Voltaire et la Franc-Maçonnerie sous l’éclairage des Rituels du temps

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Avez-vous déjà ressenti un malaise lorsque des Frères citaient notre Frère Voltaire… alors que vous savez pertinemment bien que Voltaire n’a été Maçon que 54 jours, les derniers 54 jours de l’existence d’un vieillard malade. Et puis vous vous souvenez avoir lu des lignes cruelles à l’égard de la Franc-Maçonnerie signées par Voltaire? Jean van Win continue son entreprise de démythification. Après le roi Léopold Ier, le Bruxelles maçonnique, le marquis de Sade, c’est la statue du « Voltaire Franc-Maçon » que l’auteur de Contre Guénon a entrepris de déboulonner mais, avec l’âge sans doute, sans agressivité particulière (même si dans l’affaire de la pseudo-Loge du château de Cirey, on send poindre le contentieux qu’il entretient avec André Kervalla).

Van Win est méticuleux dans son approche et il nous expliquera de manière documentée pourquoi Voltaire n’a pas été initié en Angleterre comme cela a parfois été écrit et en quoi la cérémonie qui a eu lieu le 7 avril 1778 était pour le moins étrange sur le plan maçonnique: elle ne correspondait pas aux critères d’une Initation/Réception à l’époque et certainement pas d’une élévation à la Maîtrise (l’auteur rappelle aussi que le fameux Tablier d’Helvétius conservé – notamment – à Paris est postérieur à cette époque). Il est d’ailleurs étonnant de voir que le Grand Orient de France qui a « récupéré » Voltaire et s’enorgueillit d’avoir compté en son sein la prestigieuse Loge des Neufs Soeurs oublie que cette même Loge reçut de sa part des remontrances pour la façon irrégulière selon laquelle cette cérémonie fut conduite et exécutée.

Van Win met aussi à mal les théories sur le rôle de la Franc-Maçonnerie dans la Révolution française, des théories entretenues d’ailleurs par certains Maçons. Ce rappel n’est pas inutile.

  • Voltaire et la franc-maçonnerie sous l’éclairage des rituels du temps de Jean van Win (Télétès, 2012) disponible chez Amazon ou à La Cale Sèche
lundi 23 juillet 2012

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif