Le Gaïac

Publié par Jiri Pragman
Dans Loges

La Loge Le Gaïac (www.legaiac.nc) de la Grande Loge de France à Noumea (Nouvelle-Calédonie) a souhaité être présente sur le web dans le but de présenter au public calédonien la Franc-Maçonnerie en général, et plus particulièrement celle de Nouvelle-Calédonie.

Sa philosophie quant à une présence sur le Net : A l’heure du développement toujours plus croissant des nouvelles technologies de l’information, l’internet est un outil de communication que les francs-maçons, soucieux d’un juste équilibre entre réalité et idéal philosophique, ne peuvent plus délaisser.

Son site web comprend une rubrique Actualité avec un calendrier simplifié des réunions de la Loge ainsi que des informations, elles, réservées aux Francs-Maçon(nes) avec un agenda calédonien et l’annonce d’évènements particuliers.

D’autres rubriques sont consacrées à la Franc-Maçonnerie en général, à l’Obédience avec, notamment la possibilité de télécharger le fascicule Connaître la Grande Loge de France.

On se penchera avec intérêt sur la page consacrée à la présence maçonnique en Nouvelle-Calédonie. Il est rappelé que la 1re Loge, Union Calédienne du Grand Orient de France, a été installée en 1868. La Loge Le Gaïac a, elle, été installée en 1998; il s’agit d’un essaimage de la Loge Fraternité Australe. Quant au nom, Gaïac, il est celui d’un acacia (Acacia Spirobilis) au bois solide et imputrescible.

Le site web propose encore une bibliothèque maçonnique (zone réservée) avec Travaux, Rituels,… ainsi que des liens et une information sur comment postuler pour devenir Franc-Maçon.

dimanche 12 juillet 2009
  • 1
    GIA
    12 juillet 2009 à 16:10 / Répondre

    Cette même Loge se trouve assimilée à GLEDF. Qu’en est-il?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif