Michel Maffesoli

Etre franc-maçon aujourd’hui … à Laval

Par Géplu dans Divers

Le Cercle Philosophique te Culturel Lavallois organise ce jeudi 16 février à 20h30 en la salle de l’avant-scène, rue du Vieux St. Louis à Laval une conférence publique sur le thème Être franc-maçon aujourd’hui.

Le conférencier sera Michel Maffesoli, Sociologue et professeur à la Sorbonne.

jeudi 16 février 2017 13 commentaires

Étiquettes : ,

  • 5
    curieux 17 février 2017 à 11:35 / Répondre

    Au fait, MM, il est au GO ou à la GLNF?
    Désap, on peut te rassurer, il existe des loges où le vol des planches dépasse les pâquerettes.

    • 6
      MAFFESOLI 17 février 2017 à 12:00 / Répondre

      T:. le 21 mars au T:. Groussier , rue Cadet sur « L’initiation » . est-ce une réponse ?

  • 3
    Condorcet 16 février 2017 à 17:36 / Répondre

    Sauf erreur de ma part, il ne fait pas non plus dans la justification du communautarisme…?

    • 8
      MAFFESOLI 17 février 2017 à 12:07 / Répondre

      En effet , dans mon livre ( en collaboration avec Hélène Strohl) « La France étroite » 2016 je parle d’un « idéal communautaire  » en gestation. Saurons-nous l’accompagner ?

      • 11
        Condorcet 18 février 2017 à 11:04 / Répondre

        Ce que je crains dans tout cela c’est que le droit à la différence engendre ipso facto une différence de droits. A la communauté qui souvent enferme je préfère la citoyenneté qui responsabilise.

        • 12
          MAFFESOLI 18 février 2017 à 12:13 / Répondre

          Fondée sur un individualisme épistémologique (« Cogito ergo… ») et sur l’identité qui en est issue, la modernité en son apogée, le XIX em siècle, a théorisé la République Une et Indivisible.
          La postmodernité est train de faire l’apprentissage (dans la crainte et le tremblement) de l’émergence d’une « personne » (persona) plurielle aux identifications multiples. « Persona » (masque) virevoltant d’une communauté à l’autre.
          Du coup la communauté n’enferme plus puisqu’on n’y est qu’en un temps « t », en « t2 » « T3  » etc.. on est ailleurs.
          C’est cela qu’il va falloir apprendre à penser et à gérer. « Ego affectus ergo sum »

          • 13
            Condorcet 18 février 2017 à 14:22 / Répondre

            Si je comprends bien votre raisonnement, c’est le zapping en permanence, signe des temps de la consommation libertarienne. J’avoue que la citoyenneté qui exige un dépassement de soi et une forme de transcendance de ses intérêts égoïstes me convient mieux. Je ne suis pas du style de certains politiques qui exigent des sacrifices pour les plus humbles et les autres mais ne s’appliquent pas la règle de l’effort pour eux mêmes et profitent largement de leur rente de situation. « Toute analogie avec des personnages…est purement fortuite ».
            L’échange avec les autres peut se faire sur un pied d’égalité malheureusement souvent le communautaire se croit supérieur aux autres avec toutes les conséquences néfastes que l’on connaît.

    • 9
      Lionel MAINE 18 février 2017 à 09:29 / Répondre

      Avec plus d’un siècle de « catho-laïcité », nous vivons, de facto, dans une forme de communautarisme.
      Personnellement, il m’a fallu la montée en puissance d’une religion concurrente, pour mieux en prendre conscience.

      • 10
        MAFFESOLI 18 février 2017 à 10:32 / Répondre

        Plutôt que de stigmatiser l’émergence des communauté en parlant de « communautarisme » ( sorte de paresse intellectuelle), pour ne pas voir un « idéal communautaire » en gestation dont le pavé mosaïque pourrait être une belle métaphore; celle de l’harmonie conflictuelle!Une « res publica » plurielle.

  • 2
    MAFFESOLI 16 février 2017 à 10:00 / Répondre

    Ce « type » a dirigé 200 thèses dont celle d’E.T. Bien entendu, informé que vous êtes, vous en connaissez le sujet ? Ah les esprits libres : sans préjugés ni prêt à penser. Je suis un mécréant en astrologie, comme en beaucoup d’autres domaine, mais un fait social devient un fait sociologique. Est-ce « curieux » ? Pour les curieux, où je m’explique sur cela cf : Le trésor caché, lettre ouverte aux Francs-Maçons… » (Ed Leo Scheer. 2015). Mais qui est encore cultivé dans notre pays ?

    • 4
      Désap. 16 février 2017 à 17:37 / Répondre

      Et oui, Cher M. Maffesoli, c’est grâââce à ces esprits libres, sans préjugé ni prêt-à-penser que les intellectuels ont déserté la Maçonnerie, que nous avons droit en loge à des planches de plus en plus insipides, quand ce n’est pas lénifiantes voire dégoulinantes, que je me vois qualifié « d’exigeant », sans que je sache si c’est un reproche ou un compliment, lorsque j’estime désespérant qu’un Comp:. nous serve « les voyages forment la jeunesse » pour tout contenu de sa planche d’élévation et que j’ai l’audace de voter contre son augmentation de salaire.
      Je pense que l’on va finir par se réunir dans de loges sauvages tant les obédiences produisent de médiocrité, cette très réelle maçonnerie Facebook, Guénon est un imbécile.
      Le même Astronome estime que c’est la faute de la gauche si l’extrême droite existe, CQFD et il l’a fait !

      • 7
        MAFFESOLI 17 février 2017 à 12:05 / Répondre

        Je partage , hélas, ton sentiment . Sans désespérer tout de même . Pour info je vais le 21 mars au temple Groussier faire une planche sur « L’initiation » qui risque de susciter quelques polémique. info : ADLPVISITEURS@gmail.com

  • 1
    astronome64 16 février 2017 à 06:38 / Répondre

    C’est pas le type qui a dirigé la « thèse » de l’astrologue Elisabeth Tessier ? Curieux…..

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
609343d9beecae0b483169f849c8dcberrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr