GODF

Libye : condamner et agir

Par Géplu dans Divers

Un communiqué du Grand Orient de France

Libye : condamner et agir

Le Grand Orient de France, dont la tradition humaniste structure toute la démarche philosophique, ne peut rester muet et inactif face au retour de l’inhumanité. Condamner est la moindre des choses ! Mais il convient également d’agir contre les auteurs de ces monstruosités.

Pour cette raison, le Grand Orient de France en appelle aux plus hautes autorités de la République française, mais également aux instances européennes et internationales pour qu’une action concertée, déterminée et rapide mette fin aux écoeurants agissements en cours.

Toutefois cela ne saurait suffire. Face à ce qui n’est rien d’autre qu’un crime contre l’humanité, les Francs-maçons du Grand Orient de France demandent explicitement que les auteurs soient traduits devant les juridictions compétentes.

Nul Homme, qu’il soit franc-maçon ou pas, ne peut admettre qu’en 2017, des enfants, des femmes et des hommes soient vendus à l’encan comme aux périodes les plus brutales de notre histoire.

Le 24 novembre 2017

samedi 25 novembre 2017 8 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 8
    HRMS 26 novembre 2017 à 12:12 / Répondre

    Dans le respect de la diversité des cultures et du droit à la différence des conceptions de la dignité, n’imaginez pas, mais sachez que l’esclavage est revendiqué comme un droit spécifique de l’islam djihadiste ! et comme il n’y a pas d’islam sans djihad et qu’en islam sunnit celui-ci est la guerre par toutes les formes possibles de combat pour la soumission de l’humanité à l’universalité d’Allah …. que faire pour nos valeurs ? Se croiser templiérement parlant ?

  • 7
    Jean mabuse 26 novembre 2017 à 10:15 / Répondre

    Nous aimerions bien comprendre quel fut le circuit de validation de ce document ?

  • 6
    tartuf_rit 25 novembre 2017 à 13:57 / Répondre

    Le seul intervenant qui pointe du doigt la réalité des pratiques mentionne les etats,du Moyen Orient où chacun le sait il s’agit d’une pratique courante en Arabie saoudite si l’on doit intervenir y a-t-il des esclavagistes respectables et d’autres méprisables ? Il est vrai que les ventes aux enchères sont courantes là-bas (cf les ventes chez Sotheby et autres) et puis des pays qui accueille une copie de notre Louvre ne peuvent pas être vraiment mauvais. Tout cela pour dire que si le GODF appelle à une guerre contre ces dirigeants richissimes tout de blanc vêtus j’applaudirai des deux mains et je demanderais où je signe. Aidons les citoyens des pays du Golfe à se libérer de leur dictature plutôt que de pleurer sur les vilains djihadistes qui ne sont que la résultante d’une lutte de pouvoir et de religion. Plutôt que de taper sur la tête des méchants russes envahis par les orthodoxes de Poutine nettoyons devant notre porte ou quasiment. Ne soyez pas dupes tant sue ces pays du Golfe respecterons les desideratas des USA ils,seront intouchables et nous laisserons faire.

  • 3
    altec 25 novembre 2017 à 11:15 / Répondre

    @357
    En effet !
    La GLDF est plus claire et plus directe .

    • 4
      Luciole 25 novembre 2017 à 13:18 / Répondre

      Est-ce bien nécessaire de faire de la sémantique dans ce cas.Les deux Obédiences condamnent et demandent des actions pour faire cesser ces crimes.(Répandus dans d’autres contrées,hélas).

  • 2
    astronome64 25 novembre 2017 à 11:08 / Répondre

    L’esclavage est une spécialité européenne selon le CRAN et d’autres vedettes médiatiques assez muettes sur ce sujet…ailleurs, ce sont des ventes à l’encan…d’hommes dans la force de l’âge faut il le préciser.
    Les chefs des tribus libyennes tremblent à la lecture de ce communiqué ainsi que les états du moyen orient qui pratiquent cette activité lucrative depuis des décennies voire des siècles..

    • 5
      Luciole 25 novembre 2017 à 13:22 / Répondre

      Avant que les Européens n’apparaissent « dans le circuit » les chefs africains et les arabes ont déjà fait les rafles et organisé les « convois ».
      Le CRAN est mal informé!

  • 1
    357 25 novembre 2017 à 08:12 / Répondre

    Chapeau au rédacteur du communiqué qui est parvenu à ne pas employer le mot « esclavage » une seule fois. Il faut attendre le dernier paragraphe pour comprendre ce dont on parle. Une vente à l’encan, c’est tellement plus clair.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
50bb32c73bc984cb49e1e1d4ebe9254aTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT