Franc-Maçonnerie française : ou comment tirer la couverture médiatique à soi…

Par Jiri Pragman dans Divers

On se souvient de la rencontre le 4 mars 2008 entre les représentants de 6 Obédiences maçonniques et le Président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis-Debré. Certains observateurs se seront peut-être étonnés de voir la presse n’interviewer que le seul Jean-Michel Quillardet, Grand Maître du Grand Orient de France.

C’est d’autant plus étrange que, selon un courrier du Grand Maître de la Grande Loge de France, Alain Graesel, daté du 5 mars 2008, il est rappelé qu’il avait été convenu entre les participants à cette rencontre que le représentant de la Fédération du Droit Humain, initiateur et à l’origine de ce contact, se chargerait seul de la diffusion de cette information dans la presse. Par ailleurs, le texte reproduit n’est pas celui dont les représentants des Obédiences avaient parlé. Il n’est donc pas étonnant que la GLDF marque son accord et son indignation sur la manière dont le GM du GODF a exploité à (son) profit l’information résultant de la rencontre.

Le GM de la GLDF (note : celle-ci n’a pas répondu à notre demande d’authentifier ce courrier) indiquerait : Tu as changé les règles convenues ensemble. C’est indigne, pitoyable, pathétique ou consternant, au choix et laisse à toutes les obédiences qui le souhaiteront le plaisir de travailler avec lui.

Il n’est donc pas étonnant que les spectateurs de l’émission TV Au coeur de la franc-maçonnerie du 29 mars 2008 aient parfois eu l’impression d’une certaine tension.

Pour rappel, participaient à la rencontre des représentants de la Grande Loge Féminine de France, de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, de la Grande Loge Mixte Universelle, de la Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm, de Fédération du Droit Humain, de la Grande Loge de France et du Grand Orient de France.

samedi 05 avril 2008 20 commentaires

Étiquettes : , , , ,

  • 20
    théo 12 avril 2008 à 00:53 / Répondre

    Quand on est en désaccord, on peut quitter son obédience, non? C’est cela la liberté. J’ai trouvé les GM sur le plateau de Paul Amar très sympathiques, pas du tout arrogants et doctes, ce qui aurait été catastrophique aux yeux du public. O accuse encore les FM d’être une secte. Aucu des trois, ni JM ni AG en particulier ne faisaient « mystérieux » ni « gourous ». Et ça, c’est un énorme pas en avant.
    Quant à la démocratie, faut-il la rechercher dans un mouvement initiatique ? La relation de M à Apprenti ne suppose aucune démocratie, mais un enseignement. Mais encore une fois, les déçus peuvent s’en aller.

  • 19
    Jiri Pragman 8 avril 2008 à 20:41 / Répondre

    Note : pour les internautes français, ASBL signifie association sans but lucratif, soit l’équivalent belge des associations françaises loi 1901.

  • 18
    Connais-toi toi-même 8 avril 2008 à 20:07 / Répondre

    Oui, mais ce sont des A.S.B.L. avec lesquels tu n’es pas en désaccord… Or dans ce cas tu as « …des raisons d’être en désaccord avec l’Obédience… »

    En ce qui me concerne, entretenir des gens qui ne partagent pas mes aspirations me dérange.

    Un maçon libre dans une loge libre…en quoi la loge est libre de l’Obédience par la quelle elle est reconnue ?

  • 17
    yvca 8 avril 2008 à 00:50 / Répondre

    Libre de payer…mais oui bien sur, comme je paye ma cotisation aux autres A.S.B.L. dont je fais partie. . .

  • 16
    Connais-toi toi-même 7 avril 2008 à 00:10 / Répondre

    Libre de payer…

  • 15
    Etienne 6 avril 2008 à 17:26 / Répondre

    Exactement 🙂

  • 14
    yvca 6 avril 2008 à 17:23 / Répondre

    Ne jamais oublier que nous sommes des Maçons libres dans des Loges
    libres, quelles que soient les obédiences.
    Ayant été député de ma loge durant 12 ans et ayant assisté aux assemblées
    ( convents pour les FF. et SS. français ) du G.O.B. je puis dire que j’ai entendu tout et son contraire et inversement. Vu élire des G.M., non prévus, sortis du chapeau des magiciens du lobbying professionnel ou régional, ou plus si affinités. Cela n’a rien changé à la vie de ma Loge ni à ma vie de Maçon , bien que moi et ma Loge avons eu des raisons d’ètre en désaccord avec l’Obédience, nous avons respectés les scrutins émis lors de ces assemblées tout en gardant notre spécificité.

  • 13
    Connais-toi toi-même 6 avril 2008 à 13:37 / Répondre

    Les GM défendent les intérêts de leurs Obédiences respectives…et uniquement ça ! Ils sont là pour ça d’ailleurs, c’est leur boulot. C’est un dilemme, car sans Obédience aucune certitude d’adhérer à un Maçonnerie sans déviance sectaire… et avec Obédience, nous arrivons à ce a quoi nous assistons tous ! « Ils » font des choix qui ne nous correspondent pas toujours. Je « voyage » depuis peu, et je constate que mes préjugés tombent les uns après les autres…Les travaux de colonne devrais pouvoir (de temps en temps) être inter Obédientiel (nous avons à apprendre de l’autre) ! Au plus tôt nous sommes confrontés à la différence, au plus vite nos différences nous rapproche et nous enrichissent. Ne nous laissons pas influencer par nos certitudes de vérité unique, ouvrons nous à l’autre et faisons fi des intérêts métalliques propres à tout groupe d’humain (qui malheureusement, existe chez nous aussi).

  • 12
    Etienne 6 avril 2008 à 13:36 / Répondre

    Benny, « aspérités » ou « aspirations » ? 😉 Au contraire, je trouve que les GM sont tout à fait représentatifs des aspérités des Soeurs et Frères qu’ils représentent. Ce ne sont « que » des femmes et des hommes, avec leurs aspirations, leurs questionnements, leurs doutes, leurs peurs et leurs faiblesses. Ajouter au mélange la dure nécessité « de faire tourner la boutique », et on obtient des GM qui recrutent avec des « dans mon obédience, on est pas comme ça ».
    (ceci mis à part, ça n’enlève rien à la problématique de la représentation démocratique)

    Quelques remarques de fond cependant:
    a) Dommage qu’il n’y ait pas eu explicitement de représentation d’obédiences féminines ; Chi va piano va sano e va lontano, peut-être.

    b) Ok, les GM se st livrés à une sorte de joute verbale à moitié ouverte, sans doute dans le but de recruter. Faut-il crier au loup, sur le fond et la forme ?
    La perspective historique nous montre que les effectives de la FM suivent un cycle naturel de hauts et de bas. Actuellement de 4M de Frères et Soeurs (d’après Boulard et De Smert, La Clef Ecossaise), on est dans une période creuse. Ca va changer, tout comme c’était « in » d’en être il fût un temps, puis ça ne l’était plus, ad vitam.

  • 11
    Stéphane 6 avril 2008 à 08:20 / Répondre

    Benny,
    Une Loge Maçonnique n’est pas une démocratie et une Obédience l’est encore moins. Mais est-ce le but ?

    Non, je pense que certains GM feraient bien de ne pas oublier que dans leurs actions et propos officiels ils représentent tous les Frères de leur Obédience.

  • 10
    Benny Eliram 6 avril 2008 à 00:05 / Répondre

    Si les GM étaient un peu plus représentatifs des francs-maçons et de leurs aspirités, cette bataille médiatique n’aurait pas lieu. Franchement, j’aimerai un peu plus de « démocratie » au sein des structures obédentielles. Vu qu’en fréquentant une loge, on paye une capitation (dont la moitié revient à l’obédience), j’estime que le Grand Maître devrait être élu au suffrage universel direct par TOUS les membres.

  • 9
    Stéphane 5 avril 2008 à 21:31 / Répondre

    Si JMQ est appelé « le Hussard de la Maçonnerie », dixit le Monde des Religions, ce n’est certainement pas parce qu’il aime tricoter des tabliers maçonniques, le soir, au coin du feu. reste à savoir pourquoi les représentants des autres Obédiences font du boudin : parce que le GODF n’a pas respecté l’engagement pris ou parce qu’ils n’ont pas pu se trouver en pleine lumière. J’espère que c’est la première option…

  • 8
    isis 5 avril 2008 à 21:29 / Répondre

    le DH était initiateur et n’était pas à la rencontre du 4 mars ?

  • 7
    Philippe 5 avril 2008 à 21:01 / Répondre

    Il fut un temps pas trés lointain où l’on pouvait entendre reproché à la FM son opacité, sa trop grande discrétion. Qu’on se rassure aujourd’hui avec le GO et ses GM successifs, ce n’est plus le cas. Il faut jouer la transparence, être sur tous les fronts et parfois (souvent ?) pour n’importe quoi, bref être omniprésent, jusqu’à en venir lassant. Attention… « brasser beaucoup d’air » ne veut pas dire’être efficace pour autant, aussi qu’il n’y ait pas méprise et pour qu’il n’y en ait pas laissons le GO agir en son nom, que ceci soit préciser auprés du « grans public » et non quand cela l’arrange, en ce qui nous concerne, accepter l’amalgame…le résultat est là, dans les réactions ci-dessus.
    AF
    PS/ au fait un F ou ube S a t-il répondu à la question du profane au sujet du choix à faire parmi les Obédiences, visiblement il s’y perd…?

  • 6
    JANUS 5 avril 2008 à 20:00 / Répondre

    En regardant l’émission « Revu et corrigé » sur France 5, dimanche 29 mars, j’ai été peiné de voir ces querelles de chapelles. Ce ne fut pas une belle image de la Fraternité qui fut donnée aux profanes. A part prélever des capitations, on peut se demander à quoi servent les obédiences !

  • 5
    JANUS 5 avril 2008 à 19:54 / Répondre

    Querelle de clochers que tout cela…. Où est l’humilité dans tout cela ?

  • 4
    théo 5 avril 2008 à 17:10 / Répondre

    J’ai regardé l’émission à plusieurs reprises sur Daily montion et Aol : pourquoi imaginer
    des querelles ? Par ailleurs, l’émission étant annoncée dans la presse écrite depuis plusieurs jours, je ne vois pas de désistement. Au fait, il y a une logique : 3 FM + Paul Amar+ François Koch de l’Express + 2 jeunes journalistes de l’équipe Amar = bcp d’interveants pour trente minutes d’émission, comprenant un film dans lequel intervenait le GM de la GNLF.
    Une émission de télé, ce n’est pas une parade. Moi, j’ai trouvé les GM très bien, différents.
    Graesel a souligné la diversité des Obédiences.

  • 3
    Flupke 5 avril 2008 à 16:36 / Répondre

    Ne trouvez-vous pas que nos obédiences sont atteintes du virus bling bling ?

  • 2
    Mère Duchesne 5 avril 2008 à 14:29 / Répondre

    Ayant vu l’émission, je converge tout à fait sur l’analyse « tirage de couverture ». En revanche, n’étant présents que le GM du GODF, le GM de la GLDF et un représentant de la GLNF. Une remarque incidente et incisive de Graesel à ce sujet laissait à penser qu’il y aurait eu des désistements ou des boycotts…

  • 1
    D'épée 5 avril 2008 à 14:08 / Répondre

    ce qui est étonnant ce ne sont pas les réactions (aprés tout nous ne sommes sûr ni de leur véracité ni des motivations qui les ont suscitées si tel est bien le cas) mais plutôt l’insignifiance de leur motivation, la rencontre avec M. Debré, président du conseil constitutionnel français… Trois ronds de jambes et puis s’en vont, il n’y a pas de quoi téléphoner à la famille… Ce qui prouvent bien que la franc-maçonnerie n’existe pas, ils n’existe que des francs-maçons, et lorsque certains d’entre eux rencontrent ce qu’ils croient être huiles ça tourne au vinaigre.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
felis suscipit amet, adipiscing dolor. eleifend commodo libero consequat. libero dapibus