Horloge StJean Lyon

La photo maçonnique du dimanche 15 janvier

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 15 janvier 2017
  • 4
    Pol DEFOSSE
    22 janvier 2017 à 12h07 / Répondre

    Dans la cathédrale Sainte-Gudule ( style gothique XIV-XV s.) il y a une pierre tombale portant en relief les outils du tailleur de pierre Une inscription  » ici gist Guillaume Espallart escuier décédé le 7 novembre 1692″.
    Ces outils sont considérés comme opératifs

  • 2
    Robert
    16 janvier 2017 à 14h03 / Répondre

    Epis de blé sur les aiguilles ?

    • 3
      michel
      19 janvier 2017 à 21h59 / Répondre

      Mon cher Robert, je ne pense pas car la forme dessine quatre excroissances.
      De plus à l’origine, au bout de l’aiguille il y avait une main avec un doigt tendu.

  • 1
    michel
    15 janvier 2017 à 22h17 / Répondre

    bonsoir geplu et tous les lecteurs:
    Merci de faire une photo sur notre belle horloge astronomique.
    Je ne suis pas un érudit mais un modeste cherchant depuis 30 ans dans cette cathédrale.
    La date de 1379 correspond à la date la plus ancienne de la mention d’une horloge dans les actes capitulaires.
    Cela pourrait correspondre à la datation approximative d’une partie des plus anciens rouages d’horlogerie.
    Avec les siècles, elle a subi quelques vicissitudes et évolutions , elle n’a pas aimé le saccage des protestants en 1562. Les chanoines ont du la faire réparer et modifier vers 1598.
    La reproduction que tu présentes est un cadran ovale des minutes réalisé en 1660 par Guillaume Nourrisson, la prouesse horlogère de l’époque fut que les aiguilles s’adaptent à la taille du cadran…
    Sinon nous observons les anges avec le compas, l’équerre ; le globe terrestre et la sphère armiliaire, un compas solaire et quelques livres.
    Personnellement j’emploierais le terme de putti pour les angelots. Il faut être très prudent dans une interprétation symbolique, autour de cette horloge il y a très clairement une tradition compagnonique dans des écrits du 19ème ; les compagnons revendiquent aussi des symboles plus discrets présents sur cette horloge… et d’autres autour si vous savez ouvrir les yeux…
    Un des problèmes c’est que nous avons plusieurs corporation de métiers pour réaliser cette horloge: des tailleurs de pierre,des menuisiers, des forgerons, des horlogers et des peintres au minimum. l’équerre et le compas peuvent se rattacher à des traditions religieuses, alors que d’autres symboles autour se rattachent à la tradition des tailleurs de pierre…Attention, je ne dis pas que ces symboles sont compagnoniques. IL faudrait plutot parler de symboles de métier revendiqué quelques siècles plus tard par les compagnons…
    Je sais à peine lire et écrire, mais je serais mieux épelé si un jour vous me croisez devant cette horloge…
    PS: pour le moment elle est à l’arrêt car un fou l’a fracassé avec une barre de fer- dixit:cela le perturbait durant ses prières…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous