La GLMU a pris position sur le mariage pour tous (et toutes)

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Le GODF n’est pas la seule Obédience maçonnique a avoir cru utile de se positionner sur le mariage pour tous. La GLMU a pris position le 5 novembre 2012: Suite à l’interventionnisme de l’Eglise Catholique contre le mariage pour tous et toutes, la Grande Loge Mixte Universelle Obédience mixte Laïque et Républicaine fait entendre sa voix et rappelle son attachement aux principes laïques énoncés dans les articles 1 et 2 de la loi de 1905: liberté de conscience, libre exercice des cultes, principe de séparation des Eglises et de l’Etat.

La GLMU s’indigne: Un représentant de cette Eglise « a osé affirmer » le 1 novembre 2012 sur BFMTV « ….la loi de l’Eglise prime sur la loi… »; nous ne pouvons admettre une telle affirmation. C’est pourquoi la Grande Loge Mixte Universelle condamne les interventions intempestives d’une autre époque des Eglises contre le mariage pour tous et toutes, ces religions sortant du cadre qui leur est défini par la loi de 1905. On remarquera donc que la GLMU ne dirige pas ses remarques contre la seule église catholique.

La GLMU poursuit: Le mariage pour tous et toutes serait avant tout un acte civil au sein de la République Laïque et ne viendrait en aucun cas interférer dans la sphère privée des Eglises.

  • Refuser les principes d’égalité pour tous les citoyens et citoyennes
  • Refuser ce qu’une majorité du peuple français accepte
    Serait à nos yeux un retour à « l’ordre moral », c’est pourquoi la Grande Loge Mixte Universelle apporte son soutien à cette proposition gouvernementale
vendredi 9 novembre 2012
Étiquettes : , , ,
  • 21
    papyli
    24 novembre 2012 à 11:29 / Répondre

    à Calvariam
    oui j’ai bien lu. en l’espèce il y aurait eu (j’écris au conditionnel car je n’ai pas de preuve) un appel d’un religieux à mettre la légalité républicaine en retrait de sa « loi divine » et çà c’est illégal et contraire à la loi de 1905.

  • 20
    Altius
    13 novembre 2012 à 12:21 / Répondre

    Au moment où il est question au GODF de reformer en profondeur le fonctionnement la structure obédientielle, il est intéressant de se poser la question de savoir comment doit s’organiser cette structure pour qu’il y ait toujours une adéquation loyale entre l’expression de la volonté générale des adhérents de cette obédience, formulée après la consultation des membres des Loges via l’assemblée générale et celle du Président de l’exécutif, chargé de représenter officiellement cette même obédience .

    Au GODF on l’a bien vu le lien entre la base et l’exécutif est rompu au point que le Président GULINO a notamment déclaré, le 28/9/2012 et 5/11/2012, urbi et orbi que le « GODF », dans le premier cas, contestait énergiquement la politique du Gouvernement qui souhaitait maintenir le « concordat en Alsace Lorraine » et dans le deuxième cas qu’il fallait le soutenir dans son projet d’extension du mariage au couple de même sexe, alors que dans les deux cas, il n’y a jamais eu aucun débat interne sur les deux sujets évoqués par l’exécutif ni même de décision prise dans le sens annoncé, lors des Assemblée générales antérieures.
    On observe ces mêmes disfonctionnements dans les autres structures internes.

    Il y a du vrai dans ce qui a été dit sur les causes de cette situation. Mais comment remédier à ces dysfonctionnements ?

    Plusieurs pistes sont envisagées. Le point commun : elles ne peuvent passer que par des modifications statutaires puisqu’il s’agit de modifier la loi commune

    Les statuts de cette Obédience devraient interdire à l’Exécutif de s’exprimer sur des sujets qui n’ont pas, au préalable, fait l’objet d’un débat et d’un vote par l’Assemblée générale de membres de l’Association..

    Ils devraient, en outre, rappeler à tous ses adhérents comme cela était inscrit dans la Constitution du GODF de 1957 que la « souveraineté appartient à l’UNIVERSALITE » des membres actifs de cette Association et que par conséquent , chacun de ses membres a un DROIT fondamental de contrôler l’activité de chaque élu ( quelque soit le corps interne : Assemblée générale, assemblée régionale ,Justice interne ou l’Exécutif). Il faudrait, sans doute, renforcer ces dispositions par un dispositif plus contraignant et notamment envisager que l’action des élus soit évaluée non plus par l’Assemblée générale – dont d’ailleurs ces élus sont pour la plupart issus- mais par des « jurys » indépendants de membres de l’Association tirés au sort dans chaque région Ce serait sans doute un excellent moyen pour revivifier la démocratie interne.
    Enfin, les statuts devraient encourager le « regroupement de loges » de petites tailles- pour diminuer le nombre de représentant à l’assemblée générale et pour redonner à l’Assemblée générale son véritable lustre au moindre coût. L’intranet de l’institution devrait être au service des membres des Loges de façon que la libre information circule mieux en interne. Le mythe selon lequel « tout se passe en Loge » est surtout un slogan qui autorise les élus de quelque corps interne à faire ou à dire ce que ce qui est, selon eux, bon pour l’obédience sans trop se soucier de ce que pensent les membres de cette même obédience sur le même sujet. C’est dommageable et un comble dans une institution qui se dit démocratique.

    Il n’y a donc pas lieu de croire à fatalité du statu quo.

  • 19
    Flupke
    12 novembre 2012 à 19:37 / Répondre

    à perhouan
    voir et les références dans l’article de wikipedia :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Stochocratie

    Ceci dit nous ne sommes pas totalement hors sujet car beaucoup de prises de position, ou d’orientation de la FM viennent de ces oligarchies générées par le « système du vote » dans toutes les structures humaines … véritable usine à booster les égos !

  • 18
    perhouan
    12 novembre 2012 à 18:35 / Répondre

    Bonjour
    je cherche depuis longtemps à promouvoir « le tirage au sort  » pour les différentes représentations fondant les pouvoirs démocratiques;
    existe-t-il une quelconque associations ou mouvement constitué, nationale ou européen pour y travailler ?

  • 17
    Flupke
    12 novembre 2012 à 11:44 / Répondre

    Les obédiences sont le reflet des systèmes représentatifs basés sur le vote.
    Ils se créent en interne des « oligarchies »
    Le GODF a plutôt une oligarchie politisée friande de pub, d’autes obédiences des oligarchies zozotériques ou affairites.,
    Ce microcosme maçonnique est à l’image ou analogue à celui du macrocosme politique des états etc. et autres.
    Seul le tirage au sort est démocratique.
    Bon ceci c’est pour le fun il faut faire avec les idées toutes faites !
    on balaye le tirage au sort en disant que c’est impossible et en refusant de prendre connaissance de ce qui est proposé, trop d’intérêts pécuniers sont en jeu !!!!!!!!!!!!!!!!

  • 16
    Pierre-Philippe Baudel
    12 novembre 2012 à 10:21 / Répondre

    Saluons en particulier le GODF, qui s’exprime non plus au nom de la Franc-maçonnerie toute entière mais en son seul nom.
    Quant à l’annonce elle-même, il eut été intéressant de savoir si elle correspondait au retour d’une réflexion générale demandée aux loges ou seulement à un effet de manche d’une poignée.
    J’ai toujours pensé pour ma part que la place du Maçon n’était pas dans les médias mais en Loge.

  • 15
    sarach
    11 novembre 2012 à 22:14 / Répondre

    @laurent : à supposer que raphodon ait voulu utiliser le terme « sionistes », je ne sache pas que critiquer le sionisme soit synonyme d’antisémitisme …

  • 14
    calvariam
    11 novembre 2012 à 19:20 / Répondre

    ah! toujours et encore bouffer du curé! sous couvert de « laïcité », c’est de « laïcisme » dont il s’agit, alors frères laïcards, un petit rappel concernant la loi de 1905: si le législateur, en 1905, a fait disparaître la catégorie des cultes reconnus, et si l’Etat ne doit donc désormais « reconnaître » aucune religion, il ne doit en méconnaître aucune. Parmi les acquis de la laïcité, figurent l’affirmation que toutes les religions ont droit à l’expression et, contrepartie de la précédente, celle qu’il ne doit pas y avoir, par une ou plusieurs d’entre elles, accaparement de l’Etat ou négation des principes fondamentaux sur lesquels il repose.», droit à l’expression, oui, vous avez bien lu…

  • 13
    Altius
    11 novembre 2012 à 16:52 / Répondre

    D’après BFM TV son invité ce jour là 1er novembre 2012 était Monseigneur Michel Dubos, évêque d’Evry, qui a rappelé au cours de cet entretien la volonté de l’Eglise de participer à un débat sur le mariage homosexuel.

    En visionnant ce document on constate que cet évêque n’a jamais affirmé que « la loi de l’Eglise primait la loi » ainsi que le laisse entendre la GLMU.

    La GLMU aurait donc mieux fait d’aller vérifier ses sources au lieu d’utiliser un gros mensonge pour donner une existence (éphémère) à son indignation.

  • 12
    maat-ieu
    11 novembre 2012 à 12:16 / Répondre

    Ah bon ? Et l’omniprésence de Mgr Vingt-Trois sur les médias durant une semaine c’est une invention des francs-macs aussi ?

  • 11
    Altius
    11 novembre 2012 à 07:53 / Répondre

    La GLMU a indiqué dans son communique : « Un représentant de cette Eglise « a osé affirmer » le 1er novembre 2012 sur BFMTV « ….la loi de l’Eglise prime sur la loi… »; nous ne pouvons admettre une telle affirmation »

    Le site BFMTV du 1er novembre 2012 n’a pas gardé trace de cette intervention

    Toute la question est de savoir qui est exactement ce représentant de l’Eglise qui a pu dire cela. Et s’il l’a dit avec ses mêmes mots.

    En tous cas, la déclaration ci-dessus que la GLMU prête à l’Eglise catholique n’a été reprise par un aucun autre media.

    Il y a donc lieu d’être très circonspect sur cette mise en cause.

  • 10
    maat-ieu
    10 novembre 2012 à 17:36 / Répondre

    Je me permet de préciser que le communiqué en question ne s’attaque nullement au droit de libre expression de l’Eglise catholique et de ses représentants mais au contenus de leurs paroles. Cela intervient dans le débat actuel.
    Moi je trouve que oui, cela peut-être le rôle de certaines obédiences maçonniques humanistes et progressistes de prendre la parole dans le débat national et d’affirmer la position de certains libre-penseurs. Et sans doute pas que des franc-maçons.
    Et pour répondre plus précisémment à Yasfaloth : Non nous ne réveillons pas une « guéguerre » avec les curés, nous réagissons à certaines prise de position qui nous ont choquées, celle de Mgr Vingt-Trois par exemple. Il est possible dans ce pays d’exprimer un mécontentement sans qu’il s’agisse d’une guerre pour autant. Et je ne trouve pas qu’il s’agisse de « grattage de nombril ».

    Enfin je suis d’accord sur le terme mal orthographié (que j’avais inconsciemment corrigé d’ailleurs). Raphodon a certainement voulu dire Scisionniste ; la GLMU est issu d’une scission de 3 loges avec le DH en 1973. Et la GLMF elle même issue d’une scission d’avec la GLMU en 1982 (si je me souviens bien).

  • 9
    Yasfaloth
    10 novembre 2012 à 12:39 / Répondre

    @Laurent

    Je pense qu’il voulait écrire « scissionistes », un néologisme issu de scission… (y’en a qui ont quand même la sensibilité insultante à fleur de peau).

    Sinon même remarque vis à vis de la Glmu que pour le Go : qui sont ils pour nier le droit à la hiérarchie catholique de s’exprimer sur un problème de société qui concerne le cœur d’une valeur considérée comme essentielle par l’église : la famille ?

    Quel intérêt y a t’il a réveiller ainsi la guéguerre avec les curés ? Vous pensez que ces communiqués en forme d’imprécations pourront avoir sur eux (et leurs ouailles) la moindre influence positive ?

    C’est du pur grattage de nombril tout ça, peut être pas dénué d’intentions politiques… est ce le rôle de la Fm ?

  • 8
    perhouan
    10 novembre 2012 à 11:52 / Répondre

    @ laurent : d’où sortez vous vos obsessions?
    avec un peu, juste un peu, d’intelligence
    il faut bien sur lire – sécessioniste – !!!

  • 7
    calvariam
    10 novembre 2012 à 10:20 / Répondre

    Je crois qu’il fallait lire « sécessioniste », ne faisons pas de faux procès.

  • 6
    Gavroche17
    10 novembre 2012 à 09:16 / Répondre

    J’imagine que le mot juste est Sécessioniste…

    Que chacun s’exprime est bienvenu. Que ce soit le GODF, la GLMU et d’autres.

    Pourquoi s’indigner de l’expression de certains, par ex des cathos ?

  • 5
    Alain MERCADIER
    10 novembre 2012 à 08:58 / Répondre

    On a parfaitement le droit de critiquer la position de l’Eglise catholique…

    Dois je faire remarquer que c’est exactement la même position que celle exprimée par le Consistoire israëlite ? et la même que celle exprimée par les autorités religieuses musulmanes ?

    Oui mais voilà, imagine t on un seul instant ces défenseurs de la laÏcité ( GODF en tête) s’en prendre au grand Rabbin Gilles Bernheim ?

    Courageux mais pas téméraires….

    C’est tellement plus facile d’attaquer son meilleur ennemi !

  • 4
    laurent
    10 novembre 2012 à 02:55 / Répondre

    @ raphodon , seriez vous un brin antisémite pour devoir appeler ces 2 obédiences « deux petites obédiences sionistes » ? je me le demande c’est un brin insultant.

  • 3
    maat-ieu
    9 novembre 2012 à 21:41 / Répondre

    @Raphodon. Pourquoi devrions nous nous affilier au GO ??? Nous vivons notre maçonnerie en mixité depuis 1973 pour la GLMU, les Soeurs et Frères de la GLMF depuis 1982. Et non nous ne faisons pas la course à l’échalote entre nos obédiences, ni avec aucune autre d’ailleurs. Nous maçonnons tranquillement, et de temps en temps l’obédience exprime un avis.
    Le fait de n’être pas aussi imposant que la GLDF ou le GODF devrait il nous obliger à nous taire ? Ou bien nous affilier a un GO qui a eu la grande bonté d’accepter les sœurs dans certaines de ses loges ?

    Non vraiment nous avons nos spécificités, nos histoires. Nous accueillons et visitons avec un grand plaisir les ateliers de toutes obédiences, et nous entretenons avec les franc-maçons du GODF comme de la GLMF des rapports chaleureux, fraternelles et sans les sous-entendus que vous nous prêtez. Je ne puis que vous inviter à visiter nos loges pour vous en convaincre.

    @ Jiri, merci pour la publication, et il s’agit bien là de la GLMU. Mais je comprends bien que les différences entre nos deux obédiences ne soient pas aisés à assimiler, surtout depsui la Belgique.

  • 2
    W.Schaw
    9 novembre 2012 à 21:25 / Répondre

    Comme on pouvait s’y attendre, d’autres obédiences-croupions politiquement correctes n’ont pas manqué d’emboîter le pas au GODF pour soutenir le ‘mariage dit pour tous’. Il faut comprendre que leur viabilité relevant de l’aléatoire il faut absolument faire du suivisme à tout crin pour maintenir des effectifs crédibles…
    Sauf amnésie chronique, j’invite celles-ci à se remémorer le mariage pour rire de Coluche et de Thierry Le Luron au Fouquet’s à Paris au milieu des années 80, ainsi que la cérémonie surréaliste où Noël Mamère, le député vert à moustache, a été le premier à unir, par provocation, dans sa mairie de Bègles, un couple de gros garçons couverts de bagouzes. Peut-être des cotisants GLMF ou GLMU, qui sait ?
    Un mois plus tard on découvrait que ce couple sympathique avait volé toutes les économies d’une petite vieille un peu simplette pour financer les noces, buffets, petits fours et autres cortèges bigarrés, dont la Rolls Royce rose de location… Ils firent quelques mois de prison …..
    Si jamais vous êtes invités par la GLMF ou la GLMU à un mariage d’homosexuels garçons ou filles, maçons ou profanes, il faut vous y précipiter comme on court au carnaval.
    Vous pourrez y admirer comme les mariés de ces attelages contre-nature sont en général gras, laids et vieillissants, déguisés en smoking-Tati, et pour les filles le genre couple de camionneuses tatouées. Tout à l’image obsolète de ces deux officines…Je crois que vous vous amuserez comme « une folle » en revivant les noces de Coluche et Le Luron, surtout si vous avez ce jour-là l’humeur dragqueen….
    Cet envie très petite-bourgeoise et égalitariste de parodier et de singer l’union d’un homme et d’une femme (union abondamment louée par notre frère W.A Mozart dans la Flûte Enchantée, soit dit en passant) me semble symptomatique de la pitoyable dérive d’une certaine Franc-Maçonnerie dite ‘libérale’ qui n’a plus de maçonnique qu’un intitulé qui persiste à tromper sur la marchandise.

  • 1
    raphodon
    9 novembre 2012 à 21:03 / Répondre

    GLMF….
    GLMU….

    deux petites obédiences scionnistes de la Fédération française Le Droit Humain….

    Une course à l’échalotte pour être dans le peloton de tête dans les média….

    Ces deux obédiences devraient s’affilier au GODF…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif