Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Les photos ‘maçonniques’ de vos vacances (12)

Publié par Jiri Pragman
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 4 août 2012
Étiquettes : , ,
  • 7
    Jiri Pragman
    5 août 2012 à 16:53 / Répondre

    Mes coordonnées figurent dans l »ours de ce blog : jiri.pagman@hiram.be

  • 6
    Lagache Jean-René
    5 août 2012 à 14:38 / Répondre

    J’ai 2 photos maçonniques de mes vacances en Corrèze. Comment les publier sur le blog?

  • 5
    Libéro
    5 août 2012 à 14:04 / Répondre

    Ça n’est pas forcément grave de ne pas être compris. De toute façon, lors de mon prochain séjour en France, j’accomplirai mon rituel : les Amis rue Bleue, achat de décors chez Détrad, petit tour au “Musée de la Franc-Maçonnerie” ; et une bière au bout de la rue Cadet avant d’aller traîner dans les Passages. Et puis, je serai très gentils avec mes Brothers du GO.

  • 4
    dld
    5 août 2012 à 10:15 / Répondre

    @ Jiri, nous ne sommes pas le Musée du GO, nous l’avons été, soit, mais nous ne le sommes plus depuis plus de 30 ans ! Notre nom officiel est musée de la Franc-Maçonnerie, avec statut de musée de France.
    Des membres d’autres obédiences font partie du comité scientifiques, le contact avec le public se fait avec des Frères et des Soeurs d’obédiences diverses et variées (GLFF, GLTSO, MM, etc.). Nous gérons aussi des pièces provenant de diverses collections privées ou d’obédiences. Ce terme de musée du GO est totalement impropre, même si la base en est les collections du GO, principale et plus ancienne obédience française.
    Quant au commentaire de Libéro, toute sa dernière phrase me choque (la seule que j’a comprise, d’ailleurs le reste n’est qu’un embrouillamini sans nom) : en tant qu’institution muséale, notre but est scientifique, artistique, historique et indépendant des obédiences

  • 3
    Jiri Pragman
    5 août 2012 à 09:23 / Répondre

    @dld

    Peut-être faut-il être plus clair. Lorsqu’on parle de Musée « de » la Franc-Maçonnerie, on veut sans doute dire que le thème du musée est la Franc-Maçonnerie, toute la Franc-Maçonnerie.

    Lorsqu’un contradicteur mentionne le Musée « du GODF », c’est sans doute pour évoquer sa localisation et la mainmise supposée du GODF sur ce musée, à moins qu’il puisse être contredit en mentionnant par exemple la présence d’autres Obédiences maçonniques dans les organes de gestion de ce musée (comme c’est le cas à ma connaissance du Musée de la Franc-Maçonnerie à Bruxelles).

  • 2
    dld
    5 août 2012 à 09:18 / Répondre

    @Libéro : il ne s’agit pas du Musée du Grand Orient, mais du musée de la Franc-Maçonnerie parce que, entres autres, nous n’avons pas QUE des pièces provenant des collections du Grand Orient de France (et vu que la maison du maçon n’est accessible à presque personne et le hall de la GLDF ne présente rien de vraiment bien intéressant)
    De plus, l’ancien musée s’appelait aussi Musée de la Franc–Maçonnerie
    Autrement, je n’ai pas compris le reste de ton message

  • 1
    Libéro
    4 août 2012 à 21:30 / Répondre

    Ce magnifique buste de Marianne a désormais pour moi un nom d’auteur. J’avais manqué de curiosité. Merci Jiri. Quel artiste français oserait aujourd’hui choisir “France” comme pseudonyme ? L’idéologie dominante de la repentance pousserait plutôt chaque Français à se surnommer “Le Creux”. Celui dans lequel il cachera son nouveau statut de coupable universel devant l’histoire des peuples opprimés. A moins que Marianne ne soit le symbole d’une réelle résistance à l’air méphitique des temps contemporains.
    J’ai eu envie d’aller sur le beau site du musée de la rue Cadet pour retrouver un exemplaire de ce buste. J’ai un peu la nostalgie de l’ancien musée ; avec son sympathique désordre. Mais quel ravissement de pouvoir contempler à l’écran les fameuses faïences jaunes !
    Pour éviter ses habituelles provocations hégémonistes, le Rue Cadet aurait pu se contenter d’appeler son musée : Musée maçonnique du GO.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous