Les Loges au gouvernement

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 3 décembre 2006
  • 2
    Eliram
    3 décembre 2006 à 21:23 / Répondre

    Faire des listes de FM me fait penser à Vichy. Je suis allé visiter – par curiosité – le site de ce fameux « journal » (que ce mot peut être galvaudé !) et visiblement la CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) a fait son boulot concernant les listes de maçons français. Preuve que la France sait, parfois, apprendre de son histoire mouvementé.

    PS : Bravo pour votre blog. Je ne sais pas si c’est nécessaire de publier un article dans cette rubrique mais Le Pen – dont l’antimaçonnisme est virulant – a eu un propos fort désobligeant dans l’émission A vous de Juger sur France 2. Les médias ne l’ont pas relayer car l’actualité était entière monopolisée par vous savez qui (pas besoin de lui faire de la pub, elle le fait très bien toute seule).

  • 1
    Jacques Cécius
    3 décembre 2006 à 10:53 / Répondre

    « L’investigateur » , c’est en fait de la m…. étalée sur sur du papier. Son boss joue au détective et, lors de l’affaire Julie-Mélissa, voyait des complots partout, et dénonçait des pédophiles à tour de bras.
    Quoi qu’il en soit, l’anti-maçonnisme fait encore recette. Dans mon patelin (10.000 âmes), lors des élections communales, j’ai entendu un mandataire socialiste affirmer qu’un de ses « camarades », atteint pas la limite d’âge, serait quand même repris sur les listes, grâce à l’appuis de la loge. Il n’en fut rien. Mais cela prouve que les légendes ont la vie dure.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous