Des Obédiences maçonniques reçues par le président du Conseil constitutionnel

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

A lissue de cette rencontre, Jean-Michel Quillardet, Grand Maître du Grand Orient de France a déclaré : Nous avons redit notre attachement à la laïcité et notre position sur les éventuels aménagements techniques de la loi de 1905.

Il a ajouté : Nous avons aussi parlé de l’évolution de la politique à l’égard des sectes qui ne nous plait pas beaucoup, pointant une tendance à vouloir réviser le mode de lutte contre les mouvements sectaires et notamment à remettre en cause la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) qu’il juge parfaitement efficace.

Il semble qu’au cours de cet entretien, il ait également été question du débat sur la rétention de sûreté.

Jean-Michel Quillardet a qualifié Jean-Louis Debré de garant très ferme de la laïcité[i relevant aussi que, i[comme président du Conseil constitutionnel il est tenu à une stricte neutralité politique, donc il nous a surtout écoutés et c’est bien que nous ayons été entendus.

Le Grand Maître du Grand Orient de France a été interpellé à propos de l’éventualité d’une grande manifestation pour la défense de la laïcité. Il a répondu : Nous le ferons au moment opportun, par exemple si un texte sur le sujet se préparait, et nous appellerions tous les républicains à y participer.

Les prises de parole du GM du GODF ne devraient pas occulter la présence de 3 autres Obédiences maçonniques à cet entretien : la Grande Loge de France, le Droit Humain et la Grande Loge Féminine de France.

Cette information de l’AFP a notamment été reprise par La Provence, 20 minutes.

mardi 04 mars 2008 9 commentaires
  • 9
    Connais-toi toi-même 7 mars 2008 à 23:58 / Répondre

    Nous sommes FF et les obédiences politisent nos démarches. Je me fout de l’avis du grand archi truc…sauf que pour les profanes, ce sont les franc-maçon qui s’expriment ! En dehors du fait que je n’aime pas la chasse aux sorcières (surtout, si je suis la sorcière) je n’ai aucune envie de me dévoiler car je ne me retrouve pas dans ce débalage publicitaire. Eviter ce qui divise…et les obédiances alors ?

  • 8
    Philippe 7 mars 2008 à 16:14 / Répondre

    Où est le sens initiatique de tout ça ?
    Ben c’est vrai absolument pas dans le « concept » « obédience »

    L’Initiation est le produit de, allons soyons généreux de 1 à 10% d’activité en commun en loge, 90% d’activité personnelle, ZERO % vient de l’obédience.
    Du dernier chiffre j’en suis vraiment convaincu.

  • 7
    Connais-toi toi-même 7 mars 2008 à 10:27 / Répondre

    Je fais partie d’une obédience, parce que je me sent proche de certains fondamentaux ! Dés lors ou l’archi grand machin s’exprime en mon nom (bein, je suis membre), ça me gène ! Même si c’est pour « défendre » ceci ou cela. Où est la tolérance dans cet attitude ? Tout ceci sert surtout leurs intérêts : celui d’avoir marqué leurs « mandat ». C’est devenu des « politiques » (au sens politiciens du terme)…et je ne suis pas en maçonnerie pour ça ! La course au « recrutement » est là. Il faut être plus nombreux que l’autre afin d’être reconnu par le publique comme une obédience puissante…pour quoi faire ? Où est le sens initiatique de tout ça ?

  • 6
    Philippe 6 mars 2008 à 22:59 / Répondre

    « l’intégrisme laïc me dérange tout autant que l’intégrisme religieux »
    Magnifique position que celle de l’Autruche la tête dans le sable !!!
    Mais
    j’ai posé juste avant une question de fond : Doit-on rester tolérant vis à vis de l’intolérance ???
    Grace à nos anciens intégristes laïcs (qu’il est de bon ton de brocarder bien à l’abri) nous pouvons « dormir tranquilles » peut être ……. pour combien de temps ???

  • 5
    guelff pierre 6 mars 2008 à 08:10 / Répondre

    « Hélas j’entends de moins en moins « à bas la calotte » au GODF » : l’intégrisme laïc me dérange tout autant que l’intégrisme religieux.

  • 4
    Philippe 5 mars 2008 à 12:38 / Répondre

    A LUDO

    Ne pas confondre anti-cléricalisme catho et anti-religieux, les protestants seraient dans cette conception des anti-religieux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    « A bas la calotte » est en effet un signe d’hostilité à une conception bien précise du rôle de la fonction sacerdotale.
    Cette expression me semble être et avoir été la symbolisation de l’hostilité que des non-croyants renvoient à un clergé catholique socialement intrusif.
    Un clergé qui estime être le guide du troupeau des fidèles et être le seul compétent pour montrer au troupeau la voie en toute matière. (des mâles faisant le vœu de célibat disent ce qui est bien en matière de contraception, en matière d’avortement etc …)
    Pour ce clergé mâle l’Etat n’est pas légitime quand il considère la religion comme un simple sentiment individuel susceptible d’être limité à la seule sphère privée.
    La religion doit être reconnue comme une communauté publique donc finalement, sans le dire tout en le disant, une force politique que l’Etat consulte à priori sur toute question sociale. (c’est ce que va faire la commission européenne !)
    L’hostilité à toute forme de reconnaissance de l’importance politique de la religion et à la présence en particulier de tous symboles religieux dans les institutions publiques n’est pas un signe de saine laïcité, mais de sa dégénérescence en laïcisme ».
    C’est la position du Pape …
    Doit-on rester tolérant vis à vis de l’intolérance ???
    Hélas j’entends de moins en moins « à bas la calotte » au GODF

  • 3
    Ludo 5 mars 2008 à 10:14 / Répondre

    A Eclairage

    Absolument aucune « haine du GO » que je visite avec beaucoup de plaisir et de régularité au Uk, en France et en Belgique. Juste un rejet du manque de tolérance qui d’un côté comme de l’autre peut amener certains croyants fanatiques à rejeter la maçonnerie et certain maçons belliqueux à vociférer en loge « A bas la calotte » (je parle bien d’individus). Pour moi la maçonnerie doit certes être vigilante et combatante, mais elle doit aussi respecter les choix spirituels des hommes de bonne volonté.

    Ludo

  • 2
    Eclairage 5 mars 2008 à 03:44 / Répondre

    A Ludo.
    (SUPPRIME PAR LE MODERATEUR) en quoi cette déclarartion tranche t-elle avec la position du GO.
    Le GO a t-elle relégué au second rang les croyances religieuses. Vous avez certainement besoin d’un éclaireur pour comprendre des messages qui vous dépassent, tant vous êtes aveuglés par votre haine du GO.

  • 1
    Ludo 4 mars 2008 à 15:49 / Répondre

    A ce titre je trouve intéressant dans ce cadre de lire la déclaration de la GLDF sur le sujet qui tranche nettement avec le classique « A bas la calotte » du GO.

    Sur la question de la laïcité – par Alain Graesel – GM – GLDF
    http://www.gldf.org/content/view/272/1/lang,en/

    La Grande Loge de France est une obédience forte de 780 loges et de près de 28000 maçons, aux valeurs humanistes, pratiquant une démarche spirituelle non dogmatique, qui n’est référée à aucune religion, et qui accueille dans ses loges des croyants de toutes confessions et des non croyants.

    La liberté de chacun est au cœur de cette démarche – comme condition de la liberté de tous – et la Grande Loge de France n’impose dans ses loges aucune conviction politique et / ou religieuse particulières, refusant simplement mais fermement – et dans tous les cas – les positions extrémistes ou intégristes qu’elle juge non compatibles avec le respect de la dignité humaine.

    La Grande Loge de France considère toutes ces formes de réflexion – philosophique, scientifique, éthique … – comme des manifestations du génie humain et elle veut favoriser leur expression.
    Elle considère, de même, l’expression spirituelle ou religieuse, comme une part intégrante de ce génie.
    C’est pourquoi elle regarde avec respect toutes les spiritualités et religions, sous réserve qu’elles respectent elles-mêmes la liberté des êtres humains et qu’elles se refusent à tout intégrisme.

    Elle se déclare ainsi favorable au dialogue de toutes ces formes de pensée, et sans se référer à aucune d’entre elles en particulier, veut encourager tout échange entre les philosophies, les sciences, les éthiques, les spiritualités et les religions, considérant cette diversité comme une richesse et ce dialogue comme un des fondements du vivre ensemble des êtres humains et de leurs indispensables solidarités.

    C’est la raison pour laquelle, à travers les interventions des Grands maîtres qui se sont succédés à sa tête, elle s’est toujours manifestée comme absolument favorable au principe de laïcité tel qu’il s’exprime dans la loi de décembre 1905 et l’article 2 de la Constitution de la Ve République, en tant que garantie de la liberté de chacun et de tous. La Grande Loge de France est fondamentalement attachée à l’idée – qui selon elle ne peut faire l’objet d’aucune négociation – que la République n’a pas à privilégier de culte religieux, quel qu’il soit.

    Et c’est aussi parce qu’elle est passionnément attachée à la liberté de conscience de chacun et aux valeurs d’une laïcité ouverte, accueillante et partagée, que la Grande Loge de France se refuse à en transformer le principe en une forme idéologique agressive qui renvoie sans nuance les spiritualités et les religions aux ténèbres de l’erreur, susceptible de nourrir ainsi un intégrisme anti-religieux qu’elle condamne, au même titre – et avec la même fermeté – que toute forme d’intégrisme idéologique ou religieux.

    C’est de cette manière qu’elle veut faire vivre les valeurs de « Liberté – Égalité – Fraternité » qui figurent en tête de sa constitution, et qu’elle a en commun avec la Constitution de la République française.

    Grande Loge de France
    Alain Graesel
    Grand maître
    24 janvier 2008

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
sed libero. adipiscing mattis ut pulvinar libero tristique ultricies