Une retraite soutenue par la Grande Loge

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 11 mars 2007
Étiquettes : , ,
  • 4
    isis
    13 mars 2007 à 18h25 / Répondre

    excusez les énormités parfois proférées par une profane………..

    mais quelqu’un qui frappe à la porte du temple un peu au soir de sa vie, ça existe? ( j’en connais…

    s’il doit aller dans une maison de retraite avant d’avoir atteint le grade de Maître?

    idem s’il s ‘agit d’une épouse de compagnon devenue veuve ?

    je suis persuadée que tous les maçons souhaitent atteindre le grade de Maître
    mais la vie en décide parfois autrement

  • 3
    Émile Larochelle
    13 mars 2007 à 13h15 / Répondre

    Pour répondre à Isis. Comment peut-on parler d’élitisme quand tous les maçons qui travaillent normalement atteignent la maitrise ?

    Que l’on sache qu’aux USA les loges s’ouvrent et se ferment au 3ième degré.

  • 2
    isis
    13 mars 2007 à 10h16 / Répondre

    pourquoi faut il être nécessairement Maître Maçon? ou compagne de ?

    élitisme, là aussi?

    isis

  • 1
    Jean Labrique
    11 mars 2007 à 16h08 / Répondre

    Oui, Jiri, il existe une initiative du même genre dans les environs d’Utrecht. L’endroit comprend aussi un temple maçonnique pour permettre aux vieux maçons non valides de poursuivre leur présence aux tenues.
    J’ai visité cette initiative il y a cinq ou six ans, elle est le résultat d’actions du Grand Orient de Hollande (Obédience reconnue par les Anglo-saxons).
    Hélàs, je n’ai pas d’adresse site de cette maison de retraite, mais je peux dire qu’il s’agit pratiquement d’un quatre étoiles!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous