La photo maçonnique du dimanche 5 juillet 2020

Publié par Géplu
Dans Photos

La maîtrise serait une impasse ?…
C’est christian qui nous a envoyé cette amusante photo avec ce commentaire :

Une photo prise au coin d’une rue, près de la cathédrale d’Autun.
Au carrefour du clerc et du laïque… et sous la surveillance du GITE
  😉

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la franc-maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

dimanche 5 juillet 2020
  • 15
    Joseph VALERI
    6 juillet 2020 à 13:27 / Répondre

    La Maç barisienne a vu le jour en 1786 et 1788 par les RRLL « L’Amitié » et « La Bienfaisance » qui fusionnent en 1790 en « L’Amitié bienfaisante ». Cette Loge cesse son activité en 1848.
    Est-ce sa « renaissance » en 1880 qui a inspiré le titre distinctif « La Régénération » ? Ce n’est qu’une hypothèse.

  • 12
    Lazare-lag
    5 juillet 2020 à 22:16 / Répondre

    @ Yonnel (9:
    Finalement, poursuivant mes investigations vers des sources helvétiques et dormantes qui ne demandaient qu’à être réveillées, j’ai obtenu comme une explication concernant « La Régénérée » de Fribourg.
    L’origine d’un tel intitulé de loge proviendrait d’un conflit armé interne à la Confédération Helvétique, connu sous le nom de la guerre du Sonderbund.
    Une sorte de guerre éclair, de religion et de sécession, qui se situa en 1847, menée en l’espace d’un à deux mois et qui laissa comme un goût amer parmi les Suisses et parmi les cantons qui avaient opté en faveur de l’un ou de l’autre camp.
    Fribourg avait eu des militants dans les deux camps.
    L’une des tendances, devant l’effet désastreux de cette mini, mais quand-même, guerre civile, souhaitait ardemment et politiquement « régénérer » l’Etat et la société après cet épisode funeste.
    Et parmi ces adeptes de la régénération de la Confédération, de nombreux frères fondateurs de la loge future, dont l’allumage des feux eut lieu en 1851.
    Le nom de « Régénérée » semble s’être imposé à eux assez facilement.
    C’est donc effectivement en 2021 que se fêtera son 170ème anniversaire.
    – – –
    @ Joseph Valeri (10):
    j’imagine, MTCF, que les explications concernant la nomination de la loge « Régénération » de Bar-le -Duc, du G.O.D.F., sont toutes autres. Mais quelles sont-elles?
    – – –
    Dans les deux cas, du côté des bords de Sarine, ou à Bar-le-Duc, les explications seraient particulièrement bienvenues si elles étaient directement fribourgeoises et suisses dans le premier cas, et en provenance barisienne dans le second.

  • 11
    Cassandra Verde
    5 juillet 2020 à 17:06 / Répondre

    Le coin de la rencontre s’effrite déjà parce que l’homme ne maîtrise jamais rien….

    • 14
      Lazare-lag
      6 juillet 2020 à 09:26 / Répondre

      @ Cassandra Verde (11):
      Si l’homme ne maîtrise jamais rien, est-ce une raison pour ne rien tenter?
      Si l’homme n’avait pas tenté, par exemple immédiat, l’écriture, serions-nous actuellement en train d’acter des propos, d’en laisser une trace, ne serait-ce que de quelques heures, de quelques jours, suffisamment en tout cas pour établir un échange, qui plus est à distance autant géographique que temporelle..
      Avant l’écriture, l’échange n’étant que verbal, le vent emportait les paroles immédiate qui ne profitaient qu’à l’entourage immédiat de ceux qui les avaient entendues.
      Avant l’écriture, qui les conservait durablement?.
      Le coin s’effrite sur une pierre gravée il y a au moins deux cent ans, il y a au moins une dizaine de générations.
      Dix générations nous sépare de ce bout de pierre gravée, mais le texte nous en parvient.
      Dix générations, soit dix hommes nous séparent de ce « CUL DE SAC de la MA… »
      Et nous arrivons encore à en parler, même à dix hommes d’écart,
      L’homme ne maîtrise jamais rien?

  • 6
    Joseph VALERI
    5 juillet 2020 à 10:42 / Répondre

    Très sympathique aussi, gravé dans la pierre au-dessous de la plaque et plus difficile à voir, ce « CUL DE SAC DE LA MA……. »

  • 5
    Ziglombe
    5 juillet 2020 à 10:18 / Répondre

    La Maitrise en question est la chorale de la cathédrale d’autun !

    • 7
      yonnel ghernaouti, YG
      5 juillet 2020 à 11:17 / Répondre

      Tout à fait exact mon cher ZIGLOMBE.
      L’impasse de la Maîtrise, qui fait face à l’entrée de la cathédrale Saint-Lazare, tire son nom de la maison où la Maîtrise des enfants de chœur était établie avant la Révolution qui lui a donné le nom de cul-de-sac de la Régénération.

      • 8
        Lazare-lag
        5 juillet 2020 à 11:51 / Répondre

        La Régénération?
        Par association d’idées, cela m’évoque, (je ne pense pas me tromper, je n’ai pas vérifié, je parle de mémoire) le nom d’une loge suisse de la G.L.S.A., la Régénérée, à Fribourg si je ne m’abuse.
        Du coup, autant je peux comprendre, même de la part de révolutionnaires, de rebaptiser La Régénération une rue située à deux pas d’une cathédrale Saint Lazare, autant je n’ai pas l’explication sur le fait de nommer Régénérée une loge maçonnique.
        Surtout que je ne suis pas très certain que ce thème (Régénération, Régénérée) soit une inspiration fréquente dans les appellations de loges maçonniques.

        • 9
          yonnel ghernaouti, YG
          5 juillet 2020 à 12:05 / Répondre

          Effectivement, la GLSA, fondée en 1844, compte parmi ses 85 Respectables Loges « La Régénérée » n°50 qui fêtera son 170e anniversaire le 24 mars 2021. Elle est une des plus ancienne Loge du Canton de Fribourg.

        • 10
          Joseph VALERI
          5 juillet 2020 à 12:33 / Répondre

          Nous avons au GODF une RL La Régénération à l’O de Bar-le-Duc depuis 1880

          • 13
            Union et Solidarité
            6 juillet 2020 à 08:22 / Répondre

            Bonjour,
            Ce nom a été adopté, en souvenir d’une L en sommeil de Pont-à-Mousson. La Régénération est également le nom d’une L symbolique du G O de la République Argentine à l’Or de Buenos Aires. (d’après le site de la Loge).

  • 4
    Lionel Maine
    5 juillet 2020 à 09:52 / Répondre

    Belle invitation à la rectification, … rue Notre Dame !

  • 3
    Lazare-lag
    5 juillet 2020 à 09:01 / Répondre

    Effectivement, la question de fond sur maîtrise et impasse n’est pas inintéressante…
    Beau sujet de planche en perspective

  • 2
    yonnel ghernaouti, YG
    5 juillet 2020 à 08:47 / Répondre

    Après tout, il existe bien une Impasse de la Fraternité à Bordeaux, préfecture du département… 33 !!!

  • 1
    willermoz 59
    5 juillet 2020 à 08:22 / Répondre

    Impasse, père et manque, une belle définition ludique de la maîtrise…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif