obseque FM Benin

Pas d’obsèques religieuses pour les francs-maçons au Bénin

Par Géplu dans Divers

Selon un article du site LaCroixAfrica, l’église catholique Béninoise a refusé des obsèques religieuses à José Dominique Loko, consul honoraire de la Côte d’Ivoire au Bénin et dignitaire maçonnique, décédé à Paris le 6 octobre. José Dominique Loko avait effectivement été grand maître par intérim de la Grande loge maçonnique du Bénin en 2016.

Une messe de requiem était inscrite au programme de ses obsèques le 28 octobre, « en l’Église Saint-Michel de Cotonou » mais elle lui a été refusée par l’Église locale : « La paroisse saint-Michel de Cotonou a décidé de ne pas célébrer d’obsèques religieuses pour José Dominique Loko à cause de son appartenance avérée à une loge maçonnique », a confirmé lundi 20 novembre le diocèse de Cotonou.

Et le site LaCroixAfrica ajoute, « Une situation analogue s’était produite en février 2017 en Côte d’Ivoire lorsque le cardinal Jean-Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan, avait refusé les obsèques religieuses à Clotaire Magloire Coffie, ancien grand maître des francs-maçons ivoiriens, déclenchant la colère de la Grande loge ivoirienne. L’Église ivoirienne avait persisté dans sa décision publiant même, en marge de son Assemblée plénière de mai 2017, un message sur l’incompatibilité entre franc-maçonnerie et catholicisme. Cette déclaration avait suscité une querelle entre maçons et prêtres catholiques par médias interposés. Un « maître maçon » anonyme avait ainsi durement critiqué l’Église ivoirienne dénonçant la « moralité douteuse » des prêtres, la pédophilie dans l’Église, les scandales financiers au Vatican, se plaignant de l’ »acharnement » de l’Église catholique qui, selon lui, accuse les maçons de tous les maux. La réplique de l’Église catholique n’avait pas tardé. Le père Marius Djadji N’Guessan, prêtre du diocèse de Yopougon, avait ainsi dénoncé le manque de rigueur scientifique et l’incohérence des accusations du maçon. »

Pourrait-on voir un telle situation en France ou en Europe continentale ?…

mercredi 22 novembre 2017 30 commentaires
  • 30
    LINEA RECTA 27 novembre 2017 à 18:31 / Répondre

    @JULES post 19
    Bonne question, mais un maçon de Saint-Jean connaît la réponse, qui est catégorique, comme l’est toujours Jean. Elle se trouve en la première épître de Jean, III, chapitre IV, verset 12 : « Personne n’a jamais vu Dieu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour est parfait ».
    Voilà pour l’omniprésence et l’invisibilité de Dieu, voilà pour la perfection.
    Hurlements sur les bancs de l’opposition laïque et libre-penseuse !
    Mais moi, mes frères me reconnaissent comme un maçon de Saint-Jean, ainsi que le sont toutes les loges maçonniques du monde.

  • 29
    LINEA RECTA 27 novembre 2017 à 17:56 / Répondre

    @DC post 18
    n’oublions tout de même pas les 200.000 anglicans de Grande Bretagne et les x? millions de chrétiens de tout poil ( souvent WASP soit White Anglo Saxon Protestants) qui agissent sous l’équerre et le compas aux Etats Unis. Cela fait du monde !
    Quant à votre conclusion, elle explique pourquoi l’Eglise catholique apostolique et romaine pourrait, selon mon opinion de petit Belge, éventuellement traiter avec le GODF, mais en aucun cas avec le Régime Ecossais Rectifié, qui professe la même religion chrétienne qu’elle.

  • 28
    LINEA RECTA 27 novembre 2017 à 17:44 / Répondre

    @JULES post 25
    la GLUA date de 1813, mais elle est composée de la fusion, Bonaparte oblige, de deux obédiences britanniques : la moderne, datant de 1717, et l’ancienne, datant ostensiblement de 1751, mais en réalité, probablement fort antérieure à cette date.
    Le GODF date de 1773, successeur de la GL de Clermont. Il est très ancien et respectable aussi. Il a perdu sa régularité de naissance suite à des initiatives regrettables, selon les critères anglais, qui ont tout de même inventé le schmilleblick et disposent d’une sorte de copyright.

  • 20
    LINEA RECRA 26 novembre 2017 à 14:15 / Répondre

    Au fronton du tombeau hindouiste, extraordinaire et énigmatique de la famille Goblet d’Alviella, à Court-Saint-Etienne, au sud de Bruxelles, figure l’adage suivant :  » L’ETRE UNIQUE A PLUS D’UN NOM ».
    A l’entrée de la crypte, derrière l’emblème des Rose Croix, on lit ceci, qui se traduit facilement :
    from within or from behind
    a Light shines through us upon things.
    It makes us aware that we are nothing
    but the Light is all
    Voici transcendance et immanence renvoyés dos à dos par Emerson. Pour le plus grand plaisir des bagarreurs.

    • 27
      Hep 27 novembre 2017 à 17:17 / Répondre

      Belle citation.

  • 18
    DC 26 novembre 2017 à 13:15 / Répondre

    Je pense pour ma part et permettez moi mon incursion dans ce débat qu’être FM et croyant ( catholique, musulman, bouddhiste, shintoïste, ou d’une quelconque autre croyance) n’est pas le problème. Le hic c’est de ne pas agir fraternellement et de ne pas suivre l’exemple Divin qui de ne faire que le Bien, pour le Bien et par le Bien. Qui peut se dire parfait? Personne sinon. Seul DIEU est la perfection

    • 19
      Jules 26 novembre 2017 à 13:41 / Répondre

      Et c’est qui « Dieu » ? du moins le tien, car il y en tant. Mais je présume que le tien est – comme les autres -, le seul qui ait raison ?…
      tous les autres sont des imposteurs, et c’est pour cela que depuis des millénaires on s’entretue joyeusement au non de(s) Dieu(x).
      Enfin, c’est quoi la perfection ?

      • 22
        Hep 27 novembre 2017 à 14:47 / Répondre

        @Jules
        Tu ne serais pas dans une obédience irrégulière toi ?
        ;-))

        • 25
          Jules 27 novembre 2017 à 15:30 / Répondre

          Mon obédience est tout à fait régulière, et ses règles bien plus anciennes que celles de la GLUA, puisqu’elles datent de 1773 ! 🙂

          • 26
            Hep 27 novembre 2017 à 17:13 / Répondre

            @Jules
            Celle que je connais qui date de 1773 n’est pas très régulière mais correspond plus à ton discours 🙂

  • 13
    LINEA RECTA 25 novembre 2017 à 17:48 / Répondre

    « L’Eglise catholique considère ceci ou cela ». Mais non. Elle pond à jet continu des textes alambiqués qui sont interprétés, et divers porte-parole ne font qu’exprimer leur compréhension personnelle. Le résultat est affligeant : personne ne connaît la position réelle du Vatican. Le moins qu’on puisse constater, c’est qu’elle est variable. Le pape François vient de se montrer rigoriste à notre endroit. Quid du suivant ?

    J’ai fréquenté dans une obédience régulière un frère catholique apostolique et romain qui avait au préalable demandé l’accord de son évêque sur son entrée en maçonnerie. Il l’avait obtenu.

    Relisons souvent « Ma mère-loge »de Kipling. C’est fort simple, et très maçonnique, selon mes critères. Et puis aussi « Nos frères séparés, les francs-maçons » d’Alec Mellor. Il était croyant, catholique, royaliste et de droite. Intéressant à lire, si l’on pense que « les différences enrichissent »…

    • 15
      Chicon 25 novembre 2017 à 20:20 / Répondre

      L’église catholique romaine est divisée vis à vis de la franc-maçonnerie. Dans le passé l’excommunication générale puis l’affaire du quiétisme ont montré que l’église voulait garder le main-mise sur ses ouailles, leur rédemption, leur pensée.La spoliation des biens d’églises par un gouvernement composé de francs-maçons du GO et sa pensée positiviste agnostique ont achevé de créer de mauvais rapports entre église et franc-maçonnerie. Il y a peu de temps on entendait dans bien des temples: « a bas la calotte ».
      Mais le temps a passé et les hauts-grades non déchristianisés ont fait découvrir une ascèse compatible avec une croyance religieuse.
      Ceci fait que le clergé séculier, comprend la demarche maçonnique.

    • 17
      Stéphane Bertrand Andenga 25 novembre 2017 à 23:05 / Répondre

      Certains anciens maçons lorsqu’ils se convertissent au catholicisme ne cessent de rappeler qu’être franc maçon et catholique à la fois sont antinomiques. La vision maçonnique du monde, pardonnez moi plutôt ce que j’en ai lu ou entendu bien que nimbée d’un idéal humaniste est fondamentalement contraire à la doctrine de l’Église catholique. j’en veux pour preuve des exemples concrets que j’ai énumérés auparavant. l’IVG considérée ni plus ni moins comme un crime, le mariage homosexuel (l’homosexualité en général)tout simplement une abomination Cf la bible dans le livre de Lévitique voir aussi les écrits du cardinal Joseph Ratzinger pour qui « l’homosexualité est un désordre objectif contraire à la sagesse divine » Je m’en tiens à cela. par ailleurs concernant la morale, le GODF lors d’une émission que j’ai eu le bonheur de suivre a reconnu avoir fait le ménage dans ses rangs car il a été lui aussi confronté à des scandales.

    • 24
      Hep 27 novembre 2017 à 15:04 / Répondre

      @Linea Recta
      La Pape ne s’est pas montré rigoriste, il a suivi la position qui n’a pas varié de l’Eglise sur le sujet.
      Après au niveau local il y a des arrangements officieux avec des évêques plus ou moins compréhensifs surtout quand les obédiences sont régulières.

  • 9
    LINEA RECTA 23 novembre 2017 à 17:22 / Répondre

    @ PAPYLI
    Je ne connais pas bien le cas du Père Vesin. En ce qui concerne feu le TCF Charles Rittmeyer, il appartenait à une Juste et Parfaite Loge de la Grande Loge Suisse Alpina.
    Si l’on se réfère au texte fondateur de la franc-maçonnerie organisée, soit les Constitutions d’Anderson de 1723, rien ne s’oppose à ce qu’un catholique adhère à l’Ordre. Et aucune excommunication ne peut encore le lui interdire. Cela viendra 15 ans plus tard, pour des raisons qui n’en sont pas.
    Les positions successives, incohérentes, confuses et contradictoires de cette Eglise-là n’empêchent nullement des prêtres catholiques d’entrer en maçonnerie. A Mons, dans les Pays-Bas autrichiens, travaillait une loge de moines Récollets, dont le Vénérable Maître en chaire était le Père Abbé du couvent.
    Au XXe siècle, j’ai connu plusieurs frères prêtres catholiques membres de loges, mais un plus grand nombre encore de pasteurs protestants. Pour les Orthodoxes, je ne sais pas.
    A l’heure actuelle, un prêtre catholique, auteur d’un excellent ouvrage sur cette question controversée, et descendant d’une lignée de francs-maçons, dirige un atelier bruxellois. S’il me lit et se reconnaît, il interviendra peut-être ici.
    Alors, mon Frère, ne parlons pas de « contrat de travail » contraignant en pareille matière !

    • 10
      Hep 24 novembre 2017 à 17:37 / Répondre

      @Linea Recta.
      Si on se réfère aux Constitutions rien n’empêche un catholique de participer à la franc maçonnerie en effet, même si celle-ci est par essence anti-papiste (aderson était un pasteur anglican…). Par contre depuis 1738 la position de l’Eglise catholique n’a jamais varié, les choses sont donc claires.
      Ensuite, selon les loges (pas trop irrégulières) et l’ouverture ou non de son évêque on peut être membre des loges tant que cela reste discret.

      • 16
        NEGRIER 25 novembre 2017 à 20:28 / Répondre

        James Anderson n’était pas un « pasteur anglican » : c’était un pasteur calviniste presbytérien. C’est Jean-Théophile Désaguliers qui était anglican, et il n’était pas un pasteur mais un prêtre (la nuance est grande).

        • 23
          Hep 27 novembre 2017 à 14:55 / Répondre

          @Négrier
          Bon, soyons rigoureux alors 🙂
          Mais ça ne change rien, à la base la FM est chrétienne et anti-papiste. Pas spécialement contre les catholiques, donc pas de soucis pour eux d’entrer. C’est de l’autre coté que c’est défini comme non compatible.

  • 7
    LINEA RECTA 22 novembre 2017 à 16:55 / Répondre

    Cette attitude n’est pas l’apanage de la seule Eglise catholique. Notre frère Charles Rittmeyer était pasteur à Sainte-Croix dans le Jura vaudois et membre de la Juste et Parfaite Loge « La Fraternité » à l’orient d’Yverdon. En 1961, Il publia le texte de son travail d’élévation à la maîtrise intitulé : « points de vue de Jésus et conceptions maçonniques : leur bouleversante similitude ».
    Il fut mis en demeure par l’autorité ecclésiastique de cesser son message novateur. Il refusa de s’incliner et quitta sa paroisse. Réhabilité par le Tribunal fédéral, il continua à faire partie du corps pastoral vaudois, mais avec la perte de ses revenus.
    Maintes personnalités, suisses et étrangères, ont constitué un « fonds pour les activités de Charles Rirttmeyer : F.A.R. » Sa méthode de déchiffrement des écritures est particulière, en restituant aux mots grecs leur traduction correcte, souvent travestie par des copistes ou des traducteurs-exégètes de parti-pris ; elle lève le voile sur bien des obscurités. http://www.evoluer.ch

  • 4
    papyli 22 novembre 2017 à 13:28 / Répondre

    je vais tenter d’aller mourir au Bénin

  • 3
    Stéphane Bertrand Andenga 22 novembre 2017 à 13:17 / Répondre

    L’Église catholique considère l’adhésion à la franc-maçonnerie comme contraire voire incompatible aux valeurs chrétiennes. Les francs maçons sont pour certains peut être même la majorité d’entre eux anti cléricaux « A bas la calotte » entends-t-on communément de la bouche des maçons. Cette guéguerre est compréhensible dans la mesure où l’idéal maçonnique est la plupart du temps en porte à faux avec le message de l’Église catholique. (des lois sur l’IVG, le mariage pour tous, l’euthanasie ) sont selon certaines sources semble-t-il d’origine et d’extraction maçonnique. Toutes choses que le catholicisme honnit. Je pense que tout maçon devrait être conscient que l’Église est opposée à la franc maçonnerie et en tirer les conséquences qui s’imposent.

    • 11
      Hep 24 novembre 2017 à 17:39 / Répondre

      En effet. Quand on est majeur et vacciné, tout le monde devrait le savoir.

  • 2
    Mazard 22 novembre 2017 à 11:18 / Répondre

    C’est absurde dans la mesure où certains prêtres catholiques sont FM.

    • 5
      tartuf_rit 22 novembre 2017 à 14:38 / Répondre

      Oui mais dès que l’appartenance maconnique du prêtre est avérée il est sommé de choisir sinon il est « viré » de son ministère ne nous etonnons pas de ce fait puisque avec un Pape au « discours ouvert (sic) on peut être recusé en tant qu’ambassadeur parce que Franc Maçon » ne vous leurrez pas les djihadistes ne sont pas pires que les intégristes apostoliques et romains seulement ils n’ont pas le pouvoir et la « Sainte Église Apostolique et Romaine » pense qu’elle aurait plus à perdre qu’à gagner on rétablissant des tentatives de guerre de religion notez que chaque fois qu’il y a eu un débat sur ces,questions les religions quelles qu’elles soient se rangent vent (divin) debout derrière les plus obscurantistes (confere l’affaire du voile islamique). En en entendant cela je demeure persuadé qu’il faut appliquer à ces individus l’ostracisme qu’ils méritent pour ma part le colonel Custer , de sinistre mémoire avait raison le seul bon curé est le curé mort. Toutefois ils devraient être heureux s’ils sont vraiment croyants et pas seulement pratiquants le Paradis et ses tapis de roses leur est largement ouvert Bonheur et nirvana étant la marque de fabrique des promesses de Dieu, Yavhe, Allah, et j’en oublie que ces fidèles, se précipitent pour faire la queue au portillon du Paradis et nous foutent enfin la paix aussi que voulait cet ancien Grand Maitre ( par intérim ou par défaut?) à vouloir s’accoquiner avec des gens infréquentables Dieu me préserve de passer l’éternité parmi eux et comme je ne supporte pas la climatisation à laquelle je préfère la chaleur infernale je me moque éperdument de ce qui adviendra après

      • 6
        Aumont 22 novembre 2017 à 15:51 / Répondre

        Cet « aléas » me rappelle celui du Père Vesin. Même cause: indiscipline particuliérement visible envers l’Eglise, même effet : mise au ban de l’institution.
        L’enterrement n’est pas un sacrement, il peut donc être donné avec discrétion par un diacre ou un laïc, a condition d’un connaitre au moins un ce qui n’est pas sur.
        L’enterrement en « grandes pompes » avec décors maçonnique, évêque, dix enfants de chœur et grandes orgues, mieux vaut ne pas trop y compter.
        Si le franc-maçon connaît au moins un prêtre, celui-ci ne refusera pas de l’enterrer.

        • 8
          papyli 23 novembre 2017 à 14:00 / Répondre

          concernant notre Frère Vesin je dois dire que je l’ai soutenu en application de mon devoir à l’égard d’un Frère mais avec un peu de réticence car, en adhérant à la FM (au GO particulièrement) il savait qu’il contrevenait aux règles de son « contrat de travail ».

  • 1
    luciole 22 novembre 2017 à 10:06 / Répondre

    Tout dépend de la notoriété et du prestige de la personne.Un maréchal de France a eu les honneurs de Notre Dame de Paris bien que FM notoire.
    Je suppose que dans ces cas on excipe « qu’il n’y a pas eu de volonté d’attaquer l’Eglise » .

    • 12
      DACIER 25 novembre 2017 à 12:27 / Répondre

      Non. Monseigneur DARBOIS, Archevêque de PARIS qui célébrait la messe de funérailles, sommé par le Vatican, de s’expliquer au sujet de la présence des insignes maçonniques sur le
      cercueil du maréchal de Mac Mahon, a déclaré qu’il ne les avait pas vus.

      • 14
        DACIER 25 novembre 2017 à 18:41 / Répondre

        J’ai commis une erreur! Il s’agit du maréchal Magnan ! Peut-être faut-il voir ici les tendances gallicanes de l’Eglise de France y compris aujourd’hui. N’oublions pas que jusqu’au Concordat, les condamnations papales ne s’appliquaient pas car elles n’étaient pas ratifiées par le Parlement d’où le grand nombre d’ecclésiastiques dans les loges notamment au 18° siècle.

        • 21
          Luciole 26 novembre 2017 à 14:42 / Répondre

          Je parlais de mon coté du maréchal Joffre.
          Peut-être suis-je mal informé mais nous avons
          surement d’autres exemples.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
500af15639188fcc019393cdbe46d613fffff