5e Prix Laicite GCG

Le Grand Chapitre Général du GODF fête la laïcité

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 25 novembre 2015
  • 10
    Jacques Lapeyrère
    5 décembre 2015 à 13:43 / Répondre

    Je demande à Géplu de ne pas m’en vouloir si je conteste – et mes rappels à l’Histoire de la réactivation des Hauts Grades du Rite Français se veulent à son adresse des plus fraternels – ses petites erreurs historiques, qui sont d’autant plus pardonnables qu’il n’a peut-être pas vécu les années qui précédèrent la création du Grand Chapitre Général du Grand Orient de France, lequel Grand Chapitre n’a pas été « refondé », mais créé en 1999 sur les bases du Grand Chapitre Général de France, réactivé en Janvier 1994 à Cagnes-sur-Mer par quatre chapitres indépendants (tous composés de Frères au GODF), les bases du Grand Chapitre Général de Rite Français créé en 1996 par l’ancien Grand Maître Paul Gourdot, et sur les bases du Souverain Chapitre Roëttiers de Montaleau créé en septembre 1993 et que je présidais alors.
    Quant aux rituels d’origine, de 1784, ils furent dès 1994 l’objet d’un tel nombre de rewritings qu’il est difficile de les comparer aux textes originaux.
    Pour ce qui concerne Philippe Guglielmi, qui a reçu les quatre Ordres du Rite Français au Chapitre Roëttiers de Montaleau, il fut en effet signataire de l’acte de fondation du Grand Chapitre Général du GODF.
    Mais aux mérites de cette fondation, il serait bon d’y associer Alain Bauer, qui fut un des architectes du projet.
    Je tiens à la disposition de Géplu, auquel j’adresse mes plus sincères amitiés, tous les renseignements complémentaires qu’il souhaiterait obtenir.
    JL

  • 6
    Fregate
    25 novembre 2015 à 22:52 / Répondre

    Mais quel bordel les hauts-grades…

    • 7
      Félix
      26 novembre 2015 à 13:34 / Répondre

      Les Loges bleues comme les juridictions des hauts grades fonctionnent comme les maçons se comportent. c’est à réfléchir.

    • 8
      kroumir
      26 novembre 2015 à 14:49 / Répondre

      « mais encore? un effort ?

    • 9
      kroumir
      26 novembre 2015 à 14:51 / Répondre

      Ah! bon! » çà ne merite pas plus!

  • 4
    Pierre-Philippe Baudel
    25 novembre 2015 à 14:18 / Répondre

    Précisons pareillement que si la Fédération des Rites comprend la gestion d’un Rite Egyptien il ne peut s’agir qu’au sein d’un éventuel Souverain Sanctuaire du Rite de Memphis, seul. C’est historique.

    • 5
      chicon
      25 novembre 2015 à 18:26 / Répondre

      vous avez semble y il oublié le Haut Grand Chapitre Reconstitué et Ancien du Serenissime Mammouth Poilu du Cervelas des hauts grades du Rite Français.

  • 3
    Félix
    25 novembre 2015 à 09:27 / Répondre

    Bonjour,

    Au Suprême Conseil, il s’agit du Rite Ecossais Ancien Accepté, le et n’existe plus pour le GODF.

  • 2
    blazing star
    25 novembre 2015 à 09:21 / Répondre

    question idiote: qu’est ce que la laïcité, fort honorable d’ailleurs, vient faire dans les hauts grades du rite français ? est ce la finalité ou une étape de ces hauts grades ? pourquoi pas.

  • 1
    Ahava
    25 novembre 2015 à 02:59 / Répondre

    Au GODF il ne s’agit pas d’un Directoire mais du Grand Prieuré indépendant du RER

    En outre il n’y a pas de Souverain Sanctuaire pour le RAPMM. Le SSN existe dans les structures en 95 degrés du rite.
    Au GODF ( echelle deYarker en 33*) il y a un Grande College Egyptien.

    🙂

    Frat

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous