Les jeudis maçonniques parfois un peu moqueurs… 5

Publié par jissey
Dans Humour

Autrefois et parfois encore dans certaines loges, les Apprentis participaient aux agapes en les réalisant. Aujourd’hui ils sont plutôt assignés au service de table.
Généralement aussi ils doivent encaisser les montants dûs par chacun, et ils se heurtent parfois à une « non transparence » des consommations de certains maîtres, voire à « l’oubli » du paiement de leur dû.

Procéder à ces recouvrement est, pour Jissey, la meilleure façon de leur faire découvrir …les limites de la fraternité.  🙂

jeudi 20 février 2020
  • 12
    marcos testos
    24 février 2020 à 10:31 / Répondre

    Lazare-Lag, ayant eu la chance d’avoir été initié dans ces 2 disciplines je ne peux que te suivre sur ce chemin. Débutant en FM alors que ma « carrière rugbystique » touchait à sa fin, j’ai pu trouver certaines similitudes dans les 2 pratiques.
    On a aussi coutume de dire : « le rugby, c’est un sport de voyou joué par des gentlemen ». Par contre pour ce qui est de la FM, j »aurais tendance à transformer cette maxime ainsi: « la FM est une pratique de gentleman pratiquée de temps en temps par des voyous ».
    Rugbystiquement votre.

  • 8
    Benoît L.*.
    21 février 2020 à 11:28 / Répondre

    Si à tour de rôle, 1 ou 2 F.*. et/ou S.*. offraient l’apéro à toute leur L.*., il n’y aurait plus de problème de menue monnaie. Cela renforcerait la fraternité et la solidarité, et il n’y aurait plus de phénomène de « clans » lors de l’apéritif au sein du grand groupe d’une loge … un rituel préparatoire avant la tenue plutôt fédérateur non?

  • 7
    VERDONCK-HEREL
    21 février 2020 à 10:28 / Répondre

    est-ce vraiment de la Fraternité?… Ce mot me semble avoir perdu de son sens aujourd’hui!! un peu comme : Tout est symbole!!! le Maçon d’aujourd’hui est-il vraiment en recherche ??… si non il n’agirait pas ainsi.
    1452 Bernard

  • 6
    John
    21 février 2020 à 09:01 / Répondre

    Chez nous, le bar est gérer par un indépendant, les consos sont donc payées de suite, et nous procédons à l’encaissement des agapes, à table, au moment du dessert

  • 5
    Suppo
    20 février 2020 à 23:18 / Répondre

    Participer au règlement des Agapes n’est pas un problème.
    Il suffit que celui-ci se fasse durant le repas. Et non à l’apéro. Comme c’est parfois la coutume en certaines loges.
    En « principe » un bon maçon à le sens du Devoir.
    Et doit être un « exemple » pour tous.
    Donc ne nous créons pas de problèmes à ce sujet… Qui n’est que le prolongement d’un rituel Sacré.

    • 9
      James
      21 février 2020 à 12:27 / Répondre

      C’est sûre que que côté rituels vous vous y connaissez fort bien je dirais même que vous les avez tous exploité ∆Bravo ∆

  • 4
    TANGA Ida koko émilienne Annette
    20 février 2020 à 17:50 / Répondre

    C’est très édifiant…

  • 3
    Arval
    20 février 2020 à 16:34 / Répondre

    Idem , à table passer encaisser et être très vigilant au bar car les FF sont de grands distraits 😍

  • 2
    Amal
    20 février 2020 à 15:58 / Répondre

    Quelle transparence ça montre que les francs-maçons c’est des humains 😏

  • 1
    Lazare-lag
    20 février 2020 à 06:52 / Répondre

    Pour les agapes, la méthode de recouvrement la plus efficace est d’y procéder en plein repas, juste entre entrée et plat de résistance, nul n’est besoin d’avoir lu maints rituels pour savoir qu’aucun franc-maçon ne s’échappera de table tant qu’il n’aura pas touché au plat de résistance.
    Et avoir acheté son ticket bien avant la tenue évite aussi les problèmes de rendu de monnaie.
    C’est aussi ça la maçonnerie: du trivial.

    • 10
      Corinthien
      23 février 2020 à 11:02 / Répondre

      MTCF Lazare-Lag, on sent là le vécu maçonnique…..

      • 11
        Lazare-lag
        23 février 2020 à 16:32 / Répondre

        En maçonnerie c’est un peu comme en beaucoup d’autres choses, souvent deux aspects:
        1/ les nourritures intellectuelles,
        2/ les nourritures terrestres…
        Et point besoin d’avoir lu André Gide pour saisir la différence.
        Au rugby, à une certaine époque, grosso modo avant la professionnalisation des joueurs, avant 2000 donc, on avait coutume de définir le rugby ainsi:
         » Le rugby c’est comme le piano, il y a ceux qui en jouent, et il y a ceux qui le déménagent ».
        Il me semble que, parfois, la franc-maçonnerie…. sans compter un côté 3ème mi-temps s’agissant des agapes.
        (Les initiés, aux deux, franc-maçonnerie et rugby, devraient comprendre)

        • 13
          marcos testos
          24 février 2020 à 14:58 / Répondre

          Lazare-Lag, ayant eu la chance d’avoir été initié dans ces 2 disciplines je ne peux que te suivre sur ce chemin. Débutant en FM alors que ma « carrière rugbystique » touchait à sa fin, j’ai pu trouver certaines similitudes dans les 2 pratiques.
          On a aussi coutume de dire : « le rugby, c’est un sport de voyou joué par des gentlemen ». Par contre pour ce qui est de la FM, j »aurais tendance à transformer cette maxime ainsi: « la FM est une pratique de gentleman pratiquée de temps en temps par des voyous ».
          Rugbystiquement votre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif