Soeur

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 16 juillet 2007
Étiquettes : , ,
  • 8
    Stéphane
    17 juillet 2007 à 07:43 / Répondre

    Le plus simple ne serait-il pas de dire « Franc-maçon » pour un F:. et « Franc-maçonne » (on évitera « Franche-maçonne ») pour une S:., peu importe l’obédience. Quand à la féminisation des titres dans les obédiences mixtes, pourquoi pas, mais peut-être alors devrait-on également parler de « sororité maçonnique »… Finalement, les Soeurs sont des Frères comme les autres 😉

  • 7
    pilippe
    16 juillet 2007 à 22:06 / Répondre

    le mot de soeur ou frere nous pousse vers la fraternite et la solidarite dans l egalite .

  • 6
    Pierre-Jean
    16 juillet 2007 à 22:01 / Répondre

    On appelle Sœur aussi bien un franc-maçon du DH de sexe féminin qu’une franc-maçonne de la GLFF.
    On pourrait donc dire:

    Sœur. Terme employé en Franc-Maçonnerie pour interpeller ou désigner une Franc-Maçonne (maçonnerie féminine) ou un Franc-maçon de sexe féminin (maçonnerie mixte).

    Corrections bienvenues.

  • 5
    isis
    16 juillet 2007 à 21:06 / Répondre

    ca y est , !!!!
    voila que les pauvres humains de sexe feminin sement encore la panique….
    😉

  • 4
    Fox
    16 juillet 2007 à 17:56 / Répondre

    > Un Franc-Maçon de sexe féminin n’est pas nécessairement une Franc-Maçonne !

    Qu’on ne féminine pas les titres au DH je veux bien, mais pour les FF « et SS ? » de base ? On dit bien « FF et SS qui décorent les colonnes » non ?

    ou alors il fallait comprendre autre chose ?

    ATF

    Fox

  • 3
    Jiri Pragman
    16 juillet 2007 à 15:40 / Répondre

    Plus clairement, comment désigne-t-on une Soeur, membre du DH ? S’agit-il d’un Franc-Maçon, d’une Franc-Maçon ou d’une Franc-Maçonne (malgré tout) ?

    Jiri Pragman

  • 2
    Pascal
    16 juillet 2007 à 15:37 / Répondre

    Pour faire écho au commentaire de JB, je dirai qu’une Franc-Maçonne désigne généralement une S.: d’une obédience féminine (GLFF). Dans les obédiences mixtes, comme le D.:H.:, les titres ne sont pas féminisés. Une S.: qui préside une Loge est V.:M.: et non V.:Maitresse…

  • 1
    jb.bienvenue
    16 juillet 2007 à 10:28 / Répondre

    Un Franc-Maçon de sexe féminin n’est pas nécessairement une Franc-Maçonne !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous