L’Aigle de Patmos

Publié par Jiri Pragman
Dans Loges

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 6 décembre 2006
  • 18
    Fergus
    29 octobre 2010 à 17:05 / Répondre

    Amen…

    Fergus (irrégulier rectifié)

  • 17
    PLAS Guillaume
    12 août 2010 à 18:00 / Répondre

    Cette loge pratique le Rite écossais rectifié. Pour être autorisé à pratiquer ce rite christique il faut être « chrétien ». Ces loges chrétiennes pratiquant le R.E.R. croient en Dieu et l’immortalité de l’âme, elles font des prières et se servent des Evangiles. Ce sont des ateliers de « bondieuserie », et en organisant des prières ils s’affirment comme une « secte ». C’est le cas de toute la maçonnerie régulière. Ils s’emparent de la Bible, ils s’arrogent le « fonds de commerce » du Vatican qui n’aime pas qu’on utilie leurs Evangiles mythiques d’un personnage mythique, thaumaturge qui a fait d’innobrables miracles ridicules et inventés mais auxquels les crédules croient. Ce Jésus mythique, il est temps qu’il multiplie les pains parce que des millions de gens meurent de faim. A côté des ateliers chrétiens, on peut aussi créer des ateliers coraniques, etc. Ce n’est pas de la maçonnerie, c’est du dogmatisme et il vaut mieux alors aller à l’Eglise, la Mosquée, etc.

  • 16
    Jean van Win
    8 avril 2008 à 11:43 / Répondre

    Pour être schématique, il y a deux grands groupes de croyants : ceux qui croient que Dieu existe, et ceux qui croient que Dieu n’existe pas. Ces deux groupes sont également honorables. Ils peuvent et devraient se fréquenter,  » sans espoir de ce salaire qu’est la ressemblance ». Sans volonté de convaincre, de convertir son prochain. En l’écoutant et en essayant avec fraternité de le comprendre. Les uns et les autres cherchent à voir clair. Car ne sont-ils pas, les uns comme les autres, des  » fils de la Lumière » ? Croire n’est pas savoir. Croire, c’est chercher, et chercher, c’est douter. Savoir,
    c’est avoir trouvé. Ou croire qu’on a trouvé…
    Trazom.

  • 15
    C'est à ne rien y comprendre
    10 novembre 2007 à 19:55 / Répondre

     » Ô GADLU, qu’ils sont fatiguants ces « réguliers »… Je suis croyant, mais j’aime rencontrer en loge des FF.°. et des SS.°. matérialistes, athées, agnostiques. Comme le disait le pasteur Bonhoeffer, pendu durant le « règne » du moustachu sanglant : « C’est souvent avec des athées que je me sens le plus à l’aise »… Athées, agnostiques, huguenots, et autres maçons libres, rions de ces maçons « excommunicateurs ».

    il y a de l’idéal maçonnique d’origine dans cette opinion qui  » rassemble ceux qui sans elle se seraient tenus à perpétuelle distance « .

    Les croyants calottins et faux-culs de tous bords sont souvent plus éloignés des valeurs qu’ils défendent qu’un athée qui a du coeur.

    Il ne manque à ce frère que de croire qu’un Grand Architecte organise le monde et non pas le hasard et seulement les hommes, et il sera régulier.

    Il est sans doute régulier sans le savoir, je suis désolé pour lui.

  • 14
    A bas la calotte !
    8 novembre 2007 à 14:04 / Répondre

    Anderson en 1723 a écrit qu’un maçon, s’il connaît l’Art, ne sera jamais un athée ou un libertin irreligieux. C’est sur cette première pierre que s’est contruite la maçonnerie jusque 1877 en France ou F Desmond a supprimé la référence au Grand Architecte, créant ainsi une maçonnerie agnostique, sinon athée. Cette tendance s’étant développée peu à peu en France de par
    l’obscurantisme religieux qui était omniprésent. Cette dérive trouve ici sa justification.
    Aujourd’hui nous avons donc deux maçonneries, une régulière c’est à dire reconnue par la GLU d’Angleterre, et une qui n’est pas régulière car non reconnue.
    Ceci étant l’esprit maçonnique qui n’a pas peur de regarder les cieux comme l’aigle de Patmos par exemple, est présent partout régulier ou non. On observera quand même une tendance au Ricard-à bas la calotte- et petites magouilles chez bon nombre de FF.
    Le recrutement devrait être plus attentif

  • 13
    DrXu
    12 décembre 2006 à 18:33 / Répondre

    Pour ma part, je ne connais de maçons « adogmatiques » que par Internet: et je suis bien heureux d’en connaitre de tels…
    Ceux de chez nous ont une activité bien plus politique qu’initiatique, et se séparent encore au cri de : » A bas la Calotte! » (en l’an 2007!)
    A ceux-là, je n’ai vraiment pas envie de rendre visite…

  • 12
    isis
    10 décembre 2006 à 20:11 / Répondre

    il est toujours difficile pour une profane certes éclairée , de retrouver sur son chemin, les même sempiternels obstcles qu’elle a déjà trouvé antérieurement sur d’autres chemins.
    est ce la condition d’humains qui en est la cause?
    ne peuvent-ils s’empêcher de se trier, classer, étiqueter, les uns et les autres (par reaction) se considérant comme les seuls détenteurs de la vraie vérité vraie ?

    isis

  • 11
    Jacques Cécius
    10 décembre 2006 à 10:53 / Répondre

    Cher Jean-Luc,
    Ceux qui me connaissent savent ce que je pensent des pratiques « régulières », qui allient intolérance te hypocrisie, car lorsqu’un « régulier » a besoin d’un service (en tout bien tout honneur), il n’hésite pas à s’adresser à un « irrégulier »!

  • 10
    Philippe
    9 décembre 2006 à 14:09 / Répondre

    La question idiote que je me pose est :
    Ce frère aurait-il été radié de son obédience avec une égale célérité s’il s’était rendu été à une réunion d’une structure idéologiquement très marquée comme la Ligue Communiste Révolutionnaire, ou le Front National voire un mouvement considéré péjorativement à tort ou à raison comme la scientologie, ou Moon, que sais-je ?
    Cela fait longtemps que je me pose cette question suite à de semblables mésaventures dont j’ai eu à connaître.

  • 9
    Jean-Luc Gaspard
    8 décembre 2006 à 14:15 / Répondre

    La GLRB travaille dans les même locaux que mon Atelier et un de leur frère est venu nous rendre visite,le résultat fut immédiat : viré de sa Loge et de son Obédience.Mais notre Fraternité ne se limite pas à le recevoir,nous avons entrepris une procédure d’affiliation chez nous et il en est fort heureux!
    Que penser de cette fraternelle régularité?

  • 8
    DrXu
    7 décembre 2006 à 18:34 / Répondre

    Et si l’explication était tout simplement la suivante:
    « Nos rituels perdent tout sens pour des athées, si estimables soient-ils. »?
    N’est-il pas alors normal de les orienter vers d’autres obédiences (étant admis qu’une recherche spirituelle a un sens pour un athée)?
    Dans ce sens, il n’y a plus lieu d’échanger d’invectives ou d’excommunications…

  • 7
    Jacques Cécius
    6 décembre 2006 à 19:38 / Répondre

    Ô GADLU, qu’ils sont fatiguants ces « réguliers »…
    Je suis croyant, mais j’aime rencontrer en loge des FF.°. et des SS.°. matérialistes, athées, agnostiques. Comme le disait le pasteur Bonhoeffer, pendu durant le « règne » du moustachu sanglant : « C’est souvent avec des athées que je me sens le plus à l’aise »…
    Athées, agnostiques, huguenots, et autres maçons libres, rions de ces maçons « excommunicateurs ».

  • 6
    rm08
    6 décembre 2006 à 19:24 / Répondre

    Dans la rubrique composition, on nous dit je cite « la loge recrute peu et prudemment »
    Dans la rubrique travaux on peut lire à la tenue du mercredi 17 janvier « affiliation de 11 frères »
    Ou est le peu et le prudemment
    je reste perplexe.

    A plus fraternellement.

    RM

  • 5
    Pilou
    6 décembre 2006 à 18:34 / Répondre

    Cher Déclic,

    J’espère que le « J’ai dit » n’est pas la conclusion de l’Orateur, ce qui ne me permet plus de m’exprimer.

    Tentons de sortir de la brume …

    Quelles philosophies (mais n’est-ce pas galvauder ce mot que de l’employer pour toute forme de pensée) la franc-maçonnerie devraient-elles admettre ? Et quelles sont les philosophies fondamentalement incompatibles avec la Franc-Maçonnerie ?
    Il va de soit que nous écartons toute forme de pensée à connotation raciste par exemple mais une telle forme de pensée peut-elle être élevée au statut de philosophie encore en ce début de 3e millénaire.
    Il me semble évident que certains mouvements de pensée sont, par leur contenu, incompatibles avec la Franc-Maçonnerie … et que tout Franc-Maçon, un tant soit peu éclairé, ne pourra que condamner et refuser.
    Quant à l’incompatibilité des moyens, ne pouvez-vous éclaircir cette idée ?
    Le matérialisme … écrivez-vous … Vous êtes bien certain que seul le matérialisme dialectique … est la base unique de l’athéisme. N’est-ce pas un peu court historiquement parlant ? Et qu’incorporez-vous dans ce matérialisme ?
    Quant à la FM de tradition (mais que signifie ce mot ? entendons-nous bien sur la sémantique), à partir du moment où elle s’enferme dans cette conception qu’elle est la seule à détenir la Vérité, elle me semble également se cloîtrer dans un surréalisme spirituel qui ne la met hors du Temps.
    Et l’onanisme spirituel est un exercice peu fraternel.
    La Franc-Maçonnerie peut-elle se satisfaire des divisions qui l’habitent, contraires à l’Esprit d’Universalité que TOUS (majuscules non colériques) nous proclamons ?
    Que signifie donc «l’athée stupide» ou «le libertin irréligieux» ?
    Et comment interpréter dès lors: «Il est cependant considéré maintenant comme plus expédient de les soumettre seulement à cette religion que tous les hommes acceptent, laissant à chacun son opinion particulière, et qui consiste à être des hommes bons et loyaux ou hommes d’honneur et de probité, quelles que soient les dénominations ou croyances qui puissent les distinguer; ainsi, la Maçonnerie devient le centre d’union et le moyen de nouer une véritable amitié parmi des personnes qui eussent dû demeurer perpétuellement éloignées».
    Ce serait vous faire insulte que de vous donner la source de ce texte.

    Vivat,

  • 4
    Philippe
    6 décembre 2006 à 18:33 / Répondre

    « Le matérialisme dialectique et historique, base philosophique de l’athéisme »
    Je m’excuse de le dire mais cette phrase est réductrice, volontairement réductrice !
    Le matérialisme de l’immanence est aussi ancien que le créationnisme.
    La spiritualité n’est pas réservée aux seuls créationnistes.
    Etre créationniste c’est croire en l’existence d’une divinité extérieure à la Nature ( ou l’Univers).
    Les humains qui pensent que rien n’est extérieur à la nature, la Divine Nature, n’ont pas à rougir de leur spiritualité qui vaut celle de ceux qui croient en une entité extérieure !
    Vanité des vanités tout est vanité même en Franc-maçonnerie !
    Philippe

  • 3
    Déclic
    6 décembre 2006 à 16:12 / Répondre

    Pilou,

    Pour satisfaire à cette « liberté » philosophique… la FM devrait t-elle admettre TOUTES les philosophies? Si on s’entend pour ne pas admettre celles qui semblent irrespectueuses de l’humain et incompatibles avec l’humanisme maçonnique… Alors, pourquoi devrions nous admettre ces philosophies qui sont fondamentalement incompatibles avec un mouvement spirituel, comme la maçonnerie ?

    Soyons clairs! Dire qu’une philosophie est incompatible avec la FM, n’est pas un jugement sur la valeur de cette philosophie. Mais un constat sur une incompatibilité entre les moyens.

    Le matérialisme dialectique et historique, base philosophique de l’athéisme, est incompatible avec la FM de tradition. Nous pourrons essayer de faire du trapèze
    et des virevoltes avec les mots et les concepts… mais un chat restera toujours un chat.

    SF.

    J’ai dit !

  • 2
    Pilou
    6 décembre 2006 à 14:21 / Répondre

    Effectivement, la crème … mais la crème, ça tourne ?

    Une loge verte maintenant . Et les rouges ? et les noirs ?

    Quant à la rubrique « ‘Questions »:

    « Il faut … admettre que l’obédience affirme l’existence de Dieu. Les convictions religieuses ou philosophiques des candidats ne regardent qu’eux mais … »

    D’autre part, [réponse à une question que ces FF ( ?) ont dû rédiger eux-mêmes]: « Cette opinion philosophique [l’athéisme] n’est pas compatible avec les prescriptions de la Maçonnerie régulière, ni avec celles de la GLRB, ni avec l’esprit et la finalité du RER ».

    Il faudrait savoir … et la Liberté réelle du F.-M., que devient-elle ? Et ma conviction philosophique.

    Et la Fraternité n’existe pas avec les FF d’autres Obédiences même si Patmos «respecte les autres formes de maçonneries ». Me voilà rassuré ! Nous sommes respectés !

    Et:

    « Aider l’homme « déchu » à vivifier, par la voie de l’Initiation, la part de divinité qui demeure en lui [et] réintégrer sa « nature divine » originelle …

    Nous avons donc une part de divinité au fond de nous ? Non, mais « ça vous gratouille ou ça vous chatouille ».

    Pourquoi vous emparer du rôle de mon curé de village pour lequel il est payé d’ailleurs ?

    Je reviendrai …

  • 1
    Alain
    6 décembre 2006 à 11:15 / Répondre

    La creme de la creme de l’elite en quelque sorte.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous