Les Francs-Maçons du Moyen Âge

Publié par Jiri Pragman

Maison de Vie Editeur poursuit la publication d’Archives de la Franc-Maçonnerie. L’ouvrage d’Emile Lambin, Les Francs-Maçons du moyen-âge, est le 5e de la série.

Il s’agit bien d’archives et le travail d’Emile Lambin, associé correspondant de la Société nationale des Antiquaires de France et membre de la Société Archéologique de Soissons, est quelque peu « daté » ou, tout au moins reflète l’état des recherches en cette fin du 19e siècle puisque le livre a été initialement publié en 1899. Certaines thèses sont ainsi démontées ou contredites dans des ouvrages plus récents comme, en France, L’invention de la franc-maçonnerie de Roger Dachez.

Cependant, il y a 110 ans, Lambin tentait déjà de faire la part de la légende et de l’histoire, distinguant l’histoire de la Franc-Maçonnerie française de celle des Francs-Maçonneries en Angleterre et en Ecosse ainsi qu’en Allemagne.

Lambin utilise le teme « Francs-Maçons » pour évoquer les membres d’anciennes loges anglaises, évoque un grand congrès maçonnique en 925 à York et la nomination en 960 de saint Dunstan, également archevêque de Cantorbéry comme Grand-Maître des frères-maçons d’Angleterre. Il situe la constitution de la Franc-Maçonnerie allemande au milieu du 13e siècle avec, en 1250, la fondation de la Grande Loge Maçonnique de Cologne, Haupthüttle. Il est également question de la convocation d’un congrès maçonnique par Edwin de Steinbach en 1275 à Strasbourg.

Par contre, Lambin ne relève pas l’existence de Loges ou de confraternités de Saint-Jean en France.

  • Les Francs-Maçons du Moyen-Âge d’Emile Lambin (Maison de Vie Editeur, réédition 2009) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
mardi 28 juillet 2009
  • 1
    Lyna Elias
    24 juin 2010 à 22:37 / Répondre

    Je suis à la recherche d’un objet d’art maçonnique ancien. si quelqu’un peut me donner l’adresse d’un antiquaire spécialisé, je serais reconnaissante

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif