Philippe Charuel

Philippe Charuel interviewé par Hiram.be

Par Géplu dans Interviews

Philippe Charuel a été élu il y a 18 mois Grand Maître d’une Grande Loge de France qui s’était isolée et repliée sur elle-même sous la gestion son prédécesseur. Depuis an et demi il travaille, avec détermination, pour que la Grande Loge retrouve sa place dans le « Paysage Maçonnique Français », au côté des autres grandes obédiences.
A l’occasion de cette nouvelle année, et à la moitié des trois années de Grande Maîtrise qu’il pourra faire, il a accepté de répondre aux questions du Blog Maçonnique. Un entretien franc et sans langue de bois, dans lequel on peut mesurer le chemin déjà parcouru et où il précise clairement sa vision de la Grande Loge, de son avenir, et ses positions sur plusieurs points importants …

Géplu : Bonjour Philippe, et merci de répondre à mes questions. Tout d’abord, quel est l’état de la Grande Loge de France aujourd’hui ?

J’ai voulu insuffler une politique d’ouverture. Je ne voulais pas que l’on laisse une chaise vide

Philippe Charuel : La Grande Loge de France se porte bien. J’ai voulu lors de ma première élection il y a 18 mois insuffler une politique d’ouverture. Ouverture d’abord vers l’ensemble des obédiences, pour faire en sorte que la Grande Loge ne soit plus isolée comme elle l’avait été pendant trois ans en étant par exemple sortie de l’IMF et de différentes manifestations maçonniques. Je ne voulais pas que l’on laisse une chaise vide. Je me suis donc rendu à l’IMF, et j’ai vu que cela tournait très bien et que 16 obédiences étaient présentes. Nous y avons très vite repris notre place, et nos sœurs et frères, dans un élan de fraternité nous ont confié l’organisation de ces premières Journées Arts Maçonniques qui se dérouleront les 28 et 29 janvier prochain rue Putaux.

Ouverture ensuite vers le monde profane, estimant que l’on ne peut pas reprocher à la presse de ne pas faire de bons articles si on ne leur donne pas de la matière sur ce que nous sommes, sur nos valeurs, les réflexions que nous menons, etc.  Chaque fois que j’ai eu l’occasion de rencontrer des journalistes je les ai rencontrés. Ceux qui ont voulu venir à la Grande Loge, on les a reçus avec grand plaisir et on leur a donné le maximum d’éléments, et l’on constate que les articles qui s’en suivent sont beaucoup plus intéressants que lorsque ces journalistes n’avaient qu’à énoncer des litanies sur qui est maçon, qui n’est pas maçon. Parler du fond, de la démarche, humaniste, spiritualiste, etc., c’est beaucoup plus intéressant.

Enfin, une troisième forme d’ouverture, vers l’étranger. On travaille beaucoup plus aujourd’hui avec l’Amérique latine, l’Afrique, qui ont des spécificités qui leur sont propres, des préoccupations qui ne sont pas forcément les mêmes que les nôtres, même si l’on a le même idéal. Travailler ensemble, essayer de mieux se comprendre, mieux se connaître tout simplement, c’est essentiel. Cela fait partie de l’éthique maçonnique, et cela permet de se donner la main et de s’éclairer mutuellement.

Comment définis-tu l’identité de la Grande Loge de France aujourd’hui ?

Je dis toujours « maçonnerie de tradition ». Je lui confère deux axes majeurs : tout à la fois l’humanisme, l’homme au centre du projet, c’est capital, et puis la spiritualité. C’est ça la maçonnerie de tradition, la spiritualité et l’humanisme.

Si l’on me demandait de faire une différence entre l’identité du Grand Orient de France et celle de la Grande Loge, je dirais, avec toutes les précautions requises, que l’humanisme c’est le pôle central à tout le monde, au centre du projet, et que le Grand Orient y associe une connotation plus sociétale, et nous une connotation plus spiritualiste. Voilà la petite différence. Ceci étant il y a au Grand Orient des loges très spiritualistes et à la Grande Loge des loges plus sociétales, bien sûr.

Quand on te dit : « rassembler ce qui est épars », qu’est-ce que cela veut dire ?

C’est la différence des obédiences qui fait la richesse du débat

Si on veut le concevoir d’une façon universelle, c’est essayer de se rencontrer sans pour autant vouloir trop se ressembler. C’est la différence des obédiences qui fait la richesse du débat. Si le Grand Orient fonctionnait comme la Grande Loge, etc., on appauvrirait complètement l’offre. Ce qui m’intéresse c’est de voir chaque obédience avec tous ses éléments identitaires bien exprimés autour d’un sujet, et de pouvoir ainsi ensemble participer à des manifestations communes. C’est peut-être cela rassembler ce qui est épars.

La Grande loge de France est mono-rite ; elle ne pratique que le REAA, mais le REAA dans ses trois premiers degrés, en loge symbolique, n’est pas pratiqué qu’à la Grande Loge de France. Qu’est-ce qui distingue le REAA pratiqué à la Grande Loge de France de celui pratiqué ailleurs ?

L’esprit de la Grande Loge de France ne tend pas vers la mixité

Le REAA de la Grande loge de France correspond bien à ce qu’est la Grande loge de France. Dans les landmarks du REAA tels que nous les concevons il y a notamment la non mixité, ça nous correspond totalement, l’esprit de la Grande Loge de France ne tendant pas vers la mixité. Malgré ce que l’on peut lire sur certains blogs, il n’y a qu’une part vraiment infime de frères qui souhaiteraient même simplement la visite de nos sœurs dans nos ateliers. Ce qui n’empêche pas d’avoir des liens avec nos sœurs, notamment exprimés à l’occasion de colloques, manifestations, voire de déclarations communes.

Le Grand Architecte doit rester un principe créateur librement interprétable

A la GLNF par exemple, ils ont une pratique du rite très théiste. On y assimile le Grand Architecte de l’Univers à un principe supérieur, qui est Dieu, et c’est d’ailleurs dit de façon précise, ce qui n’est absolument pas notre cas. Nous on reste adogmatique. Le Grand Architecte doit rester un principe créateur librement interprétable. Les agnostiques par exemple vont y voir le caractère sacré qui est dans l’homme, et pas forcément une divinité. Le REAA en Grande Loge de France est un rite à caractère très sacré mais absolument pas théiste, je dirais même qu’il n’est pas forcément toujours déiste dans la conception de certains. C’est un rite d’ouverture et de grande liberté, qui laisse sa place à des frères qui sont des athées non stupides comme le disait Anderson, en allant jusqu’à des frères qui vont voir derrière ce Grand Architecte le Dieu de leur religion ou de leurs croyances. L’éventail est très large. Chez nous le GADLU, c’est un principe de liberté.

La nouvelle devise de la Grande loge de France est : « une démarche de tradition au cœur des enjeux contemporains ». Peux-tu m’expliquer cela ?

Disons que l’on a mis l’accent, sans vouloir l’aborder de façon sociétale mais plutôt de façon humaniste, sur un certain nombre de problématiques du moment. Notamment les enjeux qui sont ceux de la jeunesse aujourd’hui. Les jeunes aujourd’hui sont, avec Internet, en contact avec le monde entier, mais de moins en moins avec les humains. Nous voulons dialoguer avec cette jeunesse, les faire parler, les écouter, les comprendre, pour avec eux essayer d’envisager de nouvelles perspectives. C’est la thématique centrale de ce cycle de colloques que nous avons initié dès le 2 avril dernier au Palais Brongniart à Paris. Le deuxième aura lieu le 4 mars à Lille, puis il y aura Marseille en novembre, etc. On a monté ça avec nos sœurs de la Grande Loge Féminine de France, car nous voulions avoir une représentation de la société hommes et femmes côte à côte, avec deux sensibilités assez différentes, et ça marche bien. Dans ces colloques 95 % des assistants ont moins de 30 ans. C’est l’occasion d’échanger et d’avancer sur de nouvelles perspectives.

Et puis j’ai une autre idée, mais il faut encore la travailler un peu. C’est un travail en direction du handicap. Le handicap est à peu près bien géré par nos sociétés avec des prestations et des réalisations techniques généralement de qualité, mais le regard des populations sur le handicap est dans le meilleur des cas un regard de compassion, ce qui est totalement insuffisant par rapport à notre éthique. L’idée c’est de faire évoluer ce regard, de passer d’un regard de compassion à un regard d’excellence. C’est-à-dire ne pas considérer la personne handicapée comme une personne privé de certaines de ses facultés, mais comme quelqu’un en potentialité de développer de façon supérieure les capacités qui lui restent par rapport à d’autres individus. S’il fallait une image, c’est comme le bandeau. Lorsque l’on est privé de la vue sous le bandeau, on a une acuité décuplée au niveau des autres sens, une attention qui est beaucoup plus forte. On se rend compte que l’on peut aller beaucoup plus loin. Pareillement quelqu’un qui est privé d’une faculté va avoir l’occasion d’en développer d’autres. Lorsque l’ensemble de nos concitoyens auront sur le handicap un tel regard, on pourra aller beaucoup plus loin ensemble. Voilà une autre thématique sur laquelle la maçonnerie peut réfléchir.

Durant l’époque où la Grande Loge de France s’était repliée sur elle-même, le Grand Orient de France et la Grande Loge Nationale Française ont pris l’initiative de se rencontrer et ont ouvert un dialogue à travers ce qui a été appelé « les rencontres Lafayette ». Maintenant que tu as ramené la Grande Loge dans le concert des obédiences, penses-tu pouvoir proposer ou initier une initiative de ce genre avec le Grand Orient, afin de marquer un rapprochement entre ces deux grandes obédiences ?

Il n’y a rien qui a été imaginé pour l’instant dans ce domaine, mais nous pouvons noter que la qualité du Grand Maître actuel du Grand Orient de France, Christophe Habas, est exceptionnelle. Je m’entends très bien avec lui et Christophe étant plutôt un spiritualiste, il n’est pas forcément dans la mouvance traditionnelle du Grand Orient qui est plutôt sociétale. C’est peut-être pour cela que cela se passe aussi bien entre nous. Donc on n’a rien imaginé de précis à ce sujet, mais rien n’est exclu pour autant. Aujourd’hui les relations se passent bien, et nous avons notamment repris les réunions entre Grands Officiers des deux obédiences, qui avait été complètement coupées les années précédentes.

La CMF. Il faut en parler tout de même. Dans sa première version, c’était clairement la recherche de la reconnaissance que venait de perdre la GLNF. Pourtant la Grande Loge de France n’a jamais été en conformité avec les Basics Principes de 1929, ne serait-ce que dans sa définition du GADLU, comme tu viens de le dire, ou dans les inter visites qu’elle s’est toujours autorisé avec les obédiences irrégulières telles que le Grand Orient. N’était-ce pas courir un peu après une chimère ?

On ne doit pas sacrifier des amitiés pour en créer d’autres

Oui, comme ça a été fait, c’est une évidence. Mais moi je pense que les choses vont évoluer. Le type de maçonnerie que propose l’Angleterre est en train de s’effriter régulièrement, il n’y a qu’à regarder les effectifs. La maçonnerie que propose la France, et notamment la Grande Loge de France, est une maçonnerie qui se développe et est un réel pôle d’attirance. Donc plutôt que de vouloir s’accrocher à quelque chose qui est en voie de diminution, il vaut mieux considérer que les centres d’intérêt vont évoluer. On peut tout à fait se rapprocher d’autres obédiences étrangères. C’est pour cela que l’idée au départ de la CMF de se rapprocher d’un certain nombre de pays avec lesquels nous n’avions pas forcément de relations n’est pas une mauvaise idée pour autant que cela n’implique pas la cassure avec des amitiés historiques que la Grande Loge de France a forgées pendant des décennies voire des siècles. On ne doit pas sacrifier des amitiés pour en créer d’autres. C’est ce qui ne me plaisait pas dans la CMF telle qu’elle nous était proposée. En revanche avancer avec d’autres nations qui ont peut-être une maçonnerie très spiritualiste qui n’est pas forcément à caractère sociétal ne me déplaît pas pour autant.

A quoi attribues-tu ce déclin des obédiences anglaises et américaines ?

Le pôle de réflexion n’existe plus. Ils ne font que du rituel et ils ne font que de la cérémonie. La jeunesse, ça ne l’attire plus. C’est ce manque de réflexion, de débat, qui fait cruellement défaut dans ce type de maçonnerie, et qui fait qu’il y a de moins en moins d’adhérents.

On entre en année électorale en France, quelle est la position de la Grande Loge de France par rapport au Front National et aux extrêmes ?

Moi je ne transige en aucun cas avec les extrêmes

Moi je ne transige en aucun cas avec les extrêmes. C’est une position qui est ferme, qui est définitive. Certains me disent tu devrais les rencontrer. Non, parce que quelque part on se compromet et l’on perturbe l’ensemble des frères et des sœurs si l’on s’amuse à faire ça. Tant que ces gens-là profèreront de façon dissimulée ou non des idées qui vont contre la dignité humaine, il ne faut pas ouvrir un dialogue avec eux.

Par contre avec ceux qui respectent les valeurs de la République, qui respectent les hommes au-delà de la couleur de leur peau et de leurs croyances, tous ceux-là, qu’ils soient de gauche ou de droite, on est complètement ouvert à les rencontrer. J’ai rencontré des leaders du parti socialiste comme des républicains et d’autres partis et tout s’est très bien passé. Nous avons échangé autour de toutes les problématiques qui tournent autour de l’homme. Ça peut faire avancer nos réflexions et ça peut aider à faire avancer les leurs.

Ceci étant dit, j’ai plusieurs fois déclaré que j’étais pour l’enseignement du fait religieux à l’école de la République. Étant bien précisé que le fait religieux n’a rien à voir avec la religion. Il ne faut pas faire d’amalgame. Le fait religieux c’est l’instruction du fonctionnement des religions à travers l’histoire, ce qu’elles ont pu apporter et comment elles ont pu façonner notre société. J’y vois l’avantage de mieux se connaître entre communautés. Quand on se connaît mieux on s’accepte mieux. C’est par la méconnaissance et l’ignorance que l’on génère de la violence et du terrorisme.

On m’a dit que la Grande loge de France avait perdu 3 000 membres ces deux dernières années. Est-ce exact ?

Non, c’est complètement idiot. On n’a fait que progresser, il n’y a pas eu une perte une seule année. Depuis plus de 30 ans, on n’a fait que monter. Lorsque j’ai été initié il y a 32 ans on était 14 000, on est aujourd’hui 34 000.

Il y a actuellement quelques transsexuels dans certaines loges de la Grande Loge de France. Comment l’obédience réagit-elle ?

Oui, il y en a effectivement à la Grande Loge de France comme il y en a dans toutes les obédiences. Deux cas de figure. Premièrement le transsexuel qui a sur le plan de l’État civil souhaité rester un homme. Dans ce cas-là on s’appuie sur l’État civil et il n’y a pas de problème. Et deuxièmement il y a le transsexuel qui devient effectivement et légalement une femme. Nous avons eu un seul cas de ce type et compte tenu de notre constitution qui rappelle plusieurs fois que la Grande Loge de France est une obédience purement masculine, de fait, on devient une femme, on n’est plus membre de la Grande Loge de France.

Pour autant nous n’avons pas abandonné notre sœur, puisque notre frère était devenu une sœur. Nous l’avons rencontrée, accompagnée, et cette sœur est je crois en train de rentrer au Droit Humain. De plus nous lui avons ouvert un espace de communication au sein de notre commission obédientielle d’éthique et des contacts auprès des grands maîtres et grandes maîtresses des autres obédiences de façon à ce qu’elle puisse traiter dans des colloques et des conférences de la problématique de la transsexualité. En France on a sans doute un des taux de suicide les plus importants dans ces populations car ce sont des personnes qui vivent très mal cet état d’entre deux sexes, qui est très compliqué et souvent mal accepté dans le fonctionnement de notre société. On a fait en sorte de les accompagner pour qu’ils et elle puissent s’exprimer, car ils en ont besoin, sur un sujet qui était jusqu’à présent terriblement caché. Les grands maîtres et grandes maîtresses des obédiences qui accueillent des sœurs nous ont tous tout de suite dit qu’il n’y avait aucun problème pour elles pour accueillir des sœurs dans cette situation. Et si demain, parce que l’on peut aussi imaginer le problème dans l’autre sens, une sœur devenait un frère, elle, il serait parfaitement accueilli à la Grande Loge de France.

Pour finir, peux-tu me dire à quoi peut servir une société initiatique aujourd’hui ?

Plus que jamais dans un monde où la technologie est omniprésente, dans un monde qui s’est déshumanisé, il y a un vide considérable dans la vie de nos concitoyens et nos concitoyennes. Et cette vie initiatique arrive comme une source qui va vivifier leur vie, cette vie qui s’est considérablement asséchée.

Je pense que de plus en plus ce besoin initiatique sera patent et que l’on aura de plus en plus d’adhésion, à condition que cet initiatique soit riche et qu’on leur donne vraiment l’occasion et les outils pour s’attaquer à eux-mêmes. Si on sait leur donner ces moyens-là, on aura de plus en plus de jeunes qui viendront et c’est ce que l’on essaye de faire actuellement à la Grande Loge de France.

__________________________

Dans la série des interviews d’Hiram.be, vous aurez peut-être aussi envie de lire ou relire :

L’avis de Jean Verdun sur l’évolution actuelle de la GLDF, publié le 11 octobre 2014,
La « régularité maçonnique » selon Alain Bernheim, publié le 10 décembre 2014,
Michel Barat : la maçonnerie n’est pas une église de substitution, publié le 16 décembre 2014,
Le point de vue d’Alain Bauer sur les tensions du PMF, publié le 21 décembre 2014,
Le feuilleton CMF, le regard de Roger Dachez, publié le 23 décembre 2014,
Après les crises, Jean-Pierre Servel analyse le PMF, publié le 14 février 2015,
Pour Alain Juillet, la confédération c’est un autre chemin, publié le 28 février 2015,
Alain Juillet, la GL-AMF et le « Pôle de Tradition », publié le 23 octobre 2016.

dimanche 08 janvier 2017 85 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 85
    Lionel MAINE 16 janvier 2017 à 16:19 / Répondre

    Un conseil pour mettre un frein salutaire à ses pulsions de braguette : intégrer pleinement l’évolution du signe d’ordre aux trois premiers degrés !

  • 72
    observe à tort 15 janvier 2017 à 13:42 / Répondre

    Incroyable, pour ne pas dire lamentable, ce défouloir!
    Cela rappelle les grands moments des scissions de la GLNF.
    On voit ce que donne comme résultat la priorité donné au développement personnel entre mâles de passeport.
    Cela mène à se justifier de se trouver hors la loi par les pires circonvolutions.
    On en oublie au passage que l’initiatique n’a rien à voir avec la maçonnerie traditionnelle et on
    pousse à l’hypocrisie. Car des hauts gradés des divers suprêmes conseils se baladant dans des loges irrégulières, voire mixtes et de rite français, il y en a à la pelle, sauf dans le cas où ces loges ne tolèrent comme visiteurs que qui ceux qui les admettent en réciprocité.
    Pour ce qui est de l’écroulement des maçonneries anglo-saxonnes on en trouve la confirmation sur les sites des dites obédiences. Elles ne cachent rien.

    • 74
      Philippe 15 janvier 2017 à 16:29 / Répondre

      @Observe a tort(interessant comme postulat)
      Pour ce qui est de l’écroulement des maçonneries anglo-saxonnes on en trouve la confirmation sur les sites des dites obédiences. Elles ne cachent rien.
      Merci de nous indiquer de quels sites(US) il s’agit, enonce des verites c’est bien le prouver c’est mieux!

      • 75
        observe à tort 15 janvier 2017 à 17:48 / Répondre
        • 79
          Philippe 15 janvier 2017 à 22:05 / Répondre

          @Observe a tort,
          Ce qui prouve quoi? que les Grandes Loges en France(toutes reunies) representent 3% de la Franc Maconnerie US et alors?
          De tout temps il y a eu des mouvements en Franc Maconnerie, aux USA a la fin du 19eme siecle il n’y avait plus de Macons, en France apres la revolution de 1789 il n’y avait plus de Franc Maconnerie, et tout est reparti dans les differents pays, alors avec des chiffres on ne prouve rien.
          Es-tu membre d’une Grande Loge US ou meme de UGLE? non probablement pas! le mieux c’est d’analyser c’est ce que l’on connait

          • 81
            Observe à raison 16 janvier 2017 à 09:40 / Répondre

            J’arrête d’amener des éléments de preuve devant tant de mauvaise foi.
            Je n’ai plus qu’à dire rendez vous dans dix ans, dans vingt ans, dans trente ans, mais là elle sera morte la maçonnerie anglo saxonne, nous aussi peut être..
            Dernier argument tout de même, si la FM baisse c’est qu’elle ne correspond plus à la société anglo-saxonne, de moins en moins croyante, de plus en plus mixte et, plus encore individualiste.

            • 83
              Philippe 16 janvier 2017 à 14:36 /

              @observe a raison mais encore a tort
              Dernier argument tout de même, si la FM baisse c’est qu’elle ne correspond plus à la société anglo-saxonne, de moins en moins croyante, de plus en plus mixte et, plus encore individualiste.
              Les societes sont les memes partout,l’individualisme est la premiere tare (ou qualite selon les cas) de l’etre humain que ce soit aux USA, en Grande Bretagne en France ou partout ailleurs dans le monde, les sociologues sont tous d’accord sur ce point,evoquer cela pour expliquer les differences que tu percois en terme d’effectifs est une explication pour le moins legere, quant a la baisse de la croyance dans la population,tu as tout faux aux USA la croyance et les religions sont toutes a la hausse.
              Pour la mixite ton argument pourrait etre repris car c’est le cas, sauf que en franc maconnerie (en particulier aux USA) cela n’a aucune importance
              Quant a la mauvaise foi je pourrais te retourner le compliment, mais ton raisonnement est celui des freres d’obediences non reconnues et ceci explique cela

            • 84
              Philippe 16 janvier 2017 à 14:41 /

              @observe a raison mais encore a tort
              par mixite, j’entends non la mixite hommes/femmes qui n’existe pas dans les obediences anglo-saxonne mais mixite de races.
              Aujourd’hui les loges aux USA ont des freres noirs, aisatiques etc…(dans mes loges en Californie et a Washington DC c’est le cas)
              cette precision etait utile a l’aune de mon precedent commentaire et je m’en voudrais d’etre taxe de mauvaise foi

      • 76
  • 39
    Kaner 13 janvier 2017 à 11:09 / Répondre

    Bonjour à tous,
    J’ai une question que je souhaiterais déconnecter de tout aspect polémique concernant la non-mixité de la glf (Et plus largement des loges non mixtes) car c’est une interrogation réelle de la part :
    Comment justifiez-vous la non-mixité au regard de la loi contre les discriminations ?
    Cet état de fait ne pose-t-il pas un simple problème juridique à l’égard de la loi Française ?

    Merci par avance

    • 41
      • 43
        Kaner 13 janvier 2017 à 14:01 / Répondre

        Justement… ce genre de sites ne font qu’effleurer le sujet.
        Entendons nous bien, les loges sont souveraines et ma question n’a pas du tout un caractère de provocation.
        Vraiment avec toute la sincérité (ou la naïveté) du monde, je ne vois, dans tes sites, rien qui « fonctionne » justement.
        En réalité ils n’ont rien d’officiels et contiennent une interprétation.

        Sauf que le texte de loi commence par l’article 1er (oui je sais c’est original) qui dit d’après légifrance.fr :
        « Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son origine, de son sexe, de sa situation de famille, de sa grossesse, de son apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de sa situation économique, apparente ou connue de son auteur, de son patronyme, de son lieu de résidence, de son état de santé, de sa perte d’autonomie, de son handicap, de ses caractéristiques génétiques, de ses mœurs, de son orientation sexuelle, de son identité de genre, de son âge, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales, de sa capacité à s’exprimer dans une langue autre que le français, de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée, une personne est traitée de manière moins favorable qu’une autre ne l’est, ne l’a été ou ne l’aura été dans une situation comparable.

        Constitue une discrimination indirecte une disposition, un critère ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d’entraîner, pour l’un des motifs mentionnés au premier alinéa, un désavantage particulier pour des personnes par rapport à d’autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés. »

        En fait, je me place au niveau droit. Y a t il une jurisprudence ?
        Vraiment le dernier paragraphe met à mal ce qui est dit dans tes sites.
        Bref, ma question est simple : que se passerait-il si un individu portait plainte pour discrimination à l’entrée d’une obédience ?
        Bien entendu cette question est rhétorique mais c’est le seul aspect de ce post qui me chiffonne. D’autant que les déclarations de Philipe Charuel me semblent intéressantes surtout en regard des années passées.

        Donc si tu peux « pour la Nième fois » éclairer un frère …

        • 44
          yasfaloth 13 janvier 2017 à 15:32 / Répondre

          Tu parles du texte de loi sur les discriminations (LOI n° 2008-496 du 27 mai 2008 ) et non celui de la loi de 1901 et de ses multiples applications bien antérieures.
          .
          Toute association a le droit de se réserver, statutairement à un public déterminé (pour celles qui ne se déclarent pas d’intérêt public).
          .
          Pour ce qui concerne ta question (pas polémique du tout, on est bien d’accord 😉 ), je ne suis pas juriste, et je n’ai pas du tout envie de me substituer à eux, mais je te suggère de tenter l’expérience en postulant par exemple à la GLFF. Si tu gagnes, il sera alors clair que le paysage associatif changera de façon drastique : à nous, par exemple, les équipes de foot, de rugby ou de hand obligatoirement mixtes et incorporant des gardiens de but handicapés !
          .
          Mais il y a fort à parier qu’avec plus d’un siècle d’existence cette question s’est déjà mainte fois posée dans le cadre de la loi de 1901, et je fais le pari que la plainte en question ne serait même pas recevable…
          .
          Mais il serait peut être bon que tu te dévoues, histoire d’en avoir le cœur net, et accessoirement de faire le buzz autour de ta personne.
          .
          Je rajouterai juste que la loi de 1901 contenant plusieurs paragraphes relatifs aux congrégations religieuses, problématiques de l’époque obligeait, cette question de la restriction mono-genre d’une asso s’est déjà forcément posée.

          • 45
            Lionel MAINE 13 janvier 2017 à 17:21 / Répondre

            Tout à fait d’accord; les obédiences dites « mono-genres » ont le mérite d’être claires dans leur « recrutement ».
            Que penser par contre de ces Loges, d’une obédience ouverte, un peu forcée certes, à la mixité, mais qui s’obstinent, non seulement à ne pas initier de femmes, mais encore refusent d’accepter les soeurs en visites ?
            Les rituels ont beau avoir été remaniés,au nom de la sacro-sainte souveraineté des Loges, des Frères arguent notamment du caractère strictement masculin du Rite qu’ils pratiquent pour éviter la confrontation de l’autre sexe.
            Tôt ou tard, une Soeur accédera à l’exécutif de son obédience; devra-t-elle rester dans les parvis de certaines Loges de sa propre Obédience ?

            • 48
              Kaner 13 janvier 2017 à 20:48 /

              Complètement d’accord avec toi !!!

          • 46
            templum 13 janvier 2017 à 18:47 / Répondre

            TC Yasfa,
            bien vu! à la GLNF on nous dit: ne refusez pas une femme parce que c’est une femme mais tout simplement parce que cette candidature ne vous agréé pas…
            ton exemple sur les Loges féminines est bien vu.
            D’une manière générale, acceptons la ségrégation…elle permet l’agrégation de ceux qui se reconnaissent comme tel (:-))

          • 47
            Kaner 13 janvier 2017 à 20:47 / Répondre

            Mais justement ! La loi de 1901 a plus d’un siècle d’existence et celle de 2008 nettement moins 🙂 donc il y a de très fortes chances que le problème ne se soit pas posé !
            En termes juridiques les lois « s’ajoutent » et on ne peut aller contre aucune d’elles. Du coup, il est impossible de se cacher derrière une loi écrite un siècle avant les pré-occupation discriminatoires actuelles.

            En fait, qu’on le veille ou non, cette question de la mixité agite régulièrement notre petit monde (et j’aime particulièrement la remarque de LIONEL MAINE soit dit en passant !).
            Qu’on l’approuve, le déplore ou qu’on se fiche ça revient comme un serpent de mer.

            Je me contentais de poser une question technique car s’il y a une chose à éviter dans ce cas (pour toutes sortes d’obédiences mixte ou non) ça serait que le problème se règle par la force et de l’extérieur !
            ‘Manquerait plus que le monde profane vienne nous rectifier !! (non mais !)

            Je me demandais donc simplement si cette question était étudiée.

            Aux vues de tes réponses, j’en conclu que tu n’en as aucune sur ce sujet. C’est pas grave (bien entendu) mais je me retrouve avec un sujet à approfondir du coup 🙂 (le travail toujours le travail !!)

            Et pour le coup du buzz, t’inquiète : mes métaux sont toujours déposés à la porte…

            • 49
              Luciole 14 janvier 2017 à 00:35 /

              Habituellement ce sont nos soeurs qui posent ce problème que nous sommes sommés de résoudre.
              Pour la enième fois et si ce n’était QUE parce que nous préférons travailler entre hommes parce que cela nous convient ainsi et c’est tout?
              On comprendrait tout à fait je suppose qu’une organisation de septuagénaires ne souhaite pas avoir de membres de 18 ans.
              « Ségrégation » le mot est laché tout de suite,
              mais pourquoi veut on nous imposer quelque chose?
              Si une assoc de majorettes refuse des messieurs de 60 ans doit on crier à l’abus?

              C’est d’autant plus énervant que toutes les possibilités existent en France et que chacun peut trouver convenance.

              Je sais il ne faut pas s’énerver bien sur …

            • 50
              templum 14 janvier 2017 à 08:28 /

              TCF KANER
              le jour où les fédérations sportives seront mixtes notre tour viendra.

            • 54
              Kaner 14 janvier 2017 à 12:26 /

              TEMPLUM : les fédérations sportives sont mixtes…
              Les différences sont au niveaux des catégories qui se basent sur des différences physiques objectives prévues (justement) par la loi sur les discriminations.

              LUCIOLE : la non-mixité ne concerne pas que les femmes. C’est un thème fort qui mérite toute les réflexions que l’on soit homme ou femme. Et, à titre personnel, je ne vois pas pourquoi le GLFF ne serait pas visée elle aussi…

    • 51
      Temeraire 14 janvier 2017 à 09:44 / Répondre

      La reticence a la mixité rèelle dans les loges, seul un homme peut l’expliquer : pour être tranquille a l’abri des bavadarges bruyants et inutiles qui viennent perturber le calme de la bonne entente.
      Mais on rencontre parfois des femmes discretes, intelligentes, pas trop seductrices (=sexy).
      Et puis il y a une obédience feminine, une mixité, pourquoi ne pas en rester lá.
      La Loi française sur la mixité, je m’en tape

      • 52
        belladonna 14 janvier 2017 à 12:07 / Répondre

        Cher téméraire…. merci de reconnaître à certaines d entre nous la capacité à se comporter correctement, sans doute parce que celles ci ont été bien éduquées par leurs pères et leurs maris. Votre commentaire s en passe justement de commentaires …. vous venez à vous tout seul de nous prouver quel est votre seul argument valable à la non mixité … La mystifions … mot qui doit vous écorcher les oreilles … restez entre vous surtout nous travaillons parfaitement bien avec nos frères les plus éclairés dans le calme, la volonté de progresser et d améliorer l humanité et surtout oh grande surprise sans sexe ( désolée si je vois déçoit) autre précision les fédérations sportives sont mixtes et vous ne pouvez comparer la séparation des épreuves sportives liée à des capacités physiques différentes et donc justifiées a la séparation entre hommes et femmes en loge … enfin si puisque cela vous arrange bien sûr … une sœur qui se considère sans doute a tort homme un frère comme les autres

        • 57
          HRMS 14 janvier 2017 à 15:40 / Répondre

          Tous les arguments profanes en faveur de la mixité sont valides et licites.
          La question de la mixité en FM interpelle sa prétention à être initiatique, et délivrer une conception de initiation dans sa mise en oeuvre;
          Traditionnellement l’initiation éclairée par les travaux de l’éthnoanthropologie, établit une spécificitée sexuée de l’initiation pour chaque genre, y compris dans certaines cultures, pour l’homosexualité;
          Le vécu intime, celui des expériences structurantes, de la vie des humains notamment en considération de l’engendrement de la vie et de la mort, est étroitement dépendant au sexe :
          En ce sens la mixité impose à la FM de définir la typologie et la topologie de l’initiation qu’elle propose, si tant est qu’elle soit proprement initiatique;
          Pour ma part, en regard de la spécificité du féminin je ne me reconnais aucune capacité d’initier une femme, qui d’ailleurs devrait refuser que je puisse avoir l’irrespect de vouloir l’initier et réciproquement je ne conçois pas qu’elle puisse m’initier;
          En fait la question posée est : la FM est-elle une société initiatique, au sens traditionnel du mot et du concept?
          Si la réponse est non, la mixité définit la FM comme une banale association de réflexion comme une autre,ce qui est tout à fait honorable et l’utilisation du mot initiation demande à être entendu de façon triviale pour ne pas servir de piège à gogo ; Si la réponse est oui, l’initiation s’établit de façon spécifique pour chacun des sexes, puisque se rapportant à des pierres brutes de lithologie différente;
          Le transhumanisme devrait permettre une normalisation de la qualité des pierres avec une nouvelle conception, sauf à penser que le concept et le mot auront perdu tout sens puisqu’en absence de différence, il n’y aura plus d’initiation.

          • 58
            Kaner 14 janvier 2017 à 16:42 / Répondre

            Mon très cher HRMS, je me rends compte que ma question initiale ne peut se départir de ce débat que je voulais éviter. (je le répète, ma question n’était que « technique » et regard du monde profane)

            Nous pourrions débattre longuement (et nous ne serions décidément pas les premiers) sur la mixité de la maçonnerie (si possible autour d’un verre fraternel).
            Pour ma part je ne suis pas prêt à accepter ce que tu avances car c’est dans la diversité que je m’enrichis. La « prétention » humaniste de la FM la pousse naturellement à inclure toutes les composantes l’humanité.
            Mais comme tu le sous-entends à de nombreuses reprises dans ton post, c’est une affaire très personnelle qui regarde le maçon lui même.
            Toute la question est de savoir si elle concerne la maçonnerie.

            • 66
              HRMS 14 janvier 2017 à 20:16 /

              KANER @
              Le droit légal des association leur imposent d’avoir statutairement des AG et des AG extraordinaires ou cours desquels le statuts peuvent modifiés par délibérations des membres de la dite association;
              il ne tient qu’aux membres de l’association d’agir par convictions, débats et votes majoritaires pour modifier les statuts, soit en spécifiant qu’elle est ou devient ou redevient mixtes, masculine, féminine;
              et cela n’est pas en contradiction avec la la loi contre les discriminations, car elle prime la liberté de s’associer ou pas et nul n’est obligé de s’associer avec qui il ne veut pas :c’est la loi.

          • 59
            Chicon 14 janvier 2017 à 17:52 / Répondre

            Le transhumanisme permettra donc de resoudre l’incompatibilité entre l’initiation et le genre feminin en supprimant l’initiation ?

            • 60
              dh&ér 14 janvier 2017 à 18:29 /

              je pensais avoir été claire, la QS est : la FM propose-t-elle une initiation ? ; je pense que la FM en mixité démontre que non.
              Je ne récuse en rien que les femmes puissent être initiées, si ce n’est que leur lithologie impose une initiation spécifique et il ne s’agissait de parler à de prétention humaniste
              Dans le monde profane, la loi préconise qu’on s’associe en toute liberté et que de ce fait nul n’est obligé de s’associer avec qui que se soit; les membres d’une association peuvent décider de n’accepter que des hommes, ou que des femmes, ou les deux; Certaines obédiences FM spécifient bien dans leurs statuts et règlements qu’elles sont exclusivement masculines d’autres qu’elles sont féminines et la loi n’a rien à en dire et ont ne peut leur en faire juridiquement grief.. par contre d’autres, comme le GODF, ne l’ont jamais statutairement précisé … il ne pouvait ainsi pas interdire l’admission des femmes d’ou l’évolution que nous connaissons qui dépend désormais exclusivement et directement du vote des membres présents.

            • 61
              HRMS 14 janvier 2017 à 18:34 /

              je n’ai jamais dit qu’il y avait incompatibilité entre initiation et genre féminin, mais que ce dernier, en considération de ce que l’on entend par initiation, présente des conditions qui nécessitent une initiation spécifiques, à respecter.

            • 63
              Kaner 14 janvier 2017 à 19:35 /

              Oui mais voilà DH&ER : personne ne peut se cacher derrière des statuts écrits car ils peuvent être contestés à tous moments.
              Et c’est bien là le fond de ma question d’origine.

              Pour tout dire si je cite un commentaire précédent : « à la GLNF on nous dit: ne refusez pas une femme parce que c’est une femme mais tout simplement parce que cette candidature ne vous agréé pas… » j’y vois une volonté de cette obédience de contourner le problème juridique sans faire de vague. Voir même une légère inquiétude…

              Je redis, pour la Nième fois ici, il y a incompatibilité entre « nous ne voulons pas d’homme (ou de femme) parmi nous » et la loi contre les discriminations.
              Le problème est que nos arguments internes n’entrent pas en ligne de compte ! Les discours sur les raisons de ces exclusions sont inaudibles à l’extérieur (au passage, si TEMPLUM pouvait éviter le mot de « ségrégation » dans ce contexte… même si c’est juste du vocabulaire, la force évocatrice de certains mots brouille le message).

              Le fait est que personne ne semble avoir encore voulu jouer au c…omique avec tout ça mais si cela arrivait (et l’anti-maçonnisme à ça de particulier c’est qu’il ose tout et qu’Audiard préciserait que c’est même à ça qu’on le reconnaît) ça serait un beau bazar.

          • 62
            belladonna 14 janvier 2017 à 19:08 / Répondre

            MTCF( enfin si tu permets bien sûr) et MTCF Dh&ER j apprécierais beaucoup que vous m informiez des spécificités ou de ma lithologie qui empêche que mon initiation dans une loge mixte soit valide… dois je donc considérer que je ne suis pas maçonne à vos yeux?

            • 64
              HRMS 14 janvier 2017 à 19:57 /

              il faut lire chaque mot de mon mail initial sur ce que l’on entend dans le mot initiation;
              Par ailleurs je ne dis pas que vos spécifités empêchent votre initiation, bien au contraire, mais elle demande d’être exercé dans une situation et par des SS qui en ont l’habilité tandis que je pense que tout homme est disqualifié pour initier une femme.
              Sauf à dire que le mot et le concept d’initiation, ne correspondent pas à ce qu’est réellement l’initiation;
              la FM est-elle initiatique? Si oui, elle se distingue en une source féminine et une source masculine, qui tiennent à la spécificité des initiables.
              Ainsi je trouve franchement que des hommes qui se pensent habiliter à initier des femmes, ont un sacré culot.

            • 65
              HRMS 14 janvier 2017 à 20:03 /

              la belladonne a entre autre action pharmacologique, de dilater énormément la pupille ce qui peut faire craindre des brûlures et de graves lésions de la rétine, si la lumière est trop vive.

            • 68
              belladonna 15 janvier 2017 à 11:19 /

              MTCF HRSM, bien qu étant évidemment éblouissante 😉 je tiens à te rassurer. Je n empêche en aucune manière mes frères de regarder et supporter la lumière. Nous travaillons, frères et sœurs ensembles et les métaux sont laissés à la porte du temple … Des etres et non des sexes tout bêtement 😊

            • 69
              HRMS 15 janvier 2017 à 12:11 /

              Belladonna@; C’est bien ça,ce n’est pas de la pupille des autres dont je parlais mais de la tienne car la mydriase provoquée par la belladonne,outre son utilisation à fin d’examen ophtalmologique, n’est favorable qu’à la vison nocturne en recrutant les cellules de la périphérie de la rétine;
              Ainsi, ce dont je parle ce ne sont que des conditions de l’initiation, et pas des conditions du travail en At, qui te semble être celles de l’utopie transhumaniste puisque que jusqu’à l’illusion une désincarnation … effet de la dilatation pupillaire ?

            • 71
              Kaner 15 janvier 2017 à 13:18 /

              HRMS… y a pas à dire, j’aime ton style 😉

            • 73
              BELLADONNA 15 janvier 2017 à 16:22 /

              @HRMS, loin de moi l’idée de prétendre que tu as raison ou tort et je salue d’ailleurs tes compétences en rhétorique, bien supérieures aux miennes. En fait j’essaye de comprendre…. pas de juger .. etj’avoue que j’ai du mal .Devenir franc-maçon, ce n’est pas être homme ou femme .Si l’on suit cette logique, les « frères » présents resteraient donc profanes, victimes de leurs tendances et de leurs désirs. Hors une loge est censée être composée d’individus qui ont entrepris une démarche initiatique destinée à équilibrer et maîtriser leurs désirs et passions et leurs différentes facettes et de ce fait nos aspect masculin et féminin .
              Pensons ensuite à déterminer qui est la femme et qui est l’homme ? A qui s’adresse l’initié ?
              Deux réponses sont possibles:

              Soit c’est le corps physique sexué et les métaux
              Soit c’est la pierre et le temple intérieur,et l’être au sens large.

              En loge, ce que l’on enseigne c’est « Connais-toi toi-même ». S’il se livre effectivement à cette recherche, le maçon oublie les métaux. Le dialogue s’établit de personne à personne, et non d’être sexué à être sexué. C’est toute la différence entre sacré et profane : la vision, le regard, la perspective.
              de plus nous avons tous hommes ou femmes les deux principes ancrés en nous.. le féminin et le masculin…. L’initiation ne s’adresse donc t’elle qu’a votre partie masculine?
              bref j’essaye de comprendre et j’attend ton éclairage (ma vision va tres bien bien tu peux y aller sans inquiétude)

            • 77
              yasfaloth 15 janvier 2017 à 20:30 /

              Belladonna écrit :
              .
              « une loge est censée être composée d’individus qui ont entrepris une démarche initiatique destinée à équilibrer et maîtriser leurs désirs et passions…  »
              .
              Si c’est cela ta définition de la maçonnerie, alors oui, tu as parfaitement raison de travailler en loge mixte.
              .
              Maintenant, peut être… pour certaines personnes… la maçonnerie est autre chose : une recherche spirituelle visant à se rapprocher de la « lumière » au sens métaphysique du terme. Pour ces Sœurs et ces Frères là, ce que tu décris ne peut être qu’une étape, nécessaire, ou pas, mais non une finalité.
              .
              Pour elles/eux la non mixité, à la suite de la plupart des grandes traditions spirituelles (ou religieuses… aïe, je vais me faire taper sure les doigts 🙂 ), est une façon de se concentrer sur l’essentiel en évitant de retrouver en loge une problématique qu’ils/elles ont tout loisir de « travailler » dans la vie profane.

            • 80
              BELLADONNA 16 janvier 2017 à 09:14 /

              @Luciole: mon très cher frère j’entends parfaitement ton argument qui me semble d’ailleurs ne souffrir aucune contestation. Tu n’as pas envie, vous n’avez pas envie , aucun problème, je comprends très bien, tout comme je n’ai aucune envie de travailler dans une loge féminine. @yasfaloth, comment te dire….. je ne remets pas en question le choix de la non mixité pour les frères ou les sœurs qui le font, cela ne me regarde pas…. maintenant , si en effet la FM est née sur le terrain d’une civilisation patriarcale, et que les constitutions d’Anderson excluaient très clairement les femmes la société a fort heureusement évoluée. Il ne s’agit pas de « taper sur les doigts » nous avons passé l’age de ce genre de choses je pense. Juste pour info nous cherchons aussi en loge mixte a nous rapprocher de la lumière oui… prendre comme argument la drague parce que c’est bien ca dont il s’agit… je ne livre que mon opinion hein …. En tenue, justement nous devons etre capable de travailler en laissant a la porte les métaux: l’argent, le sexe le pouvoir…. dans le monde profane nous faisons ce que nous voulons…. donc j’ai du mal a concevoir que l’on argumente sur quelque chose contre laquelle nous sommes sensés être capable de lutter… Une jupe ou un pantalon n’est pas en théorie ce qui peut nous empêcher de travailler… Notamment sur nous même et la maitrise de nos passions et nos désirs… alors encore une fois je comprend l’argument de luciole mais celui de la séduction me semble plutôt être un peu ..limite voir rabaissant … encore une fois c’est un avis personnel….

            • 82
              yasfaloth 16 janvier 2017 à 10:36 /

              Juste un mot, pour ne pas allonger exagérément cet hors-sujet : la « drague » comme tu dis n’est, pour moi, qu’une toute petite partie la problématique liée à la mixité, et certainement une des plus facile à contrôler.
              .
              Pour être cohérent avec moi-même, je ne vais plus visiter d’ateliers mixtes, sauf cas très particulier (invitation à laquelle il serait malséant de me soustraire), mais j’avais constaté à chaque fois que les « énergies » qui y circulent sont très différentes de celles que je peux vivre en mono-genre. Ce que constatent d’ailleurs aussi les hommes de ces ateliers qui nous visitent, rarement à notre avantage d’ailleurs (de leur point de vue).

        • 78
          Luciole 15 janvier 2017 à 20:57 / Répondre

          Très chère et bella donna.
          Aucun de ceux qui lisent ne met en question l’initiation des femmes en Franc-Maçonnerie.

          Le seul argument que je défende pour la non-mixité est que c’est une préférence de la part de certains hommes quant à leurs conditions de travail maçonnique.

          Aucune notion de « supériorité » ou autre que celle que j’écris.Nous ne réclamons pas que toutes les Obédiences fassent de même,cela nous importe peu,nous souhaitons faire ce qui nous plait chez nous.

          Pour les différences entre sexes,c’est du ressort du GADLU.
          Cordialement

      • 53
        Kaner 14 janvier 2017 à 12:14 / Répondre

        Outch… j’espère que tes mots sont à prendre au second degré là…

        • 56
          Temeraire 14 janvier 2017 à 12:40 / Répondre

          Les femmes sont l’egale de l’Homme mais ne sont pas pareilles sauf les transgenre et encore. Quarante ans que je suis avec ma femme et je comprends de moins en moins comment elle fonctionne et vice-versa.

        • 67
          templum 14 janvier 2017 à 22:11 / Répondre

          TC KANER je te répond par rapport à ségrégation..je l’ai joué subtil: ségrégation versus égrégore…
          et bien sûr que les fédés sont mixtes mais au niveau « jeu » chacun dans son camp.
          faut savoir que chez moi, pour une initiation au REAA vaut mieux que chaque sexe s’occupe du sien (:-))

      • 55
        Lionel MAINE 14 janvier 2017 à 12:28 / Répondre

        Trois siècles de spéculations pour en arriver là … Ah seigneur, mon dieu !!!

  • 28
    nabucco 9 janvier 2017 à 18:28 / Répondre

    Salut et prospérité à tous les frères ; sans oublier les sœurs bien sur.
    je viens de lire l’interview de Ph Charuel actuel GM de la GL et un gout d’amertume me vient à la bouche ; Si j’ai bien lu, tout va très bien chez Mme la GL ! La chimère Anglo-saxonne étant passée et ne voulant sacrifier des amitiés pour en créer d’autre, on reprend sa place dans la FM Française comme si de rien n’étais ….et ceux qui disent qu’on a perdu 3 000 FF sont des idiots …Désolé mon TCF Charuel j’en fais parti ; des idiots bien sur comme mon Frère Vabadus, mon Frère Condorcet, mon Frère Homme libre qui avons pris l’habitude d’écrire dans les blogs.
    Contrairement à ce que dit un des commentateurs cette dérive ne date pas d AND, mais un petit peu avant sous AG avec la ferme volonté de faire de la GL une obédience régulière à la mode Anglaise dans le but d’une reconnaissance d’abord de 5 GL Européennes (le coup avait déjà été tenté outre atlantique) (accords de Bâle) et par contre coup obtenir la reconnaissance de la GLUA. Mais pour arriver a cela, Horreur ! il faut transformer cette obédience agnostique en obédience théiste …quitte à faire de la casse. Je me souviens d’ADN alors GM dans un congrès des loges de l’ouest nous dire en aparté qu’il se moquait de perdre 10 000 FF;;; et aujourd’hui ce n’est que 3000 FF et ça pleure ! … je confirme c’est bien le chiffre de 31100 FF qui a été annoncé par le GT pleurant pour qu’on alimente par un don au fonds de dotation le trou causé par ces départs, dons permettant de financer certaines actions qui avant étaient financés par l’obédience …fonds de dotation qui, comme tous le monde le ne sait pas, est un satellite non contrôlé par le convent.
    je vais enlever une partie du voile : Nabucco et Homme libre c’est moi, je suis un Frère non j’étais un frère d’Ar Vreur j’en ai démissionné il y a quelques mois ; j’ai été député de cette RL Loge qui était une Loge extraordinaire jusqu’au jour ou Ph Charuel en personne est venu nous menacer de la déconstruite …Aujourd’hui cette loge est divisée, j’en ai démissionné et d’autres démissions sont à craindre ; un Frère de cet atelier est en attente de passer devant le jury Fraternel pour avoir dans une note interne à l’atelier, dans des termes choisis, dit ce qu’il pensait. Alors qu’en j’entends parler d’Esprit de la GL ! je me demande de quoi on parle ?
    Esprit es-tu là ?

    • 29
      Lionel MAINE 10 janvier 2017 à 14:09 / Répondre

      En faisant siens les attendus du Convent de Lausanne, notamment en rappelant à chaque impétrant qu’elle « proclame l’existence d’un principe créateur, connu sous le nom de grand architecte de l’Univers », il ne me semble pas que la Grande Loge de France ait jamais été « agnostique » mais, plutôt déiste.
      De même, en nous expliquant, concernant le V.L.S, « ceci n’est pas une bible ! », elle faisait preuve de « SURREAALISME » !!!
      L’hydre « C.M.F » n’a fait que montrer combien il serait facile de basculer vers une conception théiste, le pont étant la notion d’ « être suprême ».
      J’ai, comme toi et après 27 ans de bonheur, quitté à regret mon Obédience mère mais, je prends toujours beaucoup de plaisir à visiter ma Loge mère, désormais avec un tablier bordé de bleu.
      Je souhaite à tous mes très chers Frères de la Grande Loge de France mes voeux les meilleurs pour 2017.

  • 27
    gael 9 janvier 2017 à 18:24 / Répondre

    Bonjour,
    Il n’y a que ceux qui ne font rien qui n’attirent pas la critique….
    Philippe Charuel est, à mon regard, un homme bien…qui veut bien faire et replacer la GLDF dans le concert de la Franc Maçonnerie.
    Dire que la GLDF est théiste car la bible est ouverte à la même page est de la même trempe que de dire que tous les FF du GO crient « à bas la calotte » à la fin de leur tenue …Il y a dans mon atelier des croyants, chrétiens et musulman, des agnostiques et des athées profonds… Le « livre de la loi sacrée » ne gène personne….Chacun a le droit de pratiquer sa maçonnerie comme il lui semble…. Et mes FF, que vous soyez du GO, de la GLNF, du DH ou d’une autre obédience ou d’un autre rite, je vous reconnais comme tel et pour moi, c’est ça qui est important…pas les querelles de clocher et de bout de chandelle sur tel ou tel nombre de F dans un pays quelconque… il est dommage que l’on s’énerve sur ce sujet qui n’a qu’une importance relative.. Il y a plus de FF : tant mieux !!! Il y en a moins : gémissons….mais espérons…
    Avec mon amour fraternel vers tous. J’ai dit

    • 70
      Luciole 15 janvier 2017 à 12:15 / Répondre

      Mon F Gael bonjour,
      Je crois pouvoir partager ce que tu écris,ces querelles n’existent pas au sein des loges, (du moins je n’en ai jamais observé).A la GLdF nous considérons la Bible comme un ouvrage non-religieux mais culturel.
      Je suis davantage géné par « le Principe créateur » ou « le Principe supérieur » mais je les situe dans l’époque où cela agitait tellement les esprits!

  • 22
    Arsène 9 janvier 2017 à 14:22 / Répondre

    Source officielle:
    Masonic Service Association • Tel: (301) 476-7330 • Fax: (301) 476-9440 • Toll-free: (855) 476-4010
    3905 National Drive, Suite 280 Burtonsville, MD 20866 • Email: msaoffice@msana.com
    Tableau complet de l’évolution des effectifs des maçonneries états-unienne et canadienne depuis 1924 disponible sur le site:
    http://www.msana.com/msastats.asp
    petit extrait:
    1959 4,103,161 membres
    2014 1,211,183 membres
    2015 1,161,253 membres

    C’est bien d’un écroulement qu’il s’agit, et sans rémission.
    Dans 20 ans à peu près, c’en sera fini aux USA, comme au Canada, sinon à l’état de traces
    La courbe descend en effet depuis 1959 date de l »acmé
    Definitely old fashion!
    Donc, les « réguliers » ne pourront plus se raccrocher aux branches

    • 23
      Philippe 9 janvier 2017 à 14:34 / Répondre

      @Arsene,
      J’ai compris de ton post qu’il ne s’agit plus de 90 a 125000 freres qui ornent regulierement les colonnes, je te suis reconnaissant de faire connaitre la verite et non celle d’une propagande bien connue de freres non reconnus par les Grandes Loes Americaines.
      Quant a cette assertion: »Dans 20 ans à peu près, c’en sera fini aux USA, comme au Canada » je t’en laisse l’entiere responsabilite.
      Si tu es a la GLAMF je comprends tout a fait ta desillusion de ne pas avoir ete reconnu par les Grandes Loges US, mais tu devrais t’en prendre a Alain Juillet plutot que de colporter des contre verites

      • 24
        Arsène 9 janvier 2017 à 16:15 / Répondre

        Philippe,

        L’effectif des membres inscrits n’infirme pas le fait qu’il y ait un gros pourcentage d’absents, comme le dit Ségal ( j’ai cité ma source) et qu’il y ait, (même source) des double ou triples comptages.

        Concernant l’avenir, rien ne permet de penser que la baisse ralentisse et donc, arithmétiquement, la déshérence absolue s’annonce bien pour dans une vingtaine d’années.

        Je n’ai rien à voir avec la GLAMF dont l’isolement ne peut qu’aller croissant.

        Je ne comprends pas pourquoi tu affirmes assez peu fraternellement que j’avancerais des contre vérités. Encore une fois, j’ai cité toutes mes sources et mes estimations personnelles sont basées sur des statistiques officielles.

        En revanche dire que la GLDF ( dont je ne suis pas non plus) ne fasse que 0,02% des effectifs US, soit dit pas méchamment, il va falloir réapprendre à compter; Philippe!, ça frise les 3%, pourcentage qui va progresser tous les ans.

        • 25
          Philippe 9 janvier 2017 à 17:19 / Répondre

          @Arsene,
          Je ne comprends pas pourquoi tu affirmes assez peu fraternellement que j’avancerais des contre vérités. Encore une fois, j’ai cité toutes mes sources et mes estimations personnelles sont basées sur des statistiques officielles » » Oui je persiste tes affirmations sont fausses, tu avances des contre verites ou tu les vehicule, ce qui est plus grave, a ce jour aucun decompte des doubles ou triple comptage n’est effectue, Chaque Grande Loge US est seule capable de dire si les memes freres seraient ou non compte 2 ou 3 fois, et suis sur pas que Segal n’a pas(et meme n’a jamais eu) communications des informations en provenance des 50 Grandes Loges.
          Le blog myosotis s’est toujours fait le chantre de fausses informations et l’exemple de Segal est de ce point de vue flagrant, prendre ses « sources » ou information sur ce blog revele un point de vue notoirement engage dans la fausse publication d’informations.
          Pour ma part j’appartiens a deux grandes loges(Californie et District of Columbia) et suis secretaire de l’une des trois loges dans lesquelles je suis membre.
          Dans aucune des grandes loges que j’ai cite il n’y a de decompte double ou triple, la loge mere est celle qui etabli la qualite de membre.
          Par ailleurs comme je l’ai dit dans un autre post la moyenne d’age des Freres de mes loges est inferieure a la moyenne que Philippe Charruel a lui-meme communique
          Donc fausses informations sur toute la ligne

        • 26
          Philippe 9 janvier 2017 à 17:24 / Répondre

          @Arsene,
          Je te donne credit, mon decompte aurait du etre de 2.70% selon les chiffres du Grand Secretaire de la GLDF et du Masonic Bureau

  • 21
    michel 9 janvier 2017 à 13:40 / Répondre

    Notre frère Charruel a fait ses premières armes comme militant à l’UDR dans Lyon 8ème dans le début des années 80, pour ensuite partir sur Annecy et réaliser une brillante carrière d’agent commercial dans les Savoie. Il faut reconnaitre ses qualités…
    Il fut patient et habile pour faire la navette entre un poste de député et des postes au conseil fédéral(pour ceux qui l’ignore, quand on descend de charge au conseil fédéral il faut être persuasif pour reprendre la place du député élu pendant que vous étiez absent et cela de nombreuses fois…)
    Si dans une interview il nous déclare que les effectifs des anglais sont en chute libre (ce que j’ignore) et que tout va bien à la Grande Loge, ce serait idiot de ne pas le croire? Vous avez déjà vu un commercial vous annoncez que son chiffre est en baisse ! Donc c’est bien 34000 pour l’effet d’annonce commerciale, et le chiffre de 31316 annoncé en tenue de grande loge n’est que le bilan comptable à ne pas communiquer à l’extérieur. (c’est le Grand trésorier qui a lancé un message d’alerte car son bilan prévisionnel est dans le rouge, à vous de choisir)
    Dans l’interview de TV mont blanc, le frère Charruel nous indique qu’il n’y a pas de frères athées à la Grande Loge, je ne vois aucune contradiction avec cette interview, il suffit de bien relire les constitutions d’Anderson dans leur intégralité et non dans ses versions tronquées, là il ne cite que le début de la phrase…donc, il y a peut-être quelques frères athées qui se sont égarés et n’ont pas lu la fin de la phrase…
    La grande Loge de France aurait des liens avec des irréguliers ? pensez-donc, seulement les frères de base, dès que le frère rentre dans le suprême conseil de France, nous prenons bien soin de lui faire confirmer son serment par écrit de ne plus fréquenter cette maçonnerie irrégulière…
    Nous avons vu de belles affiches avec le grand maitre de la grande loge venir dans le temple de Lyon, faire la promotion du Suprême conseil (mes amis et frères anglais de passage, n’en croyait pas leurs yeux)
    Vous comprendrez que de temps en temps il faut bien REassurer les Actionnaires Associés du Rite…
    Donc, mes très chers frères soyez rassurés nous maitrisons pleinement notre politique de redéploiement vers les nouveaux horizons de la tradition et des enjeux contemporains.

    • 30
      depute 10 janvier 2017 à 17:30 / Répondre

      Charuel est un commercial!!!…je comprends mieux pourquoi il raconte des sornettes et change d’avis comme de chemise. Dans cette ITW rien sur la nouvelle chimère CMT. Il faut dire que depuis qu’il en parle, la GLAMF est en crise et la GLFF a subit une scission. Bravo, excellent commercial peut etre mais pas fin politique le garçon.

      • 31
        michel 10 janvier 2017 à 23:05 / Répondre

        Mon très cher frère,j’espère que tu as compris mon humour!
        Le frère Charruel a tout de même réussi à se faire élire de façon brillante…Je ne partage pas du tout ses idées, mais je respecte le résultat des urnes.
        IL a su aussi bétonné son fief électoral pour avoir autant de mandats de député et conseiller fédéral!
        Qu’il soit un des acteurs de la crise actuelle, je te l’accorde mais tu peux aussi regarder du coté du souverain grand président et son suprême conseil d’administration.
        meilleurs voeux

      • 32
        yasfaloth 12 janvier 2017 à 13:54 / Répondre

        Un député qui a du voter pour (ou contre) la nomination de Philippe Charuel et qui ne connaissait pas sa profession… Un « Michel » qui affirme qu’il faut s' »engager « par écrit » de ne plus fréquenter les loges « irrégulières » quand on rentre au SCDF, etc…
        .
        On a clairement affaire là à des spécialistes !

        • 33
          Lionel MAINE 12 janvier 2017 à 17:45 / Répondre

          Et pourtant, cher Yasfaloth, si je comprends bien l’alinéa n°1 de l’article n°4 des R.G du Suprême Conseil de France (Promulgation 2014, page 107), pour appartenir à un atelier supérieur de sa juridiction, il ne faut pas… « appartenir, ni même participer au fonctionnement d’un atelier symbolique ou supérieur d’une obédience ou d’une juridiction non reconnue »…
          Nul n’est censé ignorer ses R.G !!!

          • 34
            zomerlliw 12 janvier 2017 à 20:41 / Répondre

            @Lionel Maine
            comment le SCDF peut il avoir un article pareil dans ses RG , alors que sa juridiction est irrégulière et que la GLDF n’est pas reconnue ? haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ils ne savent pas que BÂLE n’a pas eu lieu !!!!!

            MDR

            • 35
              Lionel MAINE 12 janvier 2017 à 21:00 /

              Effectivement, on sera toujours le « non-reconnu » d’une puissance maçonnique et, à son tour,se comporter pareillement avec quelqu’autre !

          • 36
            michel 12 janvier 2017 à 21:24 / Répondre

            Mon très cher frère Lionel,merci de ton aide.Je pense qu’en juridiction reconnue, il y aurait celle de la GLAMF, à ma connaissance les frères écossais d’Opéra ne viennent plus au suprême conseil de France.
            Autre juridiction reconnue?merci de répondre,mais j’ai un gros doute…
            Les conventions administratives servent surtout aux échanges de fichier, les doubles appartenances discrètes ne sont plus possibles!
            pour info au frère yasfaloth, après 31ans je fais partie des 3000 migrants…

            • 37
              Lionel MAINE 12 janvier 2017 à 22:30 /

              Mon Très Cher Frère Michel, bonsoir. Malheureusement, là où je travaille maintenant, je ne suis plus « reconnu » par le S.C.d.F, encore moins par le S.C.p.l.F; je ne saurais donc pas « t’aider ».
              Bon courage !

          • 38
            yasfaloth 13 janvier 2017 à 02:37 / Répondre

            Mouais, évidemment, quand on est en conflit on interprète les textes et on tourne les phrases comme cela nous arrange, et quand on manque d’élégance : de la façon la plus péjorative possible et à la limite du mensonger…
            .
            Non, on ne « s’engage pas par écrit à ne plus fréquenter la maçonnerie régulière », on s’engage à suivre les R.G. du SCDF, et à ne « pas participer au fonctionnement » d’un atelier non reconnu, comme la bien signalé Lionel.
            .
            Pour la quasi totalité des frères de mon entourage, une visite de courtoisie, surtout en loge symbolique, ne constitue pas une « participation au fonctionnement », et si tu as 31 ans de maison mon F. Michel cela tu le sais très bien, sauf si tu n’as jamais mis les pieds dans un atelier du SCDF, évidemment.
            .
            Cela est d’autant plus vrai qu’à la GLDF les visites sont explicitement libres vers la plupart des grandes obédiences « irrégulières », et cela a encore été affirmé lors du vote qui a scellé le destin de la CMF.
            .
            Si je vais visiter en loge symbolique, alors j’y vais en tant que membre de la GLDF et je ne dois en aucun cas me prévaloir d’une appartenance éventuelle à la Juridiction, voilà l’interprétation quasi unanime de cet article !
            .
            Pour ce qui concerne la visite des ateliers supérieurs d’une autres juridiction, c’est une autre histoire, effectivement.
            .
            Quand au 3000 « départs », on est dans le fantasme le plus complet, ou la manipulation de chiffres de la part de quelques opposants, ne faisant pas, ou plus partie de la GLDF et qui s’acharnent sur le blog d’une ex maçonne…

            • 40
              Luciole 13 janvier 2017 à 11:42 /

              Je ne peux que confirmer les dires de notre ami Yasfaloth.
              Il ne serait question bien évidemment que de la fréquentation habituelle et/ou d’une prise de responsabilités au sein d’une autre Loge.
              Il ne peut s’agir d’ailleurs que d’une sorte d’engagement moral dans la mesure ou la Loi française ne permet pas de sanctionner pour une appartenance diverse.

            • 42
              yasfaloth 13 janvier 2017 à 13:31 /

              Oui Luciole, et d’ailleurs tu pointes un aspect capital de notre appartenance qui est sa dimension « morale ».
              .
              Sur le plan administratif formel et profane rien ne nous distingue de l’association de pétanque du coin. Si différence il y a, c’est bien sur ce plan qu’elle se place.
              .
              Si on peut arguer du manque d’information d’un nouvel apprenti, ce n’est plus possible pour celui qui est admis au sein de la Juridiction du SCDF, dont l’un des paradigme (dans la lignée de Ramsey) est la chevalerie et le code d’honneur qui s’y rapporte.
              .
              J’ai eu une discussion très intéressante il y a pas si longtemps avec avec un « vieux » Frère qui me disait que les rapports entre le SCDF et la GLDF n’ont pas toujours été aussi cordiaux qu’aujourd’hui, que certains autres « vieux » frères ont gardé de cette époque un antagonisme d’un autre âge, et que les évolutions relativement récentes heurtent de plein fouet ceux qui sont restés dans ces anciens conflits… d’où, pour certains leur départ et leur animosité.
              .
              Personnellement, en entrant à la GLDF, j’ai surtout adhéré, en toute connaissance de cause, à un rite en 33 degrés, et non seulement à un « club de pétanque » : espace de loisir, d’échanges et de fréquentations, et je ne suis pas concerné par les anciennes guéguerres, sauf à les voir réapparaitre.
              .
              Ce qui me donne, évidemment, une autre vision des choses…

  • 18
    Chaboud 9 janvier 2017 à 10:46 / Répondre

    Excellente analyse par Arsène du déclin de l’Empire anglo-saxon maçonnique.
    Jack Cha

    • 19
      TEMPLUM 9 janvier 2017 à 11:31 / Répondre

      TC F Jack
      parler de « déclin » en FM c’est un peu rapide.
      oui, en Turquie…dans les pays de l’Est, en Chine et puis vient la renaissance (du moins on l’espère). Mais aux USA ou en GB faut voir d’où ils viennent!
      Qui peut avancer qu’en France la FM ne décline pas?
      Chacun avance des chiffres difficilement vérifiables et au niveau « influence » (mes excuses) les députés d’aujourd’hui reconnaissent leur « déclin ».

    • 20
      Philippe 9 janvier 2017 à 12:35 / Répondre

      @Chaboud,
      Mon TCF peut-etre connais-tu la maconnerie Americaine, si tel est le cas je te remercie de nous confirmer par quel biais(appartiens-tu a une obedience qui a des relations avec l’une des grande loge aux USA? laquelle?) auquel cas tu peux nous communiquer des elements precis.
      Les miens viennent des masonic bureau de chaque grande Loge et ne saurais souffrir de contestation.
      Le blog indique dans le post d’Arsene est partisan et mal informe, de plus qui est Michael Segal, visite-t-il des Loges Americaines?est-il un membre de la conference des Grands Maitres US? beaucoup de questions auxquelles il serait interessant d’avoir des reponses

  • 12
    Arsène 8 janvier 2017 à 20:14 / Répondre

    Je ne ferai pas de commentaire sur la GLDF dont il n’est pas nouveau qu’elle soit assise entre deux chaises.
    Mais pour ce qui est de la GLUA comme de toutes les grandes loges anglo-saxonnes elles sont en chute libre pour plusieurs raisons:
    La première est qu’elles faisaient couple avec les églises, notamment les anglicanes et protestantes, lesquelles ne se portent pas mieux que la catholique en France. Aux USA, le protestantisme du sud n’est guère maçonnique et les chiffres publiés par les Grandes loges montrent toutes un effectif en déclin.
    Sur le blog Myosotis Dauphiné, Michael Segal écrivait; il y a deux ans:

    Le plus grand problème dans cette imitation des américains est, bien entendu, que les Américains eux-mêmes sont de nos jours loin d’être un exemple à suivre pour les Anglais. La Franc-maçonnerie Américaine perd chaque année beaucoup plus de membres que tous les Frères de la Franc-maçonnerie française, soit environ 100 000 personnes. Le nombre total des membres de la Franc-maçonnerie US est passé d’un maximum de presque 4.200.000 en 1959 à moins de 1.800.000 de nos jours (2005). Des chiffres d’ailleurs inflationnistes en vertu du système de comptage qu’ils utilisent, un frère membre de trois loges étant compté trois fois. Enfin et d’après un rapport très officiel de la Société des anciens Vénérables Maîtres US, neuf sur dix des nouveaux Maçons ne revient plus jamais en Loge après son initiation et seulement 5% sont plus ou moins assidus. Ce qui signifie qu’en dépit du grand nombre de membres annoncés (1.800.000), le nombre réel de Maçons US qui fréquentent vraiment les loges est de 90.000 à 125.000, pour une population de presque 260 millions d’habitants.
    Je reprends le fil en notant une deuxième raison au déclin, la féminisation de la société qui a permis à bon nombre de clubs-service type Lyons ou Rotary, mais aussi à bon nombre de clubs traditionnels de survivre.

    Troisième raison, le libéralisme a encore davantage triomphé dans ces pays que dans le nôtre dans sa composante individualiste qui met en crise grave toutes les appartenances, mis à part, et encore, les adhésions provisoires dédiées à une cause précise.

    Cette évolution conforte paradoxalement des obédiences comme la GLDF dont l’accent mis sur le développement personnel surfe dans le sens de l’individualisation des croyances et des pratiques, pour ne pas dire la narcissisation de la société, laquelle met en grande difficulté les appartenances pérennes.
    Les maçonneries anglo-saxonnes n’ont que faire de cette dimension psychologisante.

    • 13
      Philippe 8 janvier 2017 à 21:08 / Répondre

      @Arsene,
      Enfin et d’après un rapport très officiel de la Société des anciens Vénérables Maîtres US, neuf sur dix des nouveaux Maçons ne revient plus jamais en Loge après son initiation et seulement 5% sont plus ou moins assidus. Ce qui signifie qu’en dépit du grand nombre de membres annoncés (1.800.000), le nombre réel de Maçons US qui fréquentent vraiment les loges est de 90.000 à 125.000, pour une population de presque 260 millions d’habitants.
      Je ne sais pas ou tu prends tes chiffres(le nombre réel de Maçons US qui fréquentent vraiment les loges est de 90.000 à 125.000), ni meme de quelle obedience tu es,mais tu dis strictement n’importe quoi pour essayer de rendre une image derisoire de la Franc Maconnerie Americaine(c’est affligeant), le masonic bureau de chaque Grande Loge donne des chiffres precis, et ton commentaire est du grand n’importe quoi
      La Franc Maconnerie Americaine se porte bien ne t’en deplaise!

    • 14
      Philippe 8 janvier 2017 à 21:28 / Répondre

      @Arsene,
      J’ai omis d’indiquer ta reference:
      Sur le blog Myosotis Dauphiné, Michael Segal écrivait; il y a deux ans:
      Le plus grand problème dans cette imitation des américains est, bien entendu, que les Américains eux-mêmes sont de nos jours loin d’être un exemple à suivre pour les Anglais.
      Cela parle tout seul, je recommande a tout nos Freres de lire(si ils le peuvent) les commentaires sur ce blog, c’est edifiant!!!

  • 11
    député 8 janvier 2017 à 19:25 / Répondre

    Charuel nous a dit (et écrit) à la TGL que l’effectif reel de la Grande Loge de France était de 31316. Ou est la vérité?

  • 4
    Frederic C 8 janvier 2017 à 15:18 / Répondre

    Ceux qui sont intéressé par la personnalité de Philippe Charuel peuvent aussi aller voir cette interview de TV8 Mont-blanc donnée en septembre 95. Il y a tout de même des différences…
    https://vimeo.com/138737979

  • 2
    Philippe 8 janvier 2017 à 14:57 / Répondre

    @Geplu,
    J’ai apprecie ton article et interview de qualite, je voudrais apporter une reponse a la remarque de Philippe Charruel:
    A quoi attribues-tu ce déclin des obédiences anglaises et américaines ?
    Le pôle de réflexion n’existe plus. Ils ne font que du rituel et ils ne font que de la cérémonie. La jeunesse, ça ne l’attire plus. C’est ce manque de réflexion, de débat, qui fait cruellement défaut dans ce type de maçonnerie, et qui fait qu’il y a de moins en moins d’adhérents.
    Philippe Charruel nous dit que le pole de reflexion n’existe plus aux USA(je ne reponds pas pour la Grande Bretagne ne connaissant pas son obedience) en fait qu’en sait-il? a-t-il seulement une fois visite une loge aux USA quelque soit l’etat, connait-il la diversite (50 etats et autant d’obediences des USA) enfin sa remarque sur la jeunesse « ca ne lattire pas » voila donc Philippe Charruel qui nous en apprend de belles sur les loges US.
    Si il avait visite la mienne a Glendale, il y aurait rencontre 30% de Freres de moins de 30 ans(le dernier initie a 20 ans)la loge a en moyenne d’age 50 ans(si j’ai bonne memoire le meme Charruel declarait qu’a la GLDF l’age moyen etait plus eleve)
    Pour ce qui concerne le rituel tous les leviers de reflexions sont en place, chaque loge dispose d’un comite qui raisonne sur le rituel et sa symbolique, ce n’est pas simplement du par coeur comme Charruel l’affirme.
    Au fond Philippe Charruel ne connaissant pas la Franc Maconnerie Americaine s’appuie sur des suppositions
    J’ajoute que la totalite des Freres de la GLDF represente 0.02% des Freres Americains
    En somme Philippe Charruel ferait bien d’etre plus modeste

    • 3
      Géplu 8 janvier 2017 à 15:04 / Répondre

      Philippe Charuel il me semble parlait surtout de la GLUA.

      • 5
        Philippe 8 janvier 2017 à 15:56 / Répondre

        @MTCF Geplu,
        Je doute que Philippe Charruel ait plus de notions de ce qui se passe a la GLUA que dans les obediences US, je peux me tromper mais il me semble qu’il ne peux etre admis dans une loge de la GLUA et par consequent savoir ce qui s’y passe est une gageure pour Philippe Charruel

      • 6
        ts 8 janvier 2017 à 16:15 / Répondre

        Philippe Charuel en parlant de la GLUA, parle d’une maçonnerie qu’il ne connait pas, qu’il juge, mais que la GLDF a depuis toujours essayé, parfois de manière inélégante d’intégrer.
        juste pour info, la maçonnerie de tradition GLUA fédéré 95% de la maçonnerie mondiale.
        Philippe Charuel devrait se poser les bonnes questions, plutôt que penser détenir les bonnes réponses, d’aprés les éléments il était au CF et favorable a l’appel de BALE

    • 8
      TEMPLUM 8 janvier 2017 à 16:42 / Répondre

      TC Philippe
      ces remarques « toujours » aussi originales sur le déclin de FM anglo-saxonne me rappellent la chanson de Robert LAMOUREUX.. »le vendredi, le canard était toujours vivant » ou celle de Jean Yanne sur le twist (pour les anciens) sur la disparition de cette danse.. »2025 le twist est mort »…
      j’en demande par avance pardon à nos FF « continentaux » qui pensent encore que la langue française est la langue de référence dans le monde.
      Soyons d’abord capables de rayonner autant que les FM du monde avant de prétendre que nous sommes(nous les FM « européens »)l’avenir.
      P. CHARUEL (au passage) par sa sortie sur Théo/Déo, ferme définitivement la porte de l’international: il n’y a que nous (Français)qui déclinons sur DEO/THEO. Combien nous faudra-t-il de temps pour comprendre qu’avec « GOD » les autres FM ont moins mal à la tête!

      • 10
        Lionel MAINE 8 janvier 2017 à 18:37 / Répondre

        Il n’y a pas qu’à la tête qu’un « GOD » peut faire très mal !

      • 15
        Lionel MAINE 9 janvier 2017 à 07:12 / Répondre

        Thèisme :Prononc. et Orth.: [teism̭]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1745 (Diderot, Principes de la philosophie morale, ou essai de M. S** A. Cooper Comte de [Shaftesbury] sur le mérite et la vertu, avec réflexions, Amsterdam, p. 12, note). Terme formé sur le gr. θ ε ο ́ ς « Dieu » (suff. -isme*) d’abord en angl. (1678 ds NED) d’où il est passé en fr. Fréq. abs. littér.: 64. Bbg. Gohin 1903, p. 269. − Quem. DDL t. 8.

        • 16
          templum 9 janvier 2017 à 08:54 / Répondre

          TC Lionel
          mais surtout:
          -Deo deus Rome
          -Théo Athènes…
          et hop! on divise.
          Les Anglais ont « GOD » point barre (comme tu avances précédemment)
          prendre Diderot comme référence c’est déjà choisir.

  • 1
    Condorcet 8 janvier 2017 à 14:30 / Répondre

    Reconnaître que la Grande loge a été isolée pendant trois ans pour en faire porter le chapeau au seul GM Marc Henry est un peu facile. L’isolement a été commencé bien avant. Il suffit de relire les propos de certains Grand-Maîtres à l’encontre d’autres obédiences pour s’en convaincre.
    Venir nous affirmer que la GLDF n’est pas Théiste lorsqu’on limite l’ouverture du choix du livre sacré à une seule pagination n’est pas crédible, si elle n’est pas théiste elle est à minima dogmatique, et l’affaire de la CMF chimérique mais bien réelle devrait se rappeler à quelques souvenirs d’imposer une régularité qui elle était bien théiste.
    Bfref, le GM nous parle d’une GLDF que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

    • 7
      zomerlliw 8 janvier 2017 à 16:22 / Répondre

      @condorcet

      oui tout a commencé avec AND qui a forcé la main des 5, MH a continué bien obligé, et le GM actuel était tout aussi d’accord.
      le HIC c’est que tout ça a fait PLOUF et qu’il vaut mieux dire que c’est les autres.
      courage aux FF de la GL, avec un GM comme cela

      • 17
        HRMS 9 janvier 2017 à 10:39 / Répondre

        QS : Erreur de gestion ? fautes morales et spirituelles du SCDF ? plus simplement échec du recrutement des 33ième du Suprême Conseil ?
        Mais alors qui peut corriger le tir ?
        Mais les voies du GADLU, dog of god, sont impénétrables , isn’it?

    • 9
      Emmanuel 8 janvier 2017 à 18:15 / Répondre

      Vouuuuiiii… mais il faut aussi avoir entendu ou lu certains propos de certains autres grands maîtres à l’encontre de la GLDF.
      Ceci étant comme ses prédécesseurs Charruel ferait mieux de se taire… que je sache il n’est pas mon porte parole même par député interposé. Ferait mieux de s’occuper de la gestion matérielle de la boutique. Ce n’est pas la GLDF qui est porteuse de l’Initiation mais c’est totalement les loges qui la composent(si tant est que le SCDF ne vienne pas se mêler de ce qui ne le regarde pas).

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
3de81015a4a09142ddfe22aff82d1131[[[[[[[[[[