La photo maçonnique du dimanche 28 décembre

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 28 décembre 2014
  • 7
    HOPA KOL
    5 juillet 2016 à 10h24 / Répondre

    Bonjour, hier soir en rentrant à mon hôtel, je suis tombé sur cette belle image.
    celle image, n’a fait que confirmée ce que me disait un ami, avec on fait quelques recherches, que Séville fut un grand lieu où se pratiquait l’alchimie au moyen âge. By the Way, mon épouse vit sur une rue dénommée « alquimista ».
    Bref.
    bonne journée à tous.
    Pour les opératifs à vos fourneaux , et prenez soin de vous et de l’antimoine

  • 4
    Cinabre
    28 décembre 2014 à 16h34 / Répondre

    Le mieux en matière d’alchimie est d’en faire soi-même, l’expérience la plus simple consiste à produire du cinabre ou vermillon en mettant du souffre sur du mercure en stabilisant la réaction avec du sel. Vous pouvez aussi faire Delors pour avoir de l’argent de l’argent, c’est son nom Jacques Delors qui a fait l’euro, c’est de l’argent. Mais là c’est spirituel, c’est de l’alchimie spirituelle. Acheté un grand coffret de chimie, on en trouve pas d’alchimie.

  • 1
    Tao
    28 décembre 2014 à 13h11 / Répondre

    Qu’y a-t-il de maçonnique dans ce tableau ? C’est un tableau représentant les éléments alchimiques tels que les employaient les alchimistes (proto-chimistes) du Moyen-âge. Pour une pharmacie, rien de très étonnant…
    Que certains FFMM y fassent référence dans certains rites (dont le mien) est une toute autre histoire…
    Amitiés,

    • 2
      GépluAdministrateur
      28 décembre 2014 à 14h01 / Répondre

      Non Tao, ce n’est pas une toute autre histoire, c’est la même…

      • 3
        Tao
        28 décembre 2014 à 16h02 / Répondre

        Les alchimistes médiévaux manipulaient l’antimoine, le plomb et la rosée dans leurs creusets, ballons et autres athanors. C’est pour moi une toute autre histoire que l’analogie qu’en fait symboliquement la FM aujourd’hui. Ce n’est que mon avis.
        Amitiés,

        • 5
          GépluAdministrateur
          29 décembre 2014 à 10h36 / Répondre

          Les maçons opératifs construisaient de leurs mains. Qu’avons nous de commun avec eux si ce n’est la continuation, outre d’une fraternité, de la recherche d’un idéal ?
          Est-ce une toute autre histoire ?…
          Bien Amicalement et bonnes fêtes,
          G.

          • 6
            Tao
            29 décembre 2014 à 12h08 / Répondre

            Alors je vais peut-être choquer, mais je pense en effet que nous n’avons vraiment pas grand chose en commun avec les maçons opératifs qui construisaient de leurs mains. Vraiment. Nous avons repris (et transformé) moins d’une douzaine de leurs outils que nous avons dessinés sur un tapis ou ceint autour de notre taille, et nous nous réunissons deux fois par mois (seulement), en tenue de soirée, pour discuter de la laïcité ou d’une phrase d’un rituel que nous avons complexifié à l’extrême. Notre franc-maçonnerie n’a pas grand chose à voir avec la leur. Par contre, la leur est un de nos points de départ mythologiques. Ça s’arrête là. Même chose avec les alchimistes, même chose avec les Templiers, même chose avec les Égyptiens, etc, etc. Les maçons à la recherche d’un idéal ? Je crois qu’ils étaient à la recherche du pain quotidien au moins autant si ce n’est plus que d’un idéal.
            Excellentes fêtes également, et amitiés,

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous