Il est sorti de la Franc-Maçonnerie

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 6 mai 2007
  • 19
    Mathieu
    7 décembre 2010 à 21:48 / Répondre

    Bonsoir à tous,

    J’arrive tard et ne suis pas franc-maçon (a vrai dire, j’ai atterri ici après avoir lu les romans de Giacometti et Ravene) mais il est vrai que ce cher ex-frère dénommé Luc a l’air de ne pas avoir le gaz à tous les étages. En plus par dessus le marché, une autre bande de grenouilles de bénitiers s’exitent après les francs-maçons, on a l’impression de revenir soixante ans en arrière lors de la seconde guerre. Enfin bref, cela m’a surtout fait rigoler. Bravo pour votre site, il est vraiment sympa. Mathieu

  • 18
    natacha
    27 septembre 2008 à 18:05 / Répondre

    luc deliere n est pas francais et je l encourage a donner son temoignage
    on sait que les francs macons vont l ancer l antichrist

  • 17
    chauderon
    15 novembre 2007 à 19:12 / Répondre

    regulier ,irregulier ,tout ca est vraiment d’un ridicule,***** a force de ce croire regulier on finit par etre aveugle et un jour ce sont les soit disant » irreguliers « qui vont regarder d’un air attristés, les quelques « reguliers »qui restent sur cette terre,comme on regarde des especes en voie de disparition!!!!avec pitie!!!!desolé mais l’image que donne ces maçons « reguliers »,est l’image du sectarisme couplé d’integrisme!!!!on est en 2007,il serait temps de voir ce probleme differament!!!!!

  • 16
    Philippe
    9 mai 2007 à 14:01 / Répondre

    C’est normal entre traditionalistes ( quelque soit cette tradition ) on ne peut que tourner en rond.
    Quant à être créateur c’est pas donné à tout le monde et çà n’a pas droit à une quelconque « reconnaissance » chez les traditionalistes.
    Un peu d’humour grinçant concernant nos us et coutumes ne peut nuire, n’est-il pas !!! et la méthode maçonnique a ses limites !!!

  • 15
    DrXu
    9 mai 2007 à 12:29 / Répondre

    Tu as raison, mon cher Emerek, on finit par tourner en rond…

  • 14
    Philippe
    9 mai 2007 à 10:38 / Répondre

    « Mais, cher Philippe, « réunir ce qui est épars » ne veut pas dire ce qui est contradictoire. Il est aussi facile de qualifier le GOdF de Sainte Église Laïque Républicaine. Nul n’est contraint à manger cachère. Ni à croire que l’objectif de la F-M est politique et non initiatique. Et même pour ceux qui y croient, se vanter à poitrine gonflée des soi-dites réussites ne fait pas un très beau style. »

    Réponse :

    Il ne suffit pas de dire je suis spiritualisteet symboliste pour l’être  » en vérité » quand on est seul devant son miroir.
    Il faut surtout surtout surtout travailler dans son cabinet de réflexion. Dans le mien il y a aussi ( j’ai dit « aussi » ) mais pas seulement les philosophes et notamment ceux des lumières radicales occultées par les divers pouvoirs, Spinoza, le panthéisticon de Toland, bref la lignée d’Epicure à Alain.

    Je te signale mon cher Xul « réunir ce qui est épars » n’est pas non plus réunier ceux qui pensent pareil et qui sont des clones du « bien penser » des lumières modérées et conservatrices.
    Point n’est besoin de collectifs ( conseils de l’ordre ) de gourous ( dirigeants des obédiences, canaris et autres oiseaux ) avec leurs bornes ou règles qui ne servent qu’à justifier aux yeux de cotisants leurs pauvres existences humaines
    donc point n’est besoin de ce bric à brac humain pour diriger un franc maçon dans son cabinet de réflexion lieu où il devrait travailler le plus !!!

  • 13
    Jacques Cécius
    9 mai 2007 à 09:35 / Répondre

    Cher xul, effectivement il ne faut pas se vanter des réussites de la f-m, mais il les rappeler, dans un monde où les religions connaissent une poussée des intégrismes, et où la politique est dominée par le pognon, même si tous les politiques ne sont pas des magouilleurs, loin s’en faut. Il faut que les « profanes » (je n’aime pas ce qualificatif) sachent ce qu’a réalisé la maçonnerie à une certaine période de son histoire, et ce que des f-m ont fait, individuellement.
    Par dessus tout, que des maçons ne méprisent pas d’autres maçons parce qu’ils ne sont pas « dans la ligne » (dans leur ligne). Cela vaut pour les réguliers et les irréguliers.
    Le site de Jiri nous enrichit car il permet le dialogue, parfois un « affrontement » qui reste fraternel.
    Salut et Fraternité mon Frère.

  • 12
    xul
    9 mai 2007 à 00:13 / Répondre

    L’on peut souvent observer les phénomènes similaires chez les « fondamentalistes » de tout bord: les histoires de conversions. Et pourtant, pour paraphraser un auteur que Jacques Césius n’aime pas beaucoup, si on se place vraiment au milieu, au centre indiqué par le fil à plomb, on est inconvertissable à quoi que ce soit, puisque l’on se trouve à l’origine.

    De temps à autre je suis d’accord avec Jacques Césius, bien que son attitude de base en F-M me semble beaucoup trop politique. Comme il observe à juste titre, la Tradition devient facilement traditionalisme, En cas concret de F-M, la redécouverte de la F-M traditionnelle peut être accompagnée d’une exclusivité religieuse chrétienne trinitaire frôlant un « fondamentalisme à la F-M ».

    Mais, cher Philippe, « réunir ce qui est épars » ne veut pas dire ce qui est contradictoire. Il est aussi facile de qualifier le GOdF de Sainte Église Laïque Républicaine. Nul n’est contraint à manger cachère. Ni à croire que l’objectif de la F-M est politique et non initiatique. Et même pour ceux qui y croient, se vanter à poitrine gonflée des soi-dites réussites ne fait pas un très beau style.

  • 11
    Philippe
    8 mai 2007 à 15:46 / Répondre

    Dans le sujet exposé par Jiri il est question d’un personnage qui demande pardon au Pape.
    Il est finalement question en filigrane de l’Eglise Catholique et comme le dit Emerek indirectement d’anathèmes.
    Par analogie il me vient une idées saugrenue.
    Finalement dans la chrétienté il y a le Vatican structure monolithique et pyramidale et par ailleurs toute les autres structures indépendantes les unes des autres mais « hérétiques » : l’orthodoxie, les divers et nombreux protestantismes etc………
    En franc-maçonnerie il y a la GLUE et toutes les autres obédiences indépendantes les unes des autres … mais hérétiques……..
    Espérons …

  • 10
    EMEREK
    8 mai 2007 à 13:49 / Répondre

    C’est curieux quel que soit le sujet, on en vient toujours à la même discussion :

    Régulier ou non
    Reconnu ou non.
    Mixte ou sectaire
    Progressiste ou cul béni
    …..

    J’ai suffisamment argumenté et je trouve cela lassant.

    Acceptez la différence et évitez les anathèmes, la discussion en sera plus profitable.

    Messieurs les censeurs bonsoir !

  • 9
    Jacques Cécius
    8 mai 2007 à 09:38 / Répondre

    Cher rené,
    J’accepte votre invitation à prendre un verre.
    Cela dit les SS.°. de la GLFF ne sont pas des intégristes, car lors des cérémonies elles invitent les FF.°.
    Je répète ce que j’ai déjà dis : je reconnais comme maçons mes FF.°. « réguliers », même s’ils m’écartent de leurs Travaux comme hérétique.

  • 8
    Philippe
    7 mai 2007 à 16:37 / Répondre

    Réunir ce qui est épars c’est forcément rassembler des personnes issues de traditions différentes sans cela il s’agit de clubs services qui ont leur utilité mais c’est autre chose.
    Le siècle dit des lumières comportait trois grands courants traditionnels : radical, modéré et conservateur.
    Dans les discours maçonniques « convenus » on n’en retient qu’un seul le « modéré » et l’on fait abusivement dériver la résurgence des sociétés initiatiques ( dont la franc maçonnerie ) de l’aube du 18ème siècle de ce seul courant.
    Voir la référence que je donne pour ceux qui veulent aller plus loin dans le domaine de l’une des autres traditions des Lumières dans mon commentaire du sujet « Le GODF et l’abolition de l’esclavage »
    A la trappe les FF Toland, d’Holbach etc …

  • 7
    René
    7 mai 2007 à 14:54 / Répondre

    Ne mélangeons pas les pommes et les salades mon Fr. Jacques.

    Les SS de la GLFF seraient-elles des intégristes fondamentalistes ?? Quel sera le cran suivant ? Des terroristes ??

    Et comme franc-maçon d’une loge « régulière » et traditionnelle je ne me sens absolument pas outré ou frustré de ne pas pouvoir visiter en loge les FF et les SS d’autres obédiences que je cotoie de plusieurs autres façons..

    Si vous je ne vous invite pas chez moi à diner, parce que vous mangez cachère… n’en soyez point frustré. Nous pourrons toujours prendre un verre au bistro.

  • 6
    Jacques Cécius
    7 mai 2007 à 07:14 / Répondre

    Oui, Philippe, tu as raison, la maçonnerie à ses intégristes : ceux qui refusent l’entrée du temple aux « irréguliers ». Ceux qui excluent le sexe dit faible, alors que des femmes comme Louise Michel ou Usabelle Gatti de Gammond ont lutté toute leur vie pour plus de démocratie et de liberté. Sans compter celles qui se sont mises au service des Brigades Internationales lors de la guerre d’Espagne.

  • 5
    René
    7 mai 2007 à 05:13 / Répondre

    Si ce monsieur croit avoir trouvé sa voie… eh bien tant mieux et réjouissons nous pour lui. La franc-maçonnerie que je connais, pratique la tolérance, même envers ceux qui sont anti-maçons. Je sais qu’il y a d’autres opinions qui affirment de ne pas tolérer les intolérants… mais commençons alors par precher l’exemple : Commençons donc par être tolérants envers nous même… la FM est plurielle et peut être un laboratoire audacieux d’expérience humaine et philosophiques et en même temps peut être soucieuse des anciens devoirs ce que d’autres appellent de façon péjorative des « fondamentalistes ».

  • 4
    Burdeos
    6 mai 2007 à 14:59 / Répondre

    Je crois que la Vérité apparait dans l’action : à force de tatonner, on peut parvenir à trouver sa voie. C’est la voie empirique des scientifiques. Maintenant, le respect de procédures (rituel….) ajoute un ordre à cette recherche et la « sécurise » sans la vérouiller. La régularité, la règle, donc l’Art Royal peut conduire pouvoir à effleurer quelque chose qui dépasse le simple entendement humain. Encore faut-il garder son entendement et ne pas suivre le premier « Gourou » qui passe…

  • 3
    Thabo
    6 mai 2007 à 14:45 / Répondre

    Il faut préciser que ces sites africains ayant relayé les humeurs de M. Delière ne sont pas réputés pour leur professionalisme.

  • 2
    Philippe
    6 mai 2007 à 11:20 / Répondre

    Et si en Franc-maçonnerie aussi il y avait un retour à « fondamentalisme !!! cette fois maçonnique.

    Pourquoi, par quel miracle, serait-on épargné par cette vague ??? qui est un état d’esprit que l’on retrouve partout au nom d’un retour de chacun à sa « tradition » fantasmée.

    Les femmes gardent les enfants pendant que monsieur rejoint ses amis en loge, pour y « travailler » à la gloire d’un grand architecte, dans un lieu consacré par le Vatican maçonnique ( la GLUE ) qui distribue selon ses humeurs bons points et excommunications.

  • 1
    Jacques Cécius
    6 mai 2007 à 09:58 / Répondre

    tellement absurde que cela ne vaut pas une réponse ! C’est le langage des protestants fondamentalistes qui sévissent de plus en plus, tant en Amérique qu’en Europe. Croyants libéraux, laïcs, veillons ! Le retour du fondamentalisme et de l’intégrisme est un danger.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous