Novicita-Jesuites-Paris-1-Leg

Du nouveau sur le temple où Voltaire a été initié

Publié par Pierre Mollier

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 3 avril 2016
  • 8
    Pierre Mollier
    3 avril 2016 à 11:16 / Répondre

    BRAN RUZ Est-ce que tu penses qu’il est aujourd’hui possible de visiter le bâtiment qui est sur la droite de la photo et qui doit avoir les mêmes plans que ceux de Paris utilisés par les Maçons au XVIIIe siècle ? Ce sont peut-être maintenant des habitations privées ?

    • 9
      Bran Ruz
      3 avril 2016 à 11:55 / Répondre

      Cher Pierre
      La chapelle appartient toujours à l’ensemble scolaire. Qui est donc aujourd’hui le collège public La Tour d’Auvergne. L’entrée administrative jouxte d’ailleurs l’ancienne chapelle… qui est aujourd’hui un auditorium/salle de spectacle dans lequel on peut donc sans problème rentrer pour visiter, même si les lieux ont pu quelque changer pour s’adapter à sa nouvelle destination (mais il y a assurément des éléments intéressants à glaner sur place quant à la configuration d’origine).

  • 7
    Bran Ruz
    3 avril 2016 à 10:05 / Répondre

    Ah oui, dommage, je tombe sur cette question trop tard. Et le hasard (mais il n’ y en a naturellement pas), fait que j’étais précisément en train de travailler pour un petit pensum universitaire sur l’influence jésuite en Basse-Bretagne aux XVIIe-XVIIIe siècle (incité à cela notamment par la lecture d’un ouvrage d’André Kervella sur les premiers temps de la FM en Bretagne [Aux sources de la franc-maçonnerie française : exilés britanniques et gentilshommes bretons, sur le point de reparaître dans une version augmentée, semble-t-il] où je constatais que les premiers maçons finistériens ou leurs enfants avaient presque tous fait leurs études au collège jésuite de Quimper; collège que je connais bien (aujourd’hui La Tour d’Auvergne) dont la chapelle était donc celle en illustration.

  • 6
    Pierre Mollier
    3 avril 2016 à 09:36 / Répondre

    Et oui, en effet, comme l’explique le panneau qui relate l’histoire du bâtiment :
    « Les jésuites, dont la présence à Quimper est autorisée dès 1620, ne disposent que d’un collège avant la construction de cette chapelle. En 1666, ils s’engagent à construire une église dans un délai de quatre ans. Le modèle proposé est celui du noviciat des jésuites, à Paris, rue du Pot-de-Fer, construit sur les plans du père Martellange en 1630. »

  • 4
    Patrice
    3 avril 2016 à 09:06 / Répondre

    NE serait ce pas a Aureuil !
    Patrice

  • 3
    Union et Solidarité
    3 avril 2016 à 08:40 / Répondre

    Bonjour,
    L’Auditorium de la Chapelle des Jésuites à Quimper ?

    • 5
      GépluAdministrateur
      3 avril 2016 à 09:14 / Répondre

      Oui, bravo.
      Il me semblait que les bretons trouveraient assez vite, mais c’est un frère de Montluçon qui a trouvé le premier !
      Félicitations, et cela ne pourra qu’inciter d’autres Frères et Sœurs à aller un jour visiter ce beau monument.

  • 1
    ROYER
    3 avril 2016 à 07:59 / Répondre

    La ville en question est Avignon.

    • 2
      GépluAdministrateur
      3 avril 2016 à 08:18 / Répondre

      Non Royer, ce n’est pas Avignon

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous