Car ici tout est symbole

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Si Car ici tout est symbole paraît en 2009 aux Editions Vega, il ne s’agit pourtant pas d’un nouveau livre puisqu’il avait été édité en 2001 Edimaf. La préface est datée de 1999 et l’auteur, ancien Conseiller de l’Ordre du Grand Orient de France, est décédé en 2004.

Pierrick L’Hiver sait que 2 « écoles » de Francs-Maçons s’affrontent : ceux pour qui le langage symbolique ne serait qu’un moyen de reconnaissance sans guère de significations (les « rationalistes ») et eux pour lesquels ces symboles seraient le moyen d’entrer au contact avec les forces invisibles.

L’auteur renvoie « rationalistes » et « spiritualistes » dos à dos en faisant appel à de très nombreux auteurs dans les domaines de la philosophie et de la psychanalyse (Lacan, Cassirer, Arendt, Legendre, Alleau, Durand, Scholem, Yates, Mac Luhan, Freud, Helgel, Kant, Jones, Schelling, Laplanche) afin de montrer l’évolution du couple de phénomènes mentaux symbolisation-raison.

Pierrick L’hiver a tenté d’exprimer, en le reconstituant, ce qui fonde selon (lui) l’originalité de la démarche maçonnique comme voie de réconciliation chez l’individu de ses aptitudes à la symbolisation et à la raison.

L’ouvrage fait ses 330 pages et la lecture n’en est pas aisée (et pas seulement par que la taille de la police est petite).

De Pierrick L’Hiver :

  • Car ici tout est symbole (Véga, 2009) disponible chez Amazon
dimanche 30 août 2009
  • 1
    Laurent
    30 août 2009 à 11:46 / Répondre

    Bonjour à tous,

    J’ai commencé à lire il y a quelques semaines le livre de Pierrick l’ Hyver et je peux vous dire que c’est du lourd.
    Déjà pour les miros prenez une loupe car c’est écrit tout petit, ensuite il m’est arrivé de relire plusieurs fois des passages pour avoir une bonne compréhension et encore je suis pas certain d’avoir tout compris surtout que je n’ai jamais fait de philo (mais je m’accroche).
    Ceci dis c’est intéressant à lire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif