Ahmadinejad ? Juif… et Franc-Maçon ?

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 6 octobre 2009
Étiquettes : , ,
  • 5
    veyrat
    7 avril 2013 à 8h51 / Répondre

    de quel droit les occoidentaux se permettent de juger l’iran et son president ? l’amerique commence a emmerder le monde ! ca suffit ! nous au front national de lepen ,on est amis avec l’iran et on deteste le pouvoir juif americain qui colonise et rackette la france !

  • 4
    zabuse
    2 février 2010 à 10h07 / Répondre

    OUI OUI comme tous nos politiciens qui sont sur le pas-de-porte de leurs partis politiques, à la pêche des gogos électeurs et qui ne sont que des « démarcheurs » commerciaux pur financer leurs activités politiques et un semblant idéologique droite/gauche , Démocrate/républicain etc…écolo/gaucho….extrême gauche/bobos etc…

    Ce que la plupart des électeurs ne savent pas ou peu ou si peu est que les partis politiques ne sont qu’une devanture commerciale et qu’en réalité les partis politiques sont TOUS cornaqués par la FRANC-MACONNERIE qui a sa propre « OPPOSITION » droite-gauche… Grande Loge, Grand Orient mais qui en réalité ont les mêmes objectifs qui font qu’ils aboutiisent aujourd’hui à ce que nous vivons avec la MONDIALISATION , son projet de GOUVERNANCE MONDIALE qui existe pratiquement déjà avec la symbolique lettre « G » comme G5, G10, G20…et de RELIGION UNIVERSELLE dont les bases existent déjà avec le L.D.H. les Droits de l’Homme, ces mêmes droits de l’homme au nom desquels on a droit de vie et de mort sur l’enfant à naitre , c’est à dire l’ Avortement , loi préparée et présentée par les franc-maçons via Simone Veil en 1975 et depuis des millions de morts de vies innocentes…de même la loi sur les Nouvelles Familles ou PACS et bientôt la loi sur l’Euthanasie ou le permis de tuer , lois toujours issues des officines de ces sectes secrètes , auxquelles appartiennent tous les patis politiques qui en réalité portent le « TABLIER » en coulisse et se travestiisent en militant politique à la tribune…

  • 3
    veko
    30 décembre 2009 à 17h14 / Répondre

    c’est nimportequoi, toutes ces rumeurs, ces faits en Iran, sont encore et malheureusement un jeu de l’Amérique, pour trouver un prétexte et entrer en Iran comme ils l’auraient fait auparavant pour l’Irak. L’Iran est aujourd’hui peut-être le pays musulman le plus puissant et autonome, c’est ce qui inquiète le reste du monde.

  • 2
    Pour la Deuxième République d'Iran
    8 octobre 2009 à 14h20 / Répondre

    Amir Jahanchahi
    02/10/2009 | Mise à jour : 13:55 LEFIGARO.FR

    L’opposant iranien, auteur de «L’Hitler iranien – En finir avec la dictature d’Ahmadinejad» (J.-C. Gawsewitch) lance un appel à la résistance pour renverser le régime actuel.

    Àtous ceux qui, à l’intérieur et à l’extérieur de mon pays, mais aussi à l’intérieur et à l’extérieur du régime, s’opposent à cette dictature…

    Nous devons oublier nos divergences passées et nous unir sur notre objectif commun : la chute d’Ahmadinejad.

    La dictature d’Ahmadinejad est résolue à décapiter l’opposition en marche dans notre pays, avant qu’elle ne s’enracine durablement dans le peuple. Elle veut avoir la main libre pour son projet impérialiste de conquête de la région, une folie meurtrière qui nous mènera à une guerre totale avec nos voisins et, au-delà, avec les autres démocraties du monde.

    Entre-temps, elle va chercher à gagner du temps face aux démocraties occidentales, en jouant avec leur naïveté et leur bonne volonté. C’est pourquoi nous devons tout faire pour renverser la dictature avant qu’il ne soit trop tard.

    Le temps est venu pour passer d’une opposition éparpillée, dont les responsables peuvent être arrêtés et exécutés à tout moment, à un mouvement structuré, unifié, dont l’objectif sera clairement d’abattre la dictature pour faire entrer notre pays dans une nouvelle ère.

    À l’intérieur du pays, les responsables de cette opposition devront impérativement, pour leur bien comme pour celui de la nation tout entière, rentrer dans la clandestinité. Quant à tous ceux, au sein même du régime — ils sont de plus en plus nombreux —, qui s’inquiètent du pouvoir grandissant et des visées guerrières d’Ahmadinejad, je leur dis qu’ils sont pour l’instant plus utiles, pour eux et pour nous, à leur poste que dans les prisons ou sur l’échafaud.

    En unifiant ainsi nos forces, nous allons mettre en place les structures d’un mouvement d’opposition qui résistera coûte que coûte à la dictature jusqu’à son renversement final. Le pays une fois libéré, nous instaurerons une Deuxième République, fondée sur les idéaux de 1906 et de 1979, qui ont été par deux fois confisqués.

    Mobiliser la diaspora

    Nous sommes, les Iraniens de l’extérieur, plus de deux millions dans le monde. Et nous sommes prêts à jouer le rôle qui nous incombe. Nous devons devenir la voix de la libération iranienne. En liaison avec la résistance intérieure, clandestine, nous conjuguerons nos forces pour organiser les mouvements qui viseront à encercler la dictature pour la mettre à genoux. Ainsi unis, nous redonnerons l’espoir à nos compatriotes — aux femmes et aux jeunes, en particulier —, pour qu’ils croient à la victoire. Et, le moment venu, nous ferons redescendre dans les rues ces millions de personnes qui ont défilé au lendemain du coup d’État d’Ahmadinejad. Nous devons mobiliser toutes nos forces pour que les démocraties occidentales, mais aussi la Chine et la Russie s’opposent, unies et fermement au projet guerrier d’Ahmadinejad pour la conquête de la région. Et qu’ils se décident enfin à se ranger dans le camp du peuple iranien.

    Dans le même temps, nous devrons secrètement négocier, avec les responsables du régime — ceux, bien sûr, qui veulent en finir avec la dictature impérialiste —, les contours d’un gouvernement provisoire.

    L’administration de notre pays, nos forces armées (même si le cas des gardiens de la révolution reste à part) ont été, tout au long de notre histoire, légitimistes. Ils basculeront dans notre camp dès que nous nous imposerons comme force légitime de gouvernance de notre pays. Ce combat sera long, sans doute coûteux en sacrifices, mais nous devrons le mener, car nous n’avons pas d’autre choix.

    Nous allons vaincre, parce que c’est le sens de l’histoire et qu’aucune force ne peut résister à la volonté affichée et décidée d’un peuple uni. Ne nous laissons pas intimider par l’immensité des obstacles qui se dressent face à nous et à nos rêves. Car nous sommes à un moment de l’histoire de notre nation que nous pourrons et que nous devrons écrire par nous-mêmes ! J’appelle toutes les forces de progrès, les femmes et les hommes de notre nation, à l’intérieur comme à l’extérieur, à nous rejoindre pour abattre la dictature, et, une fois notre pays libéré, bâtir et installer la Deuxième République d’Iran.

    jomhouri2iran@gmail.com

    http://www.jomhourie2iran.com

    http://www.iranrepublic2.com

  • 1
    DrXu
    8 octobre 2009 à 12h30 / Répondre

    Si cette information est exacte, le cas du président iranien est à rapprocher de celui de Torquemada, le célèbre inquisiteur, également d’origine juive, et de Robert le Bougre, ancien cathare, et si redoutable inquisiteur qu’il a fini par être relevé de ses fonctions, et a peut-être fini en prison…
    Dans une époque plus récente, et avec moins de crimes peut-être, l’ancien franc-maçon Jean Marquès-Rivière a collaboré à l’antisémitisme et à l’anti-maçonnisme…
    Ces gens sont particulièrement dangereux et souvent cruels parce que la peur les fait agir, pour faire oublier leurs origines…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous