Rameau et l’harmonie des Lumières

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 13 mai 2014
  • 1
    Volens
    14 mai 2014 à 20:30 / Répondre

    Du grand Jean-Philippe RAMEAU (qui n’était vraisemblablement pas franc-maçon), on peut écouter la tragédie lyrique « Zoroastre » sur un livret de Louis de CAHUSAC (qui, lui, était possiblement franc-maçon).

    Cette pièce, créée en 1749 puis remaniée en 1756, en plein siècle des Lumières, contient un message philosophique (splendeur d’un monde soumis à un prince éclairé se conformant aux lois naturelles) et initiatique (initiation de Zoroastre, quête de la vertu, rôle du soleil et des 4 éléments, etc.).

    L’hymne au soleil (Acte III scène 5 de la version de 1756) est superbe : « Ô lumière, vive et pure… »

    Il existe peu d’enregistrements de cette œuvre de Rameau/Cahusac (avec un S…) qui eut en son temps peu de succès. On trouve cependant la version de 1756 chez Erato (2002) par Les Arts florissants (William Christie).

    Pour ceux que cela intéresse, la lecture de l’article de Paul Tillit s’avèrera instructive : « Zoroastre (1749) de Rameau : Droit et utopies dans un opéra franc-maçon du siècle des Lumières » (http://droitcultures.revues.org/631).

    Salut et Fraternité.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous