Les Acacias d’Or

Par Géplu dans Divers, Manifestations

Après les prix littéraires du Salon du Livre de l’IMF de la semaine dernière, voici ceux du Salon Esprit de la Franc-Maçonnerie organisé par la GLDF ce week-end, et baptisés « les Acacias d’Or ».

livre Philippe LangletPrix Esprit de la franc-maçonnerie :
Jacques Attali pour Devenir soi aux Éditions Fayard
Prix Philosophie Société Histoire :
Frédéric Vincent pour Le réenchantement initiatique du monde : Des mythes et des hommes aux  Éditions Detrad
Prix Symbole :
Bernard Roger pour Initiation et contes de fées : Une évocation des cheminements initiatiques dans les contes populaires d’Europe aux Éditions Dervy
Prix Beaux Livres :
Philippe Langlet pour Lecture d’images de la franc-maçonnerie aux Editions  Dervy
Prix Poésie :
Simone Cukier pour « Eclatements », Édité à compte d’auteur (coordonnées inconnues à ce jour)
Prix Spécial :
Jean Beauchard et Alain Bernheim

dimanche 23 novembre 2014 25 commentaires
  • 25
    Pierre L. 8 décembre 2014 à 10:42 / Répondre

    La GLDF a annoncé 3500 visiteurs… Y’aurait pas un peut de foutage de gueule de la part des CF dans l’air que ça ne m’étonnerait qu’à peine. Un péquin qui passe trois fois devant un stand ne doit pas être comptabilisé trois fois. Il n’y avait personne dans les allées, personne sur les stands et les éditeurs et les auteurs sont partis déçu de ce salon du livre qui ne méritait même pas le déplacement.

    http://www.gldf.org/en/component/content/article/65-communication-du-gm/1091-2014-11-24-16-00-15

  • 23
    Bruce 25 novembre 2014 à 12:43 / Répondre

    @perceval
    Le scandale de la GLNF comme tu dis a été voulu et provoqué par les acteurs ( médiocres) qui se veulent les promoteurs du RPMF voir CME ou soyons fous la nouvelle maçonnerie régulière mondiale .
    Ils font payer le prix aux FF de leur obédience de la volonté de quelques dignitaires REAA de reconnaissance .
    Ils auront des bouquins à écrire pour s’excuser ou pour expliquer la méthode pour les nuls pour devenir réguliers ( mais comme ils veulent eux ) Lolllllll

  • 20
    Perceval 25 novembre 2014 à 01:05 / Répondre

    Observateur de la vie maçonnique française depuis 40 ans, en lisant tout ces commentaires, je crois que nous venons d’atteindre le summum de l’absurde et du grotesque.
    A quoi sert ce type de discussion? Que viennent faire les éditeurs et les libraires dans un conflit entre obédiences? C’est l’ego sur dimensionné de certaines personnes qui a amené à cette situation.
    Voue êtes vous posés la question de savoir quelle image de la maçonnerie française nous donnons?
    Comment peut-on prendre au sérieux les maçons quand on observe leur petite querelle?
    Où sont passé la fraternité et la charité ou est passé la spiritualité? il parait qu’il faut laisser ses métaux à la porte du temple avant d’entrer dans le Temple….!
    Il parait aussi que la mise en pratique des rituels dans le temple permet de nous améliorer afin de mieux vivre et de montrer l’exemple une fois hors du temple. Quel exemple donnons nous en ce moment?
    Heureusement qu’il existe des maçons « avec ou sans tablier » qui ne se reconnaissent plus dans tout ce qui se passe actuellement. et qui ne reconnaissent plus les instances dirigeantes de leur obédience ce qui explique les nombreux départs en Belgique et en Ecosse.
    Après le scandale de la GLNF et la perte de sa régularité voici la querelle entre l’IMF et la GLDF .pour une question de salon …! Mais est ce la vraie raison?
    l’IMF c’est la plus belle occasion manquée de la maçonnerie française de ces douze dernières années.
    Aujourd’hui son action ne se résume qu »à organiser des salons et dans la douleur.en plus.
    Il est grand temps que la maçonnerie française se reprenne et qu’elle redevienne ce qu’elle n’aurait jamais du cesser d’être : Sagesse, force et beauté. et qu’elle remette en pratique la célèbre formule que nous retrouvons dans la conclusion du  » Mystère des cathédrales » de Fulcanelli : Savoir Pouvoir Oser Se taire.

  • 19
    Perceval 24 novembre 2014 à 22:39 / Répondre

    Observateur de la vie maçonnique depuis plus de 40 ans, en lisant tous ces commentaires je crois que nous venons d »atteindre le summum de l’absurde. Chacun se renvoie à la figure la responsabilité de la situation actuelle. Quelle image la Fra

  • 18
    Lacot alain-Jacques 24 novembre 2014 à 19:15 / Répondre

    ceux qui , à l’intérieur de la GL , ont pris en mai 2014 la décision de quitter l’IMF et de ne pas accueillir dans le salon maçonnique du livre les locaux de la gldf et d’en créer un , concurrent, ont cru qu’il suffisait de copier la  » recette  » du salon de l’imf pour reussir leur salon. Ils ont d’ailleurs cru, aussi , que l’IMF , n’arriverait pas à créer son salon .
    L’imf a donc trouvé hospitalité au DH où il a été tres bien accueilli et a montré , comme chaque année, sa capacité à réunir, avec toutes les obédiences, 60 auteurs » Maçonniques » , tous les éditeurs de la FM, 10 tables-rondes où des auteurs intervenaient , etc….
    L’autre salon de la GLDF a, péniblement réuni 1000 personnes sur le week-end …et nombre d’auteurs sont partis avant la fin, mécontents du manque d’organisation.
    Comme quoi, il ne suffit pas de copier une recette pour réussir un plat. Les apprentis qui l’ont tenté le week-end du 21 et 22 viennent de l’apprendre à leurs dépens. C’est dommage pour tous les frères de la GL et dommageable pour l’image de la GLDF , qui mérite mieux que cette lamantable initiative .
    AJ Lacot .
    Coordination éditoriale IMF

    PS/ Pour info , le prix cadet roussel est décerné à un manuscrit . La récompense du prix est l’édition chez Dervy …

  • 17
    Bruce 24 novembre 2014 à 16:04 / Répondre

    Je crois qu’il faudra penser a célébrer tous les ans à l’occasion de ce salon GLDF MH pour sa clairvoyance , plus personne ne comprend rien grâce à lui.
    Je propose de lui remettre un prix qui pourrait être des lunettes en acacia et tous les ans un exemplaire en Français des BP , car il semblerait qu’en Anglais il n’est pas compris .

  • 16
    cosmonaute 24 novembre 2014 à 12:11 / Répondre

    Toutes celles et ceux qui sont allés acheter ou vendre aux deux salons, ou simplement se promener, en attendant de connaître le vainqueur pour choisir leur camp auront été édifiés.
    Quant à ceux qui voulaient, parfois les mêmes, s’assoir entre deux chaises, ils sont tombé du côté de l’unité. Faut-il les ramasser ?

  • 13
    bibiche 24 novembre 2014 à 11:09 / Répondre

    Réponse à Yonnel Ghernaouti
    Coucou! Merci de cet éclairage. Et, pendant que nous sommes sur le sujet, que pensez-vous du « être soi » réfuté par la philosophe ?

    • 21
      yonnel ghernaouti 25 novembre 2014 à 07:34 / Répondre

      à Bibiche,

      Je n’étais samedi aux Dialogues de l’Alliance, « Le sens de la vie ».
      Parles-tu de Cynthia FLEURY, maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris, chargée d’enseignement à l’Ecole Polytechnique qui est intervenue lors de l’exposé sur « De la philosophie comme exercice spirituel.Le moi, le soi et l’autre. Sens et éthique « ?
      Je ne peux donc te répondre favorablement mais j’attends avec impatience, comme beaucoup, l’édition de « Cahiers ».
      YG

      • 22
        bibiche 25 novembre 2014 à 12:29 / Répondre

        Non, il ne s’agit pas de Cynthia Fleury mais d’une « autre », dont je n’arrive pas à retrouver le nom pour l’instant, je te le communiquerai, cher, dès qu’il me sera revenu. C’est une très jolie jeune femme, plutôt agressive (elle ne s’en laisse pas compter…). On la voit assez souvent sur les plateaux de TV.

  • 4
    MENAS 23 novembre 2014 à 18:00 / Répondre

    La multiplication des salons du livre dit maçonnique est contre-productif.
    D’une part on n’y voit que les mêmes et toujours les mêmes (auteurs, éditeurs….), on se demande ce que font les grands maîtres présents, il semble qu’ils ne sont que des faire-valoir des éditeurs, à moins qu’ils n’agissent comme des sergents recruteurs (?), les éditeurs présents ne font que faire couler les libraires en vendant des livres que ces derniers ne vendront pas.

    Il faudrait remettre un peu d’ordre (Ordre ?). Avant il n’y avait qu’un seul salon et cela fonctionnait bien. Imaginé que demain chaque obédience fasse son salon dans la même période.
    Des couloirs vides à la GLDF et un monde pas possible à l’IMF, trouvez l’erreur.

  • 2
    Lhermitte 23 novembre 2014 à 11:10 / Répondre

    Superbes prix… sur sept prix, quatre auteurs proches (voire très proches) maçonniquement parlant de la GLDF (dont un qui a reçu un prix pour un livre qui n’est même pas encore référencé sur Amazon ou sur la Fnac, deux qui ne cachent pas leur appartenance à l’obédience et un qui est très souvent reçu lors de conférences et d’émissions radio de cette même obédience) , un auteur proche politiquement parlant de la GLDF (qui a reçu un prix qui n’a d’ailleurs rien à voir avec la maçonnerie) et une auteure totalement inconnue du bataillon. Prix totalement ridicules…

    J’y suis passé hier, les allées étaient désespérément vides. J’ai même eu une auteure qui m’a sauté dessus (oui, oui, celle-là…) et qui m’a tenu la jambe 5 mn pour que j’achète son livre (pas top soit dit en pensant, ce sont des acrostiches, mais c’était le seul livre de poésie qui était présenté). C’était tellement glauque que Je n’avais qu’une seule et unique envie, en partir rapidement. J’en avait presque honte pour les auteurs et les éditeurs qui avaient fait le déplacement (pour info, j’ai su que c’était aussi vide avant mon passage qu’après)…

    Faire un salon du livre une semaine après le salon de l’IMF, le faire en plus le même jour qu’une conférence de la GLAMF qui était bourrée à craquer et surtout sans pub. Mauvais calcul de Marc Henri et de Perry Willey, clairement.

    • 3
      Roger Dachez 23 novembre 2014 à 16:02 / Répondre

      Le 12ème Salon Maçonnique du Livre, organisé par l’IMF la semaine passée, a reçu entre 3500 et 4000 visiteurs : témoignages disponibles de toutes parts, et notamment des éditeurs – et photos à l’appui. Celui organisé par la GLDF pour des raisons navrantes, à l’initiative de quelques-uns, se solde par un échec patent, mais qui était prévisible et dont ne sont pas responsables les Frères de la GLDF que nous avons vus nombreux la semaine passée. L’an prochain, quand le bons sens et la raison l’emporteront de nouveau, nous pensons tous que cette situation ridicule et dommageable pour toute la franc-maçonnerie prendra fin et que la GLDF pourra reprendre sa place parmi nous, dans un seul Salon Maçonnique du Livre, événement partagé sous l’égide de l’IMF qui est garante de l’indépendance et de la liberté de tous ses participants, et du sérieux démontré de son organisation.

      • 6
        yasfaloth 23 novembre 2014 à 19:28 / Répondre

        Ou le faire une semaine avant celui de l’IMF

        :=)

        Humour… !

        • 7
          Lhermitte 23 novembre 2014 à 19:50 / Répondre

          Même pas sûr, la GLDF n’a même pas communiqué sur son salon. Je ne sais pas combien ça leur a coûté, mais il est certain que la facture sera salée dans tous les sens du terme

        • 8
          Roger Dachez 23 novembre 2014 à 20:01 / Répondre

          En effet, cette idée pourrait germer dans l’esprit du génial organisateur de ce « contre-Salon » ! Comme le Prix Renaudot remis avant le Goncourt. Ça ne change rien pour le Goncourt et quelque chose me dit, au vu de ce qui se passe, que le problème est justement un tout petit peu plus compliqué…mais que beaucoup de choses vont se simplifier dans les semaines qui viennent. La GLDF mérite bien mieux que ce qu’on lui a fait vivre depuis deux ans et jusqu’à ce weekend.

    • 5
      MENAS 23 novembre 2014 à 18:01 / Répondre

      Commentaire terrible ! Que dire de plus ?

      • 24
        Bruce 26 novembre 2014 à 07:49 / Répondre

        @menas
        MH devrait s’en inspirer au lieu de continuer son calvaire.

    • 9
      yonnel ghernaouti 24 novembre 2014 à 06:35 / Répondre

      « et surtout sans pub »
      FAUX
      La GL-AMF a passé trois annonces :
      – Deux dans « Le Figaro », en particulier celui daté du jeudi 13 novembre dernier,
      – Une autre dans « Le Monde », et qui plus est en couleur,avec le blason de l’Alliance et celui de « Les Dialogues de l’Alliance », le 14 vendredi 2014.
      De plus, à titre d’information, les dates du Salon Maçonnique du Livre (SML) sont arrêtées un an à l’avance.
      Par exemple, en 2015, le SML à la GLdF aura lieu les 21 & 22 novembre, comme annoncé hier soir. Il ne semble donc pas y avoir de malveillance de la part de la GL quant aux choix des dates
      Cette même GL partenaire au sein de la CMF avec l’Alliance.
      Il se disait hier que la participation était de 1000 visiteurs aux « Dialogues », ce qui, je le reconnais, est un franc succès pour une grande première de la GL-AMF. Sans parler du concert, samedi soir, qui remporta l’adhésion de tous.

      • 12
        Pierre L. 24 novembre 2014 à 08:39 / Répondre

        Euh, le salon maçonnique du livre, c’est celui de l’IMF. La GLDF, elle, propose, un salon du livre maçonnique (tant qu’à aller dans la confusion voulue par Marc Henri une nouvelle fois). Quant à ces pubs, personnellement, je ne les ai pas vu, par contre l’iMF a bien communiqué sur son salon

    • 11
      yonnel ghernaouti 24 novembre 2014 à 08:27 / Répondre

      @ LHERMITTE
      Tu écris : « dont un qui a reçu un prix pour un livre qui n’est même pas encore référencé sur Amazon ou sur la Fnac »
      Sincèrement, il n’est pas bon de créer de telles polémiques, où alors, il faut les citer toutes.

      Nous ferions mieux de construire des ponts plutôt que d’élever des murs.

      Le monde de l’édition, en général, et maçonnique en particulier, est dans la tourmente (cf. notre ami Jean Solis et Les Editions de la Hutte).

      La Fnac, Amazon, Virgin ont tué plus de 5000 petits et excellentissimes libraires (accueil, conseils, etc.) depuis les années 80.

      A titre d’exemple, puisque tu sembles citer notre F Alain Bernheim, qu’il n’est plus besoin de présenter ici, permets moi de prendre de la défense des Editions Télètes et du remarquable travail fait pour éditer le dernier opus d’Alain, « De la régularité maçonnique ». De plus, il a reçu un prix spécial pour l’ensemble de son oeuvre.

      Cher LHERMITTE (anonyme), dans ce cas, pourquoi ne t’es-tu pas élever contre la désignation du prix Cadet Roussel 2014 décerné aux 13ème Imaginales d’Epinal (cf. les deux excellents articles publiés dans Franc-Maçonnerie Magazine N°32 pages 56 & 57 et FM.Mag n°33, page 55).
      le Prix a été décerné à notre BAF Philippe Benhamou (La FM pour les Nuls) pour son roman « Madame Hiramabbi : La concierge de la rue des trois frères » et édité seulement après la mi-août par les Editions Dervy !!!

      Je tenais à rétablir ce fait, n’ayant pas non plus vocation à soutenir tel ou tel, mais plutôt à défendre le monde de l’édition maçonnique, même s’il est vrai que seulement 7 à 8 % des SS et FF lisent…

      • 14
        Pierre L. 24 novembre 2014 à 11:57 / Répondre

        « Nous ferions mieux de construire des ponts plutôt que d’élever des murs. » Malheureusement, la GLDF a creusé un gouffre en voulant un salon qui va lui coûter très cher au sens propre.

      • 15
        Lhermitte 24 novembre 2014 à 12:02 / Répondre

        Quand je parle de référencement sur Amazon ou la FNAC, j’entends par là un référencement en’librairie quelqu elle soit… Donc à ce jour, le livre de bernheim (dont le but est de taper sur ce qui n’est pas GLDF au vu des « bonnes pages » qui ont été publiees), on ne sait pas quand il sort…
        Ps : non, ce n’est pas un pseudo, bizarre, des qu’on dit quelque chose qui dérange, c’est nécessairement quelqu’un avec un pseudo. Et je réitère ce que j’ai dit, ce salon a été une catastrophe, que la GLDF en prenne conscience plutôt que de bouder dans son coin.

  • 1
    bibiche 23 novembre 2014 à 10:47 / Répondre

    J’ai suivi cette semaine la très agréable émission de FOG où trois jeunes –et belles– agrégées de philosophie se posent en interlocuteurs critiques en face de trois auteurs choisis par FOG. Il y avait là Jacques Attali pour « Devenir soi » (Fayard), Audrey Pulvar, et Fréderic Lenoir. (le « Devenir soi » semble être une des choses les plus difficiles à réaliser, puisque d’après l’une des « critiques », « être soi » ne peut s’accomplir du fait que –je cite– « ça n’existe pas »)
    Je suis étonnée de n’avoir pas entendu une seule fois (mais peut-être avais-je l’oreille ailleurs ?) le mot: « franc-maçonnerie » puisque l’ouvrage en question venait de recevoir le prix: « Esprit ».

    • 10
      yonnel ghernaouti 24 novembre 2014 à 07:06 / Répondre

      Réponse à Bibiche :
      « Je suis étonnée de n’avoir pas entendu une seule fois (mais peut-être avais-je l’oreille ailleurs ?) le mot: « franc-maçonnerie » puisque l’ouvrage en question venait de recevoir le prix: « Esprit ». »
      NORMAL
      Au SML à la GLdF, comme au SML de l’IMF au DH, les deux grands prix ont pour vocation de récompenser des profanes proches et/où qui partagent les nobles valeurs de la Franc-maçonnerie.
      A l’IMF, il s’agit du Prix « HUMANISME ».
      A la GL, c’est le prix « ESPRIT », du nom du thème de cette manifestation.
      Tant le « Jaurès le prophète. Mystique et politique d’un combattant républicain » de Eric Vinson, récompensé à l’IMF, que le « Devenir soi » de Jacques Attali n’abordent la FM.
      Leurs auteurs sont considérés comme des « maçons sans tablier ».
      Après tout, il y a bien des « tabliers sans maçon »…

      Il ne vous a pas échappé que, concernant les autres prix, décernés tant par l’IMF que par le jury à la GLdF, les auteurs(es) sont tous Sœurs ou Frères.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ut risus elit. id felis facilisis ut et, in odio nec Curabitur