Nicolas de Condorcet 1743-1794

Pour la mixité, le message universaliste des Lumières

Publié par Charles Coutel

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 9 juin 2021
  • 4
    Peter Bu
    13 juin 2021 à 15:32 / Répondre

    « Tu nous casses les oreilles avec ton livre, frère Bu. »

    C’est possible, Désap, mais pourquoi faut-il toujours recommencer les mêmes discussions? « Mixité », « régularité », « reconnaissance », alors que dans ce livre – dont les rappels te désespèrent – j’ai résumé les points de vue existants?

    Ne serait-il pas plus utile de les reprendre un à un puis de deux choses l’une, trouver un point de vue qui éclaire ces questions sous un nouvel angle, ou bien, si on n’y arrive pas, laisser ces questions ouvertes?

    Il me semble que sur la « mixité » il n’y a plus rien à ajouter aux interminables discussions à ce sujet qui ont été menées au GODF et ailleurs. Aucune réponse unique ne me semble exister, les loges et obédiences peuvent expérimenter telle ou autre solution disponible et le temps décidera – ou pas.

    Quant à la question de « régularité » et « reconnaissance », elle entrave la liberté d’échanges entre les francs-maçons, pourtant « égaux » et « fraternels ».

    J’admire l’excellente organisation des obédiences qui se rangent sous la bannière de la Grande Loge Unie d’Angleterre, et tout autant la liberté d’esprit de celles qui évoluent à l’extérieur de cette fédération. Cependant, la mésentente entre ces deux courants contredit les valeurs fondamentales de la franc-maçonnerie moderne, en premier lieu son esprit universaliste. A mon avis, cette discorde pèse sur sa capacité de répondre aux défis de notre temps.

    Dans ce livre – dont les rappels te désespèrent – je suggère comment remédier à cette incohérence (et exprime mon opinion sur le rôle primordial de notre mouvement). Je ne pense pas nécessaire de modifier les obédiences et leurs associations, mais je crois indispensable de construire un pont par-dessus le fossé qui les sépare afin que la diversité des démarches inspire l’ensemble des francs-maçons..

    Il faut se débarrasser du dogmatisme qui est à l’origine de cette cassure de 1929 – mésentente qui est peut-être l’une des causes du dépérissement de la franc-maçonnerie. Depuis un demi-siècle elle a déjà perdu plus que la moitié de ses effectifs.

    Quelques dogmatiques qui n’ont pas envie de s’avouer tels, ont censuré mes tentatives de susciter un débat sur ces questions et la solution que je propose. D’autres frères et sœurs, parfois très connus et expérimentés, ont publié leur soutien à ces idées. La majorité silencieuse reste silencieuse. Alors j’insiste, au risque de te désespérer par les rappels de mon livre. A vrai dire, cela me désespère moi-même.

  • 3
    Luciole
    13 juin 2021 à 00:01 / Répondre

    De même que certains entretiennent (à dessein?) l’équivoque entre « Régularité » et « Reconnaissance  » d’autres le font entre « égalité » et « mixité ».
    Pourtant tout le monde (ou presque) admet que je peux trouver une égalité entre les blondes et les brunes mais préférer épouser l’une de préférence à l’autre.(Non je ne dirai pas mon choix, je ne veux désespérer aucune.)

  • 2
    Désap .
    12 juin 2021 à 19:45 / Répondre

    Tu nous casses les oreilles avec ton livre, frère Bu.

  • 1
    Peter Bu
    12 juin 2021 à 15:31 / Répondre

    « Condorcet affirme la stricte égalité entre l’homme et la femme, tout en respectant les particularités de chaque sexe et la singularité de chaque individu. » Cette phrase juste et riche de sens date d’il y a deux siècle, et elle n’est toujours pas acceptée comme une évidence!
    Pourtant, par rapport à la franc-maçonnerie qui est une organisation initiatique, cela n’implique pas automatiquement l’utilisation des mêmes rituels dans les loges masculines et féminines, ni la mixité de toutes les obédiences.
    Je n’ai rien contre la mixité mais j’insiste sur le  » n’implique pas automatiquement ».
    Désolé de ne pas pouvoir expliquer tout cela ici; je ne peux que vous renvoyer au chapitre correspondant de mon livre « Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué ».

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous