Qui tirerait les ficelles en France?

Publié par Jiri Pragman

L’étude de Counterpoint sur les Conspiracy Theories in France a parfois été réduite à des titres racoleurs ou à des évocations sommaires sur le web. Le rapport intérimaire établi par Joël Gombin, doctorant en science politique (CURAPP-UPJV), et daté du 3 mai 2013 permet de prendre connaissance directement de cette enquête menée du 10 au 29 mai 2012 auprès de 2.504 personnes. Ce chercheur (cf. CV en ligne) a mis en ligne une note Les croyances conspirationnistes, répandues mais hétérogènes (14 février 2013) présentant les principaux résultats, le contexte et l’enquête.

L’enquête

Il était demandé aux personnes sondées s’ils croyaient que ce n’est pas le gouvernement qui gouverne la France; on ne sait pas en réalité qui tire les ficelles. Un peu plus d’un Français sur 2 (51%) se montrerait totalement (22%) ou plutôt (29%) d’accord avec cet énoncé.

La 2 question était ainsi formulée: Parmi les groupes suivants, quels sont pour vous les groupes qui manœuvrent la France dans les coulisses? Les réponses proposées (non exclusives) étaient :

  • La finance internationale
  • Certains groupes religieux
  • D’autres pays qui cherchent à nous dominer
  • Les grandes chaînes de télévision et la presse écrite
  • Des groupes secrets comme les Franc-Maçons
  • Autres
  • Aucun

    On voit donc que, contrairement à ce qui a parfois été écrit, la réponse proposée n’était pas « Les Francs-Maçons » (même si l’item était ainsi résumé dans les résultats de l’enquête) mais bien Des groupes secrets comme les Franc-Maçons. Cette réponse est celle de 27,03% des enquêtés.

    Quelques enseignements de l’enquête

    (…) ces croyances dépendent relativement peu des caractéristiques socio-démographiques des enquêtés. Ce sont surtout la catégorie socio-professionnelle et l’appartenance religieuse qui se révèlent importantes ici – alors que d’autres variables comme le niveau de revenu, par exemple, ne jouent aucun rôle ou presque.

    En revanche, le positionnement politique des enquêtés joue un rôle important. On constate en particulier une propension élevée des électeurs de Marine Le Pen, et de ceux se positionnant à l’extrême droite et, dans une moindre mesure, à l’extrême gauche, à adhérer à des énoncés conspirationnistes. L’adhésion à certaines valeurs, notamment autoritaires et xénophobes, est également associée à des croyances conspirationnistes. Mais plus encore, c’est le rapport à la confiance – interpersonnelle comme dans les institutions politiques – qui constitue la meilleure variable prédictive de l’adhésion à des énoncés conspirationnistes. Dans cette mesure, les théories du complot et leur succès apparaissent comme autant de signes d’une crise sociale aussi bien que politique touchant la société française.

    Et alors?

    Une telle étude qui confirme le succès des thèses conspirationnistes devrait inciter à continuer à « démonter » ces théories et à explorer les canaux et mécanismes de circulation de ces thèses.

samedi 4 mai 2013
  • 6
    caroline
    7 mai 2013 à 23:07 / Répondre

    Des groupes secrets comme les francs-maçons et les anarchistes ? Non, mais c’est pas sérieux ???

  • 5
    Yasfaloth
    7 mai 2013 à 22:21 / Répondre

    @maickeul

    Il y a une sacré différence entre ce que je sais de la maçonnerie que je pratique et que j’aime et ce qu’en disent majoritairement les médias…

    Dois je donc croire à un complot… et qui manipule l’info ?

    (humour !)
    :p

  • 4
    maickeul
    7 mai 2013 à 14:37 / Répondre

    la croyance dans les complots vient de la distorsion entre le reel connu par diverses voies et ce que nous disent les medias. les exemples les plus frappant sont la syrie et la russie il est clair que les medias ne sont pas libres et objectifs… donc que l’info est manipulee.

  • 3
    M.Nightingale
    5 mai 2013 à 12:34 / Répondre

    De toute manière la question était orientée (!). Le terme « tirer les ficèles » n’est pas anodin et laisse libre cours à l’imagination. Il eût été plus honnête intellectuellement d’utiliser « prise de décision »; ou d’autres terminologies.

  • 2
    Jiri Pragman
    5 mai 2013 à 06:06 / Répondre

    Non, la réponse de l’étude ne parle pas des seuls Maçons. Je l’ai écrit et favorisé la passerelle vers l’étude pour ceux qui souhaitent vérifier l’information.

    Si, depuis des années, j’utilise des système d’alerte pour être informé de ce qui s’écrit sur le web (ceci est depuis un blog d’information et de veille), je ne me contente pas de reprendre des articles sans les vérifier.

  • 1
    Mickaek
    4 mai 2013 à 13:50 / Répondre

    Donc au final les sondes sont a 27% a penser que les francs maçons tirent les ficelles du pouvoir !
    Un long laïus de votre part pour le même résultat. Surtout que vous faites référence a une étude qui a été référencée partout!
    Il n y a rien de neuf ou de plus pertinent qu ailleurs dans ce que vous écrivez Jiri Pragman.
    Vous ne faites que rapporter ce que d autres ont écrit . Vous n écrivez rien de nouveau!

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif