La Franc-Maçonnerie et la ruée vers l’or

Par Géplu dans Manifestations, Obédiences

« Minority voices of the Gold rush ». Voici le titre d’un bien surprenant colloque organisé au Scottish Rite Masonic Center de San Francisco, Californie, (photo ci-dessus) ce 16 Novembre 2014.

L’évènement, nous dit le document de présentation que vous pouvez télécharger ici Catalogue CLEAN FINAL PROOF s’inscrit dans un cycle « Histoire enrichissante », qui vise (traduction approximative), « à enrichir les études culturelles et sociales et l’enseignement en approfondissant la connaissance de l’histoire américaine ». Le but étant « d’influencer la façon dont nous apprenons et discutons des différentes expériences qui ont produit un pays en constante évolution ». On se croirait au GODF !

California Gold Rush Ritual Secrecy Confront RealityOrganisé en coopération avec les francs-maçons de Californie et l’Université américaine publique, la journée sera consacrée à la ruée vers l’or en Californie (de 1849 à 1855). Elle mettra en évidence la diversité de ceux qui sont venus chercher fortune en 1849, et montrera combien les différentes religions, les races et les deux sexes ont joué un rôle important. En sus l’événement permettra à ceux qui n’ont qu’une connaissance limitée de la franc-maçonnerie d’en savoir un peu plus en leur donnant l’occasion de voir un temple maçonnique, riche en patrimoine historique.

Ainsi les francs-maçons américains se mettraient aux travaux sociétaux ?… C’est nouveau, mais cela peut s’expliquer par la décroissance catastrophique du nombre de membres des obédiences américaines ces dernières années. Il sont passés de plus de 4 000 000 dans les années 60/70 à moins de 1 200 000 aujourd’hui, d’où le besoin vital pour eux de (re)trouver un intérêt et par là un public puis, espèrent-ils sans doute, de nouveaux membres. Et cela semble passer par ce nouveau positionnement, plus sociétal. A voir si ce n’est qu’un évènement isolé, une expérience, ou si cela se reproduira et deviendra la (nouvelle) règle. La seule Grande Loge de Californie a encore perdu plus de 10% de ses effectifs entre 2012 et 2013, passant de 63 546 membres à 55 893, soit une perte de 7 653 membres sur une année ! Il est clair qu’ils ont besoin de trouver quelque chose pour rendre de l’intérêt à leur pratique de la franc-maçonnerie, la seule quête du sens autour du Grand Architecte ne semblant plus suffisante.

Une surprise en consultant la liste des livres présentés dans le book. Parmi la trentaine, un a retenu mon attention : Ritual and Secrecy Confront Reality by… Pierre Mollier ! Questionné celui-ci explique qu’il s’agit d’une compilation d’article de la revue éponyme dont il s’occupe en partenariat avec la Grande Loge de Californie.

samedi 15 novembre 2014 14 commentaires
  • 10
    personne 17 novembre 2014 à 20:39 / Répondre

    Finalement, le maçon français normal (celui qui se souvient en tout cas, n’a jamais accepté d’être snobé par la maçonnerie américaine lorqu’elle avait 4M de membre en 1960 (la fm française avait alors 50.000 membres répartis en trois obédiences dont la petite était la GLNF, la grosse le GODF).
    Aujourd’hui tout a changé. La

    • 12
      philippe 18 novembre 2014 à 06:43 / Répondre

      @Personne(amusant!)
      La FM US n’a jamais snobe personne(again!)en France, chaque pays a la maconnerie qui lui correspond, en revanche la considerer comme decadente en comptant le nombre de ses FF est une approche que je qualifierais de courte vue.

      • 14
        Géplu 18 novembre 2014 à 09:27 / Répondre

        Philippe,
        Ne pas confondre décroissance et décadence

    • 13
      chicon 18 novembre 2014 à 08:47 / Répondre

      bon, on saura a quoi s’en tenir sur la F M des U S A vu que GEPLU a passe la plume a Philippe.

  • 9
    Dave Garver 17 novembre 2014 à 11:51 / Répondre

    Ce qui est surtout intéressant dans ce colloque, c’est qu’ils prennent la période de l’âge d’or de la FM aux Etats-Unis. Les pionniers de l’Ouest américain comptaient de nombreux membres de fraternités : Knights of Pythias, Odd Fellows, … et des Francs Maçons. Certains appartenaient aux deux types de sociétés. Ils ont donc choisi de débattre d’une période florissante pour les fraternités américaines, notamment l’apparition d’un système de solidarité, ébauche des fonds de pension, maladie et invalidité. Retourner aux jours glorieux pour susciter de nouvelles vocations ?

  • 7
    référenceur web 17 novembre 2014 à 10:31 / Répondre

    En parcourant les blogs, je suis tombé sur le tien, je le mets dans mes favoris

  • 3
    philippe 17 novembre 2014 à 07:55 / Répondre

    @Geplu MTCF
    A nouveau votre marronier, parler d’une FM US dont vous ignorez tout.
    Il est faut de d’ecrire que la FM US se met aux sujet societaux car la decroissance de ses membres en est la cause, les sujets de societe ont toujours ete evoque dans des conferences ouvertes au public ou non mais ne l’est jamais en Loge, vous l’ignorez car vous n’avez pas participe a des travaux sinon il ne vous aurait pas echapper qu’ils sont centre sur l’apolitique ou le religieux (afin de ne pas troubler l’harmonie de la Loge) ce qui ne semble pas etre le cas au GODF ou au GOB
    Enfin la decroissance de la FM aux US se caracterise par un mouvement mondial, je rappelle que les USA sont 5 fois plus important en population que la France, pourtant la FM rapportee en pourcentage de la population y est plus presente, c’est la meme constat en Belgique en Europe et ailleurs.
    Alors qui decroit? en voila une bonne question.
    Au fond c’est plutot sur le role de la FM US qu’il faudrait s’interesser, en particulier a quoi sert-elle? c’est simple sans la FM US nous n’aurions plus d’universite US ou d’hopitaux accesibles a tous, pouvez-vous en dire autant et les sujets societaux remplace-t-il les oeuvres d’entraide si cheres aux coeurs des macons, c’est une question que vous pourriez legitimement vous poser

    • 4
      Géplu 17 novembre 2014 à 08:24 / Répondre

      Voilà une réponse bien agressive et alambiquée ! Si passer de 4 000 000 de membres à 1 200 000 en moins de 50 ans n’est pas une grave décroissance, quel qu’en soit la cause, c’est quoi ?

      • 5
        philippe 17 novembre 2014 à 08:42 / Répondre

        Geplu
        Cette reponse n’est pas plus agressive que cet article, comme je l’indique considerer la FM US dans sa specificite et surtout ne pas parler de la decroissance de la FM Europeenne en meme temps est pour le moins une approche etrange, regardons et parlons de ce qui se passe chez nous avant d’evoquer les autres ce sera une tres bonne approche.
        Quel est le role de la FM Europeenne quelle soit GODF, GLNF ou tout autre obedience et qu’apporte-t-elle a la societe en general, voila la vraie question.
        Quant aux USA si vous voulez echanger sur le sujet je puis vous donner des informations car je suis au coeur de cette FM et membre de la GL de Californie et de la DCGL Washington DC

        • 6
          Géplu 17 novembre 2014 à 08:55 / Répondre

          Hé bien Philippe si tu veux rédiger un article sur la différence entre la maçonnerie aux E.U. et en Europe en 1 500 signes maxi, c’est avec plaisir que je te le passerai. Dans tel espace tu ne feras pas un travail de fond, mais tu pourras au moins nous donner ton ressenti.

          • 11
            philippe 17 novembre 2014 à 21:28 / Répondre

            MTCF,
            Avec plaisir des mon retour aux USA la semaine prochaine,tu peux diriger les FF qui le souhaite sur mon email dont tu as les coordonnees.
            Fraternellement
            Philippe

    • 8
      peronne 17 novembre 2014 à 11:17 / Répondre

      Lorsque j’ai été pour la première fois en loge aux USA, en 1990, la fm venait de passer en-dessous du chiffre de 2M, chiffre qui avait été le sien en 1900,avant le boum extraordinaire des deux après-guerre (et la chute intermédiaire lors de la crise économique des années 30).
      25 ans plus tard, elle en serait à 1.5 M.
      La chute est réelle mais son évolution indiquerait plutôt un tassement à un
      niveau plus réaliste. Même si c’est le désir inavoué des maçonneries libérales, bien peu apparentes dans leur pays, la disparition des maçonneries anglo-saxonnes ou leur alignement sur les positions de type GODF n’est pas pour demain ni pour après-demain.

  • 2
    chicon 16 novembre 2014 à 10:32 / Répondre

    @personne –
    Les obediences voient fondre leurs effectifs, c’est constate et analyse par Ars Quatuor Coronati, la tres serieuse L de recherche de GLUA. Soit on constate et on admet le phenomene comme le Duc de Kent qui declare qu’il vaut mieux peu et bien que beaucoup et moins bien , soit on cherche a ralentir le phenomene en recrutant sur d’autres criteres comme la G L de Californie, la GLNF sous son precedent GM et le GODF.
    La mixite, le sociologique, le politique, la publicite, les relations publiques, le demarchage discret sont autant de moyens pour recruter de nouveaux membres.
    Pour ma part, je pense que tout le mouvement associatif type FM ou clubs ou syndicats, a du plomb dans l’aile. Ces mouvements ne cesseront pas d’exister pour autant mais devront ralentir leurs train de vie.
    Leurs instances ont besoin d’argent pour leurs permanents, leurs frais de representation, leurs prets immobiliers, leurs fondations.
    Le probleme qui se pose est donc principalement un probleme de gestion.
    Pour le reste, il n’y a pas le feu au lac.

  • 1
    personne 15 novembre 2014 à 16:58 / Répondre

    Pourquoi ne pas dire simplement que « la décroissance catastrophique du nombre de membres des obédiences américaines ces dernières années » vous réjouit car elle est la preuve (même pas indirecte) que la position du GODF (et du GOB, son fidèle allié) est la seule bonne, aujourd’hui comme hier?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
eget lectus Nullam risus facilisis luctus libero. et, mattis tristique ut id