Franc-Maçonnerie Magazine n°20

Publié par Jiri Pragman

Une couverture qui attirera l’oeil avec cette interrogation La Révolution l’oeuvre secrète des francs-maçons?. Franc-Maçonnerie Magazine fait fort avec ce n°20 (sur fond de guillotine) mais on ne s’en étonnera pas si l’on écouté l’interview de la directrice de publication Hélène Cuny.Le dossier lui-même est signé par Pierre-Yves Beurepaire qui démonte les thèses du complot, mettant d’ailleurs en évidence une Franc-Maçonnerie clairement associée à l’Ancien Régime.

Si certains n’ont pas encore lu A droite de l’acacia, l’étude de Stéphane François consacrée aux tendances ésotériques ou traditionnalistes qui sont venues se greffer sur la Franc-Maçonnerie spéculative d’origine a donné lieu à un intéressant entretien avec l’auteur qui mentionne l’influence de Guénon et d’Evola, tous deux venant irriguer une conception traditionnaliste et conservatrice de la franc-maçonnerie.

Autre sujet qui ne manquera pas d’interpeller: Les Francs-Maçons ont-ils un sexe?. Certains se contenteront de sourire (ou de ricaner) devant le dessin de Jiho; d’autres prendront la peine de découvrir le dossier de Jean-Moïse Braitberg qui dépasse la question de la mixité pour évoquer la sexualité (et l’homosexualité… et le désir).

Les amateurs d’histoire maçonnique découvriront les mystères du Royal Arch avec Pierre Mollier tandis qu’Irène Mainguy distingue Temple et Loge et qu’Alain Pozarnik nous invite à la connaissance de soi, voie de la sagesse. Pierre Invernizzi revient sur le discours de Ramsay en mentionnant d’ailleurs le travail d’Alain Bernheim sur Ramsay et ses deux discours. L’auteur de l’Histoire illustrée du Rite Français, Ludovic Marcos, a répondu aux questions d’Hélène Cuny.

L’article De la reconnaissance conjugale au mariage maçonnique de Dominique Morillon nous invitera sans doute à réfléchir sur ces pratiques ou Rituels que d’aucuns trouvent trop calquées sur des cérémonies religieuses. Jacques Ravenne nous a sorti un texte humoristique sur Le Complot Permanent. Peut-être que maintenant qu’il l’a couché sur papier, il ne le répètera plus en conférence ou en interview!

Ceux qui sont attentifs au recensement des Obédiences françaises, suisses et belges par FMM auront remarqué l’ajout de Lithos en Belgique mais constateront encore l’absence de la GLAMF, pourtant maintenant bien présente dans le paysage maçonnique français.

Un brin de perplexité devant 1 page de courrier de lecteurs composée d’échanges glanés sur la page Facebook de FMM. Question: les interventions de ces commentateurs sont-elles vraiment destinées à être imprimées?

mardi 4 décembre 2012
  • 2
    GROSS Gilbert
    9 décembre 2012 à 14:56 / Répondre

    Drôle de question : les fm ONT ILS UN SEXE…. je ne vois pas pourquoi nous n’en aurions pas, ou en aurions un différent – Le FM est une créature humaine d’un type tout à fait courant – Ce qui peut le différencier souvent, est sa façon humaniste et tolérante d’aborder TOUS les problèmes (tout au moins au GO) et nous n’avons pas non plus de queue et de pieds fourchus!

  • 1
    SEVIN
    5 décembre 2012 à 16:58 / Répondre

    La Franc-Maçonnerie veut « réunir ve qui est épars » et être le centre de l’union »…
    Que penser alors de l’attitude de la GLNF (et de la GLAMF) qui interdisent les visites et ne veulent pas recevoir de visiteurs adhérents des autres obédiences « non régulières » ou réputées telles par les sevtateurs et autres sectaires de la GLUA ?
    SEVIN au GODF depuis 1969
    P.S. : certains dez leurs adhérents nous visitent quand même incognito et s’en trouvent bien en enrichissant ainsi leur vécu maçonnique et fraternel

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif