L’Ordre des francs-jardiniers

Par Géplu dans Divers

Dans Wikipedia aussi on peut apprendre des trucs amusants. Ainsi, connaissez-vous l’Ordre des francs-jardiniers ? Aujourd’hui presque disparu, c’est une société amicale fondée en Écosse au milieu du XVIIe siècle et qui s’est par la suite étendue en Angleterre et en Irlande.

Comme de nombreuses autres sociétés amicales de l’époque, son objet principal fut à la fin du XVIIe siècle et durant tout le XVIIIe siècle le partage de connaissances — voire de secrets — liés au métier, ainsi que l’entraide mutuelle. Au XIXe siècle ses activités d’assurance mutuelle devinrent prépondérantes. À la fin du XXe siècle elle s’est presque entièrement éteinte.

Bien que les francs-jardiniers soient toujours restés indépendants de la franc-maçonnerie, l’histoire et l’organisation des deux ordres présentent de nombreuses similitudes qui éclairent les recherches historiques sur la naissance du second.

Le plus ancien témoignage de l’ordre est un registre de procès-verbaux de la loge de Haddington ouvert le 16 août 1676 et qui commence par un recueil de quinze règles dénommé « Injonctions à la fraternité des jardiniers de l’East-Lothian 

(source : Wikipédia)

mardi 05 août 2014 14 commentaires

Étiquettes :

  • 14
    Nicole Bursztejn 13 janvier 2019 à 19:55 / Répondre

    Je me suis désabonnée par erreur, mais, j’y suis et j’y reste!
    J’aimerais une réponse par rapport aux Francs-Jardiniers en Belgique.
    Merci de me donner une réponse et très bonne année à toutes et tous!

  • 11
    Nicole Bursztejn 6 juillet 2018 à 16:11 / Répondre

    Existe-t-il un tel ordre en Belgique?

    • 12
      def 11 janvier 2019 à 22:20 / Répondre

      Oui

      • 13
        Nicole 11 janvier 2019 à 22:27 / Répondre

        Comment les trouver dans le plat pays qui est le mien?

  • 10
    Micout 8 avril 2018 à 18:19 / Répondre

    bonjour
    existe t il une loge maçonnique des francs maçon jardiniers en France
    merci

  • 7
    Tao 6 août 2014 à 11:45 / Répondre

    « Notre Frère Voltaire »… On l’entend un peu beaucoup, celle-là, mais il me semble qu’il a été initié, peut-être même passé aux trois degrés dans la même soirée, et qu’il n’a pas refoutu les pieds en loge, le frangin… Je dis cela de mémoire, mais c’est à peu près à ça que se résume son parcours maçonnique, donc bon… Pas sûr que sa qualité de maçon soit la plus pertinente à rappeler. Celle de négrier, par contre, oui !

    Amitiés,

  • 6
    Jiri Pragman 6 août 2014 à 08:30 / Répondre

    Critique du livre de Robert Cooper « Les Francs-Jardiniers. Introduction aux origines et l’histoire d’un ordre méconnu » dans… le Blog Maçonnique en 2004 : http://hiram.canalblog.com/archives/2004/11/18/174330.html

  • 5
    fluo 6 août 2014 à 08:15 / Répondre

    Font-il référence à la conclusion de Candide, de notre frère Voltaire : « il faut cultiver notre jardin »?

  • 4
    JB 5 août 2014 à 18:13 / Répondre

    Merci pour le bouquin , je vais essayer de le trouver . je ne connaissais pas les francs jardiniers , je vais m’y intéresser .

  • 3
    Philippe 5 août 2014 à 13:21 / Répondre

    La lecture de Robert Cooper dans son ouvrage Les Francs-Jardiniers, aiderait à mieux se documenter.

  • 2
    Vart 5 août 2014 à 13:18 / Répondre

    Je signale pour ceux qui s’intéresse à cet ordre qu’un livre de Robert L.D. Cooper est paru en 2000 aux éditions Ivoire Clair. « Les Francs Jardiniers » introduction aux origines et à l’histoire d’un ordre méconnu. Cet ouvrage met en lumière l’histoire de cette société dont le premier document connu date du 16 août 1676 et commence par  » Interjuction for ye fratenitie of the gardners of east Lothians ».

  • 1
    SEVIN Pierre 5 août 2014 à 09:36 / Répondre

    L ‘amateur de jardins est un homme et à ce titre un animal grégaire !
    Qu’il soit ou non Franc-Maçon importe peu pourvu qu’il soit libre et de bonnes moeurs – homme d’honneur et de probité…Avec ses doigts verts – couleur de l’espérance – qu’il passe !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
dolor. accumsan libero. ante. elit. consectetur ultricies neque. libero lectus