Une Tenue exceptionnelle pour Bernard Maris

Publié par Géplu
Dans Loges

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 10 janvier 2015
  • 3
    DAVIDAS Nicole
    11 janvier 2015 à 22:36 / Répondre

    M.T.C.F. William
    C’est bien ton message, moi j’ai tenté de faire passer un message afin qu’il soit lu mais il semble que ce ne soit pas possible, car pour des raisons professionnelles je ne peux être présente :

    Bernard,

    Nous sommes toujours dans les mêmes conditions, quand tu venais me voir pour que je fasse en sorte que ta bouche soit en bon état et tes dents blanches, avec mes instruments dans ta bouche, je parlais, je parlais, et tu me faisais comprendre avec tes yeux que ce n’était pas cool car tu ne pouvais pas me répondre, et là, aujourd’hui, c’est moi qui te parles et toi qui ne peux pas me répondre, c’est vrai tu avais raison c’est énervant!!!! Nous en étions restés au livre d’Eric Zemmour, tu étais en train de le lire, moi je ne l’avais pas encore lu, nous devions en discuter, pourquoi n’avons nous pas fixé un rendez-vous? quel dommage!!
    Aux beaux jours, nous avions projeté que tu viendrais me voir à Beaugency où que j’aille te voir à St Denis de l’Hotel, ce sera encore un rendez-vous manqué Bernard!!!!
    Quand ton nom a été prononcé, j’ai pensé non j’ai mal compris, et puis après j’étais en voiture, et j’ai dû me rendre à l’évidence, il n’y avait pas d’erreur, j’avais le chauffage à fond mais la chair de poule tout au long de la route, et tu sais j’ai pensé à ton chat qui n’allait pas comprendre que tu ne rentres pas ce soir là.
    Je vais m’arrêter là puisque tu ne me répondras pas, d’ailleurs tu n’as pas répondu à ma carte de voeux !!!!!tu aurais pu me dire si mon tableau cette année te plaisait? Je n’ai pas de problème avec mes instruments, tu as toujours dit que je travaillais avec une grande dextérité, mais je ne sais pas utiliser la plume comme toi, sinon j’aurai tenté de te faire rire encore une fois!!!!
    Nous nous retrouverons un de ces jours là-bas à l’Orient Eternel!!!!!!!
    Je t’embrasse Bernard!!!!
    (Je suis une Soeur de la Voûte Etoilée à l’Orient de Versailles, j’appartiens à la G.L.F.F.)
    30 rue Leibniz 75018 PARIS 06 14 11 43 92

    • 4
      Rouff William
      11 janvier 2015 à 23:15 / Répondre

      Ton message est émouvant et nous rappelle à chaque départ, on ne peut s’empêcher de faire un geste de la pensée ou du cœur, qui voudrait dire: Attends, attends j’ai encore quelque chose à te dire !
      Mais l’autre coté du miroir est inaccessible, pas de téléphone, pas d’adresse alors on se parle à soi même mais c’est déjà un réconfort.
      C’était certainement un homme remarquable !
      William

  • 2
    William Rouff
    11 janvier 2015 à 19:55 / Répondre

    Je n’ai jamais rencontré Bernard mais j’ai vu beaucoup des émissions auxquelles il a participé et j’ai pu apprécier la réflexion qui était la sienne sur bien des sujets.
    Je suis à la Grande Loge de France et j’aurai beaucoup aimé être parmi vous, mais je pars en Afrique pour mes affaires demain matin.
    J’ai le sentiment curieux d’avoir perdu un ami que je n’ai jamais connu.
    Une partie de mon coeur sera avec vous mardi,
    Peut être à bientôt,

  • 1
    davidas nicole
    10 janvier 2015 à 11:19 / Répondre

    Pas possible pour moi venir au GO mardi pour la cerzamonie mais je souhaiterai laisser un message pour Bernard comment faire? Je suis une Soeur bien sur mais je le connaissais par ailleurs
    Merci de me donner la marche à suivre

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous