Musee Picarvie

La photo maçonnique du dimanche 22 avril 2018

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 22 avril 2018
  • 9
    Konig Michel
    25 avril 2018 à 12h28 / Répondre

    Sur toutes les gravures franc-maçonniques du 18ème siècle équerre et compas sont entrecroisés. Ils représentent le symbole général qui indique que les francs-maçons sont les exécutants dans le manifesté (l’équerre) des plans du Grand Architecte (le compas). Le G de géométrie indique que celle-ci est le langage commun entre le divin et l’humain, comme cela est indiqué au commencement de la partie historique des Constitutions de 1723. (Cf mon ouvrage « Le GADL’U ».

  • 8
    luciole
    25 avril 2018 à 12h05 / Répondre

    Dans le Compagnonnage l’équerre et le compas sont toujours entrecroisés (ce qui évite de refaire des décors pour chaque grade),mais nous le savons tous évidemment.

  • 7
    altec
    25 avril 2018 à 8h35 / Répondre

    Les Anglo/saxon auraient ils « copié » le REAA qui aurait « inventé » cette situation?
    Exemple au Standard d’Ecosse la position change et est expliquée à chaque degré.Pour Emulation et York ??

  • 5
    Jeantintin
    22 avril 2018 à 23h17 / Répondre

    Mon cher Michel,
    Depuis quand l’équerre et le compas sont entrecroisés à tous les Grades au Français ? Ils ont une position différente au grade d’apprenti, de compagnon et de maître sinon cela n’aurait pas beaucoup de sens !
    Même si mon pseudo ne t’ai pas connu, je peux t’affirmer que l’on se connait et que l’on fréquente les mêmes lieux.
    Très Fraternellement à toi et à tous les lecteurs de ce blog (maçons ou profanes, il va de soi).
    Jeantintin

    • 6
      Konig Michel
      23 avril 2018 à 0h58 / Répondre

      C’est le REAA qui a introduit la position différente du compas et de l’équerre selon le grade et le groussier qui est imprégné de REAA l’a imité. Mais auparavant,compas et équerre étaient toujours entrecroisés parce que c’est un symbole général de la FM. voir les sceaux du GO en 1801.

  • 2
    HRMS
    22 avril 2018 à 11h55 / Répondre

    oui car il n’y a pas le G entre équerre et compas

  • 1
    capelle
    22 avril 2018 à 9h14 / Répondre

    Il doit s’agir d’une maison ayant accueulli des Compagnons car equerre et compas sont à ce grade,et les outils autour en témoignent.

    • 3
      Konig Michel
      22 avril 2018 à 14h57 / Répondre

      Seulement pour le REAA, au Français, ils sont entrecroisés à tous les grades. Mais je crois que c’est une simple représentation de la construction opérative, car les autres symboles représentent d’autres corps de métier.

    • 4
      yonnel ghernaouti,YG
      22 avril 2018 à 15h19 / Répondre

      Chers amis(ies),

      Nous devons ce musée Picarvie, qui retrace la vie rurale en Picardie au XIXe siècle, à un passionné des travaux manuels, M. Paul Longuein, décédé en février 2015.
      Il a assemblé pendant une belle partie de sa vie plus de 6000 sortes d’outils traditionnels des métiers manuels (artisans, paysans, etc.).
      Ce musée, c’était simplement sa maison. Où M. Paul Longuein aimait accueillir les curieux, les cherchants et les visiteurs. Par la suite, le Conseil départemental de la Somme se porta acquéreur de l’immeuble et des collections.
      Si vous ne pouvez le visiter, vous avez la possibilité de consulter le site : http://www.baiedesomme.fr/lieu/1-24-musee-picarvie
      Frat

      yonnel

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous