La Voie Virtuelle, une Loge du 3e Millénaire ?

Publié par Jiri Pragman
Dans Loges

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 12 novembre 2006
Étiquettes : ,
  • 3
    LENGYEL
    15 mai 2009 à 10h47 / Répondre

    bonjour
    il existe même un atelier de perfectionnement virtuel, à mon avis le travail des maçons doit se faire en loge pour une raisons somple le contact humain
    autre souci venant de différents rituels, a quel rituel cette loge virtuelle travaille t elle
    merci pierre

    • 4
      Vilespy
      29 juin 2015 à 14h53 / Répondre

      Bonjour, Lengyel,
      la Loge Virtuelle travaille au Rite français des Modernes (1785), Rite fondateur du GODF.
      Sa constitution en 7 degrés (3 bleus et 4 Ordres de Sagesse) harmonieusement construits sur la base des « Systèmes Écossais » de l’Ecossisme du 18ème siècle. Sa grande ouverture vers tous les grades qu’elle comprend, en font un lieu idéal de réflexions et de partages maçonniques.
      De plus, sa bibliothèque exceptionnelle de Manuscrits anciens(300) est unique au monde et s’enrichit régulièrement.
      Elle n’a pas pour but de « remplacer » la Maçonnerie, cela va de soi !!!
      Elle s’adresse à ceux qui veulent « travailler en plus ». La lecture d’ouvrages maçonniques vous pose-t-elle aussi des « soucis » (et là on ne partage vraiment rien…)?
      Marih: un des fondateurs, contributeurs & WebMaster.

  • 2
    PERALTA Liberty
    13 novembre 2006 à 16h00 / Répondre

    Sans vouloir remettre en cause les possibilités du WEB,et la nécessité de certains francs-maçons, disséminés, à travailler virtuellement ensemble, il serait fort dommageable que cette Loge virtuelle ne se substitue, en se généralisant, aux actuelles Tenues .
    Rien à mon sens ne peut remplacer la richesse des échanges en Loge, la créativité due à une saine émulation, ainsi que la spontanéité de l’expression orale, conséquence, sine qua non, de la confidentialité des ces débats.
    Par ailleurs, cette tradition orale, est une des caractéristiques qui singularise la Franc-Maçonnerie d’autres types  » d’associations » , gage de sa pérennité.

  • 1
    Chrisburg
    12 novembre 2006 à 14h08 / Répondre

    Je trouve cette idée de loge virtuelle étonnante au sens positif du terme. La FM ne doit pas ignorer les nouvelles technologies et, à mon sens, pourrait les mettre à profit pour se développer. L’engagement maçonnique par voie virtuelle, pour peu qu’il ne soit substitué au « réel », comme c’est le cas présentement, ne peut que renforcer la qualité des travaux en Loge. En outre, comme Jiri l’a bien précisé, les paroles volent mais les écrits restent. En cela, les interventions via l’Internet présentent un grand intérêt du fait de leur perrénité. Toutefois, même si je ne suis pas maçon, je pense que la FM ne peut vraiment se vivre que parmi les FF, car le Net ne pourra jamais incarner ce que recouvre la notion de « Fraternité ».

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous