Appel des consciences

Avant la COP 21, 7 Obédiences signent un appel au respect de la planète

Publié par Géplu

Le Grand Orient de France, la Fédération Française du Droit Humain, la Grande Loge Féminine de France, La Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité, La Grande Loge Mixte Universelle, la Grande Loge Mixte de France et la Grande Loge Mixte de Memphis Misraïm ont cosignées un appel à une prise de conscience de tous face aux enjeux de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 21), qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris.

Cet appel a été publié dans Médiapart le 3 novembre, vous pouvez y accéder ici.

Après avoir listé les causes des effets dévastateurs sur les écosystèmes et la biodiversité : l’exploitation systématique des ressources naturelles et des matières premières, l’urbanisation sauvage des métropoles, l’artificialisation des sols, les déforestations massives, la surexploitation de la pêche dans les océans, l’acidification des eaux marines et de la surface, le tarissement des grands aquifères et des nappes phréatiques et pollutions de toute nature, l’analyse des obédiences dit entre autres : Personne ne peut rester indifférent face à ces évolutions. Les citoyens et plus largement les sociétés civiles ne peuvent plus se contenter d’attendre que les États s’entendent et prennent enfin les décisions conformes à l’intérêt général. La prise de conscience de la gravité de la situation, en matière de changement climatique est, en premier lieu, l’affaire de chacun.

Hé oui, encore des vœux pieux, du bla-bla qui ne fera pas changer les choses diront certains. Peut-être, mais est-ce mieux de ne rien dire, ne rien faire, de donner l’apparence du désintérêt ? Sensibilisons déjà les francs-maçons, et nous auront fait une petite part du travail : Personne ne peut rester indifférent face à ces évolutions...

samedi 7 novembre 2015
  • 1
    Lamouline
    8 novembre 2015 à 14:59 / Répondre

    Apparemment, après Obama et le pape, les maçons deviennent écolos, en tout cas leurs soit-disant représentants. De quoi se mêlent-ils?
    Comme disait Brassens : il ne faut pas se tromper d’idée.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif