-Laribière est cependant une personnalité attachante, exemple type de la génération républicaisn de 1848 qui a été mise à l’écart par le second empire

  • 13
    Flupke
    1 mai 2008 à 20:08 / Répondre

    A Julien
    En effet chacun peut cheminer comme il l’entend, et il n’y a pas un seul chemin pour le travail sur soi, il existe des techniques non maçonniques très puissantes aussi … La FM n’est même pas la seule voie.
    Mais la vision du GODF est aussi sommaire pour certains de ceux qui n’en sont pas que celle que certains membres du GODF peuven avoir d’autres obédiences.
    Mes visites m’amènent à considérer que le GODF est une fédération de loges où absolument tous les modes de fonctionnement existent, depuis les très « accro » du symbolisme aux très « accro » du social et toutes les formes de passage entre les deux extrêmes.
    Je sais de moins en moins à quoi pourrait correspondre la loge type qui s’appellerait « GO ».
    Régulièrement sur ce forum on confond allègrement les conseillers de l’ordre et une poignée de loges parisiennes (parmi les nombreuses loges parisiennes) et les plus de mille autres loges, çà devient lassant.
    Au GODF j’ai entendu traiter des sujets sociaux ou éthiques avec les outils maçonniques et la méthode maçonnique (respect, tolérance, liberté).
    De politique jamais c’est quoi exactement « la politique » le programme de l’UMP ? du PS ? Je ne sais pas ce que ceux qui ne connaissent pas le GODF y mettent, avec quelle fable ils comblent leur non connaissance.

  • 12
    Julien
    1 mai 2008 à 18:24 / Répondre

    A Homo, Alain, Jacques Cécius et Fil Vert.
    Le commentaire de Fil Vert m’apparaît bien plus réfléchi et sérieux que ceux de réels plaisantins qui postent des interventions inutiles, nombreuses sur ce blog.
    De nombreux commentaires empestent les préjugés hâtifs et me semblent bien éloignés de nos idéaux maçonniques, toutes obédiences confondues, tant ils sont haineux. Comment vous permettez vous des jugements aussi péremptoires, de type « il n’est pas Maçon pour avoir dit telle idiotie », alors que votre apprentissage vous a appris à bien réfléchir avant de parler à tort et à travers? « Langue de vipère », c’est une INSULTE. Prétendez-vous juger une personne sur un seul post de blog? Reprenez-vous mes Frères!
    En tant que membre d’une Loge où l’on exclut de parler politique pour se couper du monde profane, je peux enfin vous assurer que nos Tenues sont très loin de n’être que des agappes arrosées. Nous ne travaillons que sur la symbolique et c’est un vaste chantier que de chercher à s’améliorer soi-même, pour rayonner sur la société. Puissiez-vous comprendre un jour que d’autres formes de maçonnerie existent. Pour ma part, j’ai assimilé ça depuis longtemps et je ne crache pas sur le GOF…

  • 11
    Philippe dit Flupke
    28 avril 2008 à 19:38 / Répondre

    Il y a le Conseil de l’Ordre du GODF de 2008 et celui de 1871.
    Les temps changent et mes hommes ne sont plus les mêmes !
    Il y a 1 an :
    Posté par Philippe le 29/04/2007 12:46
    En effet le mois de Mai rappelle à notre souvenir le bain de sang de la Commune de Paris en raison de ses commémorations maçonniques « modernes ».
    Mais si l’on en croit également un autre auteur Gérald Dittmar et son ouvrage « les franc-maçons et la Commune de 1871 » ces commémorations modernes ne rendent que très partiellement compte de l’histoire maçonnique de 1871 beaucoup plus complexe et critique vis à vis des communards.
    Extrait de la circulaire, reprise complètement en annexe du livre de cet auteur, circulaire du 01 Août 1871 signée L.Babaud-Laribière Grand Maître : « il n’y a aucune solidarité possible entre ses doctrines et celles de la Commune, et que si quelques hommes indignes du nom de Maçons ont pu tenter de transformer notre bannière pacifique en drapeau de guerre civile, le Grand Orient les répudie comme ayant manqué à leurs devoirs les plus sacrés. »

    • 15
      b giguet
      1 octobre 2017 à 15:02 / Répondre

      mon épouse est l’auteur d’un maîtrise ‘Léonide babaud-Laribière »sous la direction de maurice agulhon je pense que c’est elle qui a publié pour la première fois la fameuse circulaire.
      le texte de la maîtrise a été repris dans deux bulletin des Amis du vieu confolens

  • 10
    Jacques Cécius
    28 avril 2008 à 18:57 / Répondre

    Merci Duchêne !
    Merci Alain et Homo.
    Restons fidèles à le glorieuse devise de la maçonnerie « Liberté – Egalité – Fraternité »
    Vive la glorieuse Commune de Paris.
    Saluons Louise Michel !

  • 9
    Jiri Pragman
    28 avril 2008 à 18:15 / Répondre

    Pour éviter tout malentendu, je précise que la 2e partie de cette article est bien basée sur le dossier de presse du GODF (d’où l’intertire « La Commune de Paris vue par le GODF »).

  • 8
    Duchêne
    28 avril 2008 à 17:47 / Répondre

    Un petit peu hagiographique ce texte non? Que la Commune soit devenue « un symbole essentiel », soit, mais ce n’était pas le cas à ce moment. Ce mouvement est le fait d’individus dont une bonne partie étaient Maçons, mais qui agissaient en tant que citoyens. Pas le moindre dignitaire ne faisait partie de la Commune, les plus « titrés » étaient trois Vénérables Maitres. 65 bannières figuraient à cette manifestation, ce qui ne signifie pas 65 Loges, les Compagnons étaient de la manif. Les canons versaillais ne se taisent pas spontanément, mais sur l’ordre du général Montaudon (un F « versaillais »). Un bataillon formé de Franc-Maçons? Une légende… Je préfère les derniers mots du Frère Orateur Caubet au Convent de septembre 1871 : »La FM française, dans l’immense majorité de ses membres, ne s’est mêlée à nos discordes civiles que dans un but louable d’apaisement et de conciliation ».
    Salut et Fraternité, et pour Jacques C, longue vie aux anars…

  • 7
    Homo
    28 avril 2008 à 15:54 / Répondre

    Je ne comprends plus certaines réactions sur ce blog, comme celle de Fil Vert. Je crois que ces langues de vipères comme Fil Vert ne sont pas franc-maçons. Si, contre toute vraissemblance Fil Vert est franc-maçon, il fait partie des ces loges dont les tenues se résument en des agapes arrosées d’alcool. Un frère qui se livre un tant soit peu à l’intériorisation comme il le prétend ne sombre pas dans ces genres de jugement. Le GODF existera comme il l’entend, quelles que soient tes idioties.
    Il va falloir que chacun prenne ses responsabilités par rapport à des plaisantins comme Fil Vert qui ternissent le sérieux qui se joue sur ce blog.

  • 6
    Alain
    28 avril 2008 à 15:05 / Répondre

    Je commence à en avoir ras la casquette de ce lynchage systèmatique du GODF. Je trouve la dernière intervention parfaitement déplacé, dans ce contexte particulier. Et pourtant, je suis pas d’accord quand le GO l’ouvre sur tout et n’importe quoi, mais un moment il faut être sérieux. Ne pas appartenir à une Obédience ne donne pas le droit de dénigrer et critiquer cette dernière au moindre prétexte. J’ai trop de respect pour mes Frères d’ailleurs dits « réguliers ou irréguliers ou que sais-je encore », pour accepter cela.
    De sourcroit 1871, c’est 6 ans avant le convent de 1877 que je sache
    Désolé les amis si je sors de mes gonds, mais ca fait du bien.

    Ceci dit, je dois joindre les amis du blog pour féliciter Jiri pour cet article intéressant. Et Georges pour son intervention bien sur 😉

    Pour info
    « Le capitaine au mur »
    http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Capitaine_au_mur

  • 5
    Fil Vert
    28 avril 2008 à 09:40 / Répondre

    Article très documenté mais démontrant une fois encore que le GODF s’implique dans des manifestations visibles à caractère « politique » comme s’il voulait s’approprier l’histoire.Car la Lumière que les francs maçons doivent faire rayonner à l’extérieur du Temple est à la fois intérieure,discrète et sincère:on s’engage !Mais il ne s’agit là que d' »exotérisme »…
    Fil Vert
    « Construire au fil de sa conscience »
    http://filvert.blog.lemonde.fr

  • 4
    Julien
    27 avril 2008 à 22:33 / Répondre

    Je suis quelqu’un de sincère, du moins j’essaye ^^
    J’ai vraiment trouvé le sujet intéressant et votre plume « bien affuté »
    D’ailleurs je découvre ce blog, m’intéressant à la vie maçonnique, je trouve le travail de Jiri Pragman vraiment super étant profane.
    Bon j’arrête les « bravo » car il me semble qu’il ne faut pas flatter les frères selon votre serment.

  • 3
    Jacques Cécius
    27 avril 2008 à 18:40 / Répondre

    Merci Julien.
    Comme je suis prétentieux ), écris encore un commentaire de ce genre !!! (je blague)

  • 2
    Julien
    27 avril 2008 à 14:32 / Répondre

    Article très intéressant et commentaire très beau de Jacques Cecius.

  • 1
    Jacques Cécius
    27 avril 2008 à 09:58 / Répondre

    Ah quand reviendra le temps de la Commune
    Celui où les petites gens se révoltaient
    Celui où les mains ses serraient
    Bourgeois craignez que renaisse la Commune
    Nous vengerons les ouvriers, les artisans
    Et c’est vous qui verserez votre sang !

    Vive la Soeur Louise Michel et tous les Frères communards.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous