Une Loge selon Marie

Publié par Jiri Pragman
Dans Loges

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 17 août 2007
Étiquettes : , ,
  • 20
    Fred29
    27 août 2007 à 22h38 / Répondre

    @ Cécile.

    Ce qui suit est une opinion toute personnelle pour répondre à votre question : « où vous situez-vous par rapport au Christianisme ? »

    En fait, il existe plusieurs courants au sein de la Franc-Maçonnerie. Donc plusieurs positions par rapport à la religion.

    Le courant majoritaire sur le plan numérique, appelé « mainstream » par les anglo-saxons, demande aux candidats à l’initiation de professer la croyance en un Etre Suprême, alias le « Grand Architecte de l’Univers », que les anglo-saxons interprêtent comme le dieu révélé des grandes religions.

    A côté de cela, on trouve des courants ouverts uniquement aux chrétiens (je pense à la FM des pays nordiques, par exemple), d’autres interprétant le « Grand Architecte » de manière plus large (une forme de déisme ou « religion naturelle »), d’autres courants dits « adogmatiques », pour lesquels ce terme devient facultatif, au profit d’une autre conception mettant en valeur la liberté absolue de conscience, qui laisse à chacun le droit de croire en un dieu ou de n’y pas croire, de pratiquer une religion ou de n’en pratiquer aucune, d’être croyant, agnostique, libre-penseur, athée, etc.

    Bref, on trouve toutes les tendances et interprétations en Maçonnerie, y compris au sein même des différentes branches de la famille maçonnique. Malgré ce que l’on peut peut-être croire en étant extérieur, il n’y a pas de conception unique de ce qu’est la Maçonnerie et de ses liens supposés avec la religion, y compris chrétienne.

    Au-delà des obédiences qui dictent les règles de « régularité » et de reconnaissance maçonnique, chaque maçon reste, dans son coeur, libre de ses choix, il interprête les enseignements et symboles à sa manière, selon ses propres croyances et conceptions philosophiques.

    C’est ce qui permet à la Maçonnerie d’être le Centre d’une union fraternelle entre des personnes qui, pour des raisons philosophiques, religieuses ou politiques, n’auraient jamais pu se rencontrer autrement, et permet à chacun et chacune d’apprendre à respecter autrui et ses différences de vues.

  • 19
    isis
    24 août 2007 à 21h05 / Répondre

    merci Alain, je suis allee sur le site que tu m’as indique

    en fait je pense que ce n est pas le lieu d en parler, (mon adresse doit bien figurer comme celle des autres ? ) mais j aimerai bien aller plus avant dans cette discussion sur Rosslin Chapel

    isdis

  • 18
    Philippe
    24 août 2007 à 11h28 / Répondre

    pour Cécile :
    Un franc-maçon est libre de croire ou de ne pas croire en l’existence « d’arrières mondes », donc de croire ou de ne pas croire au christianisme, au judaïsme etc…les « isme » quoi !
    Satan n’a de sens que pour ceux qui croient en l’existence de certains « arrière mondes » comme le christianime.
    Pour les autres « satan » dans la réalité peut signifier « ce qui nuit à autrui », or le franc-maçon s’engage à respecter la liberté absolue de conscience, à se respecter soi-même et les autres, à observer la tolérance mutuelle.
    Comment peut-on être « satanique » en respectant ces trois conditions ?
    Le « satanisme » n’est pas maçonnique.
    N’importe qui peut se dire franc-maçon il n’y a pas de brevet déposé sur cette appellation !
    Pas plus que sur le mot « chrétien »

  • 17
    Cecile
    23 août 2007 à 18h53 / Répondre

    @ Fred29

    Merci beaucoup de l’adresse.
    J ai pas encore tout lu.
    Mais je me pose une petite question cependant qui n est pas dans Wikipedia.
    Ou vous situez vous par rapport au Christiannisme? Qu en pensez vous?
    Et est ce que un certains nombres de membres franc macons ont des tendances sataniques comme j ai pu le voir dans certaines videos …
    Beaucoup de question sur un vaste sujet qu’est la Franc Maconnerie !

  • 16
    Alain
    23 août 2007 à 12h29 / Répondre

    A Isis

    Il est plus extraordinaire de penser que nous « descendons » de chevaliers que d’ouvriers faisant un métier rude et salissant. Voila ce qui justifia, entre autre, la légende templière au 18e siècle. Les Templiers, de surcroit, étant nimbés de mystère puisque nous possédons peu d’élément sur eux.
    Cette affirmation que tu soulignes est posé par le conservateur de la bibliothéque de la Grande Loge d’Ecosse sur 20 ans de travail. Je l’ai trouvé dans un livre qu’il a publié en 2006 afin de rétablir une vérité historique sur Roslin Chapel. Etant submergé de demandes suite au Da Vinci Code. « he Roslin Hoax » dont je souhaite de tout coeur qu’il puisse être traduit en français
    Jiri, si tu connais du monde 😉
    Je te donne, Isis, également le lien d’un site américain, dèjà cité par ce blog qui propose de ranger « la clé d’Hiram », dans la section fiction,des bibliothéques maçonniques.
    http://www.masonicinfo.com/books/HiramKey.htm

  • 15
    Philippe
    23 août 2007 à 10h31 / Répondre

    Ah les templiers… formi…formi…formidable
    Si l’on ne ratiocine pas en prenant comme étant possible ou probable l’existence des hypothétiques « arrières mondes » fonds de commerce des diverses religions (arrière monde promis par le Christ, par Allah, ou par le petit père Staline) :
    Restons dans le bas-monde de leur époque, celui des mortels fait de « bruit et de fureur ».
    Quid des Templiers ? :
    Une milice (moines-soldats) au service d’une théocratie (le Vatican) pour réduire à néant d’autres humains, les mécréants (ceux des autres religions).

    Pour d’aucuns se référer aux templiers semble quelque part ( sans le dire mais en le pensant fortement) pouvoir ajouter un supplément de spiritualité à un immeuble, T quelques heures par mois … curieux supplément d’âme !!!
    Simple remarque d’un incorrigible naturaliste.

  • 14
    Fred29
    23 août 2007 à 0h05 / Répondre

    A Cécile.

    Je vous propose également la lecture d’un article très synthétique disponible sur l’encyclopédie en ligne « Wikipedia » et qui permet au profane de se faire un début d’idée sur la Maçonnerie :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc-ma%C3%A7onnerie

    Cordialement.

  • 13
    isis
    22 août 2007 à 11h15 / Répondre

     »…. arguant qu’aucune preuve ne vient étayer la présence des Templiers en Ecosse. Il ne s’agit que d’une très belle légende qui perdure.
    Mais on gardera ca entre nous. Mes amis écossais étant chatouileux sur le sujet. Rigolez pas je vis en Ecosse !  »

    que penser des theses de Lomas et Knigth dans  »la cle d Hiram » ? que j ai d ailleurs retrouve dans d autres lectures…

    isis

  • 12
    Alain
    22 août 2007 à 9h37 / Répondre

    Merci pour ta précision, Jiri. Ca me semble plus logique et le texte s’éclaire.

  • 11
    Jiri Pragman
    21 août 2007 à 21h26 / Répondre

    En fait, « well » signifierait « puits ».

    Jiri

  • 10
    Alain
    21 août 2007 à 20h25 / Répondre

    Voici la réponse à la question que j’avais envoyé au webmaster de ce site, concernant l’origine du nom de loge St Mary. J’ai traduit du mieux que je pouvais.

    Hello Alain,

    « Merci de ton interet pour le site de notre loge.
    L’origine du nom de notre loge n’est pas tout à fait clair. D’après les registres de l’époque, plusieurs noms ont été considérés et rejetés, mais ils avaient tous en commun le nom de « Mary ».
    Je suis désolé de ne pas pouvoir etre plus précis, mais nos membres fondateurs n’ont pas laissé de trace de leur raisonnement.
    Je peux toutefois te donner quelques faits locaux qui peuvent, ou non, etre pertinent. A cinq miles au nord de notre loge se trouve une structure appelée « St Mary well » (récipient Ste Marie ?)qui, pense-t-on, aurait été érigée et nommée par les Templiers qui possédaient la terre et opéraient dans les environs au XIIIe siècle. La structure comprend, un récipient entouré d’un auvent lourdement décoré, et approvisionné en eau de source. On imagine qu’il pouvait etre utilisé comme fonts baptismaux à une époque.
    Cela a pu etre l’inspiration pour le choix du nom, mais à ce jour il n’y a aucune preuve de cela.
    J’espère que cela répond à ta question (J’ai fait de mon mieux ! )
    Fraternellement
    Bro Jim Anderson
    Webmaster
    Lodge St Mary N° 1287”

    Je voudrais juste ajouter que je suis dubitatif sur l‘origine templière proposé par notre frère Jim, m’appuyant sur le livre « The Rosslyn HOAX » de Robert L.D. Cooper, conservateur du musée et de la bibliothèque de la Grande Loge d’Ecosse, arguant qu’aucune preuve ne vient étayer la présence des Templiers en Ecosse. Il ne s’agit que d’une très belle légende qui perdure.
    Mais on gardera ca entre nous. Mes amis écossais étant chatouileux sur le sujet. Rigolez pas je vis en Ecosse !

  • 9
    Alain
    21 août 2007 à 16h27 / Répondre

    J’ai contacté la loge concerné pour demander, tout simplement. De toute facon, je ne lache pas le morceau et quand j’aurai un début de réponse, je trouverai bien un coin pour la glisser ici. Marie Stuart ? A creuser, merci pour cet os à ronger Yvca, ca va m’occuper un moment.

  • 8
    Yvca
    20 août 2007 à 18h23 / Répondre

    Tout comme Alain, je nage pour cette Marie (Mary)……
    Une piste, peut-ètre absurde, serait de chercher du coté de Marie(y) Stuart ?????

  • 7
    wavounet
    20 août 2007 à 14h31 / Répondre

    Merci pour cette réponse clair et rapide Jiri

  • 6
    Jiri Pragman
    20 août 2007 à 13h34 / Répondre

    Par Loge bleue, on entend une Loge qui travaille aux 3 premiers Grades (Apprenti, Compagnon, Maître). On distingue donc la Loge bleue des Loges de Perfection et Chapitres (Hauts Grades).

    Jiri Pragman

  • 5
    wavounet
    20 août 2007 à 13h23 / Répondre

    bonjour à tous,

    Qu’est-ce qu’une loge bleue ? est-ce une loge qui est reconnu « officiellement » ?

  • 4
    isis
    18 août 2007 à 11h34 / Répondre

    c est peut etre pas jiri-blog-correct, mais je laisse a Jiri le soin de decider

    je lis avec grand interet le livre de Philippe Benhamou, ‘la FM pour les nuls » et jen fais lire des passages a mon FM maison

    je lui trouve deux grandes qualites…non trois

    il est facile a lire, ce qui signifie pour moi qu il met a la portee de tous des choses parfois ardues

    il me semble complet,du moins sur l aspect histoire et philosophie, j ai saute a sa recommandation certains chapitres

    il est plein d humour, et moi je trouve que ca change des messierus dames tres serieux qui s ecoutent ecrire…

    ¨je me suis trouvee recement dans une librairie a le recommander a un jeune lyceen qui me posait des questions (c est quoi, c est une secte? ) en me voyant feuilleter dautres ouvrages, ce qui est amusant pour une profane…

    donc Cecile, si le coeur vous en dit….

    isis

  • 3
    Fox
    18 août 2007 à 9h06 / Répondre

    @ Cécile, les réponses sont multiples car la FM est diverse. Pour autant, il y a quelques idées fortes parmi lesquelles la FM se doit de réunir des gens au delà de leurs différences (en particuliers les différentes politiques et religieuses).

  • 2
    Cécile
    17 août 2007 à 23h15 / Répondre

    Juste un petit commentaire parce que je suis une visiteuse curieuse.
    Je ne comprends pas très bien l’idéologie fondamentale des francs-maçons.
    Quelqu’un ici pourrait-il m’expliquer vaguement?
    J’ai entendu tellement de choses, j’aimerais bien savoir comment ca fonctionne réellement.
    Quelle est le but principal de la Franc-Maconnerie?
    Quelle est la religion? Il y en a t-il plusieurs?
    Pourquoi tant de symbologies dans votre mouvement?

    Cordialement.

  • 1
    Alain
    17 août 2007 à 10h59 / Répondre

    N’oublions pas la loge d’Edinburgh (Mary’s Chapel) qui porte le numero 1 de la Grande Loge d’Ecosse. Le numero 0 revenant à la loge de Kilwinning. Les deux loge ayant été longtemps en compétition pour le titre de première loge d’Ecosse. Quant à l’ origine exacte du nom de Mary dans le titre de loge, je reste sec. Si quelqu’un à une idée, je suis preneur.
    Je vais tacher de visiter le musée de la loge de Kilwinning et si je trouve une rèponse je la partagerai avec joie.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous