CLR 240418

L’enseignement du fait religieux à l’école de la République

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 11 avril 2018
  • 3
    Michel Thys
    15 avril 2018 à 12:48 / Répondre

    Je suis rétif au prosélytisme religieux à l’école (fût-il parfois devenu lénifiant dans les écoles catholiques) car il exploite la malléabilité, la vulnérabilité du cerveau émotionnel de l’enfant et de l’adolescent, ce qui y laisse le plus souvent des traces indélébiles, indépendamment de son intelligence et de son intellect ultérieurs.
    La religion n’a donc plus rien à faire à l’école, sauf lors d’un cours d’histoire ou de philosophie. En effet, le rôle de l’école n’est pas de conforter les croyances religieuses unilatérales et communautaristes des parents, aussi sincères et légitimes soient-elles.

    Quand donc TOUS les enfants et adolescents (au moins de chez nous) bénéficieront-ils enfin d’un enseignement qui leur fera découvrir, en connaissance de cause et aussi librement que possible, aussi bien un minimum de culture religieuse (« La Trinité n’est pas qu’une station de métro !») que les différentes options philosophiques non confessionnelles, hélas occultées légalement par toutes les religions (en vertu de la « liberté d’enseignement ») ?

    En d’autres termes : quand auront-ils le choix entre la croyance en un dieu objectivement absent (et la soumission à des degrés divers qu’elle implique), OU la constatation qu’il n’a qu’une existence subjective, imaginaire et dès lors illusoire ?
    Ou encore : le choix entre l’autonomie de la conscience, respectueuse des valeurs humanistes et universalistes de la DUDH de 1948, ou la soumission, fût-ce à des degrés divers, à des influences irrationnelles …
    Quand donc enfin les libertés de conscience et de religion, bien que constitutionnelles, deviendront-elles plus effectives que symboliques ?
    A.F.
    Michel THYS, en Belgique.

  • 2
    HORUS47
    15 avril 2018 à 11:43 / Répondre

    Je suppose qu’effectivement ils évoqueront toutes les facettes de la religion, ce serait ainsi plus objectif et éducatif.

  • 1
    capelle
    12 avril 2018 à 09:35 / Répondre

    Et si l’on y parlait aussi des méfaits causés par les religions ???
    Réveillez vous les Albigeois!!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous