Magali Aimé

Quelle musique en Loge ?

Par Géplu dans Divers, Interviews

Une interview vidéo de Magali Aimé par Jacques Carletto.

La musique peut-elle générer de l’harmonie en loge ?
Quels liens possibles entre Rituel et musique ?
Quelle symphonie céleste est il possible de réaliser en Loge ?
Partie importante des « Arts Libéraux » pour le Compagnon du REAA, la musique devient familière dans sa dimension spirituelle dès le grade d’Apprenti, et ravit (espérons le) toujours les Maîtres.

Magali Aimé est Conseil en Communication et journaliste. Elle a collaboré à différents supports comme Gault & Millau, Côté Sud, Génération Santé, La Marseillaise. Elle enseigne dans des écoles de communication à Paris et à Aix en Provence, et est membre de la GLFF depuis 20 ans. Elle a publié d’autres ouvrages dans la collection des Outils maçonniques du XXIe siècle : Entrer en maçonnerie : quel profil ? – Premier Surveillant, que faire avec les Compagnons ?

Quelle musique en Loge ? Magali Aimé, Editions Dervy, chez Amazon ou dans toute bonne librairie.
ISBN : 979-1024202334

samedi 18 novembre 2017 7 commentaires
  • 7
    Armel T. 19 novembre 2017 à 12:10 / Répondre

    « Je crois qu’au rite français il n’y a pas de musique » dit Magali Aimé.
    Il faudrait qu’elle sorte et visite un peu avant d’affirmer de telles inepties, qui décrédibilisent tout son discours.

  • 5
    MARIA 19 novembre 2017 à 11:29 / Répondre

    Dans ma loge on oscille entre rave party, concert, ou lounge pour rencontre. Aucun répit ! Du début à la fin. Impossible de se déplacer sans musique même pour l’allumage des piliers ! Et souvent c’est tellement fort que ça fait perdre tout repère. Où puis-je trouver des règles ou usages pour informer notre colonne de dés-harmonie ? Merci pour vos suggestions.

  • 4
    Jean VILA 19 novembre 2017 à 11:21 / Répondre

    Merci de poser ici cette grande question, souvent croisée lors de multiples visites en Loges et rites divers :
    La tradition de la Colonne d’Harmonie est-elle immuable, indispensable, modérément nécessaire ou inutile ?
    En rebroussant la phrase, on pourrait rencontrer :
    – la « petite » ou « grande » musique, d’un rituel vécu en commun, ne nous serait-elle pas suffisante ?
    – la musique peut-elle être un apport complémentaire ?
    – les FF ou SS auraient-ils si peur du silence qu’il faille à tout instant le combler…?
    – la « tradition » de la Colonne d’Harmonie n’est-elle pas celle des banquets maçonniques, ancestraux et de forme un peu aristocratique, souvent accompagnés des sons d’un petit orchestre ?

    Au fil de nombreux échanges, quelques suggestions :
    – jamais de possibles « dérivations » musicales pendant une Chaîne d’Union…
    – une musique « d’entrée » baignant le Temple avant l’ouverture des travaux et appelant au recueillement plutôt qu’à nos bavardages habituels…
    – une fois le VM en chaire, un air d’une voix féminine nous rappelant la présence de la Veuve…
    – une musique de « sortie » un peu joyeuse et exaltante pour « porter au dehors…. ».
    – que, durant un vénéralat, ses trois airs soient répétés à chaque Tenue et en deviennent la marque…

    Mais, ce ne sont que suggestions… fraternelles… Et je me précipite pour connaître les avis de Magali Aimé dont je découvre, ici, l’existence…!!!

  • 3
    Stella-Matina 19 novembre 2017 à 10:19 / Répondre

    Pour le retour du candidat lors de l’initiation je recommande « back in black » d’ACDC.

    • 6
      Chicon 19 novembre 2017 à 11:33 / Répondre

      (3) Stella mâtina – « well j’m back » chante ACDC, de  » retour du noir  » . Placé en fin d’initiation, c’est effectivement adapté . Voir ce que Magali Aimé en pense dans le cadre de son ouvrage.
      https://m.youtube.com/watch?v=KjJe1rBdm9U

  • 1
    Aumont 18 novembre 2017 à 18:56 / Répondre

    Eviter des musiques qui accaparent l’attention ( chansons à textes, musiques à la mode) trop dansantes ( rock, lambada ), trop fortes ( trompette seule)
    Comme le dit Magali, on se réfugie alors dans le conventionnel ( Mozart, Haydn)
    Pour ma part j’aime les extraits de classique qui accompagnent un temps du rite, comme le fait la musique de film, et qui augmentent la perception du rite ( entrée, sortie, passage du tronc de la veuve, préparation de l’initiation, etc…)
    Mais cela implique une préparation et une connaissance sensible des phases du rite.
    Souvent malheureusement la musique handicape la tenue, et on l’évite.

    • 2
      Chicon 19 novembre 2017 à 09:09 / Répondre

      Et la musique réveille les freres endormis, voila pourquoi il ne faut pas de musique tout comme à la messe.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
432fa483d83348cfa702c14c9ac17847oooo