sceau du GODF

Le GODF a-t-il une vision dévoyée et autoritaire de la laïcité ?

Par Géplu dans Anti-maçonnerie, Dans la presse

Le Grand Orient et sa vision dévoyée, autoritaire de la laïcité. Ce n’est pas une question, mais l’affirmation que pose Samy Debah, le président du CCIF, dans un article paru le 24 septembre 2014 sur son site en réaction à la demande faite à cette époque par Daniel Keller et le GODF d’adopter rapidement une législation sur l’interdiction des signes religieux dans les établissements de la petite enfance.

L’Association de Défense des Droits de l’Homme – Collectif Contre l’Islamophobie en France (ADDH-CCIF) a été créé en 2003 « en réaction à l’islamophobie rampante qui gagnait le territoire français. Des citoyens ont alors souhaité réagir face à l’installation et à la banalisation de ce sentiment haineux ». Il est vrai que pour ce qui est des propos modérés, il s’y connait le CCIF. Il n’est qu’à lire cet article du 24 septembre dont voici quelques extraits :

Dans l’affaire Baby-Loup, la première obédience maçonnique française le Grand Orient avait déjà, dans un style effronté, exhibé le rôle qu’elle s’était décidée de jouer en décernant en 2013 un prix risible à la crèche. (…) un prix en forme de soutien à une conception dévoyée de la laïcité : absolutiste, étriquée, anti-religieuse et qui s’affiche aujourd’hui comme, rien de plus, qu’un gri-gri anti-musulmans.
(…) Le CCIF s’interroge, quant à elle
(sic), sur une quelconque légitimité de l’officine maçonne à exiger l’imposition d’une vision sectaire de la laïcité et vouloir porter haut, à travers « une journée nationale de la laïcité », sa lecture dévoyée des lois de 1905.

__________________________

Mise à jour du 28 janvier : Concernant le CCIF, un lecteur nous a envoyé ce lien vers un intéressant article du Figaro de Juillet 2013.

mardi 27 janvier 2015 3 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 1
    danielDH 27 janvier 2015 à 16:31 / Répondre

    C’est l’éternel débat sur la prédominance des lois de le république sur celles de « dieu « 

    • 2
      guillaume plas 2 février 2015 à 13:44 / Répondre

      • DANIELDH écrit: C’est l’éternel débat sur la prédominance des lois de la république sur celles de « dieu ». Il faut qu’on sache que l’homme a inventé des millions de dieux (presque tous oubliés), mais qu’aucun n’a jamais écrit, ne fût-ce qu’un seul « mot ». ‘Il n’y a donc pas de « lois de dieu ou des dieux ». Les lois de Dieu auxquelles les prêtres, imams ou rabbins se réfèrent sont la Bible A.T et N.T (Evangiles), le Coran, (des 3 grandes religions monothéistes). Ces livres n’ont pas été écrits par un dieu quelconque, ni inspirés par un dieu quelconque, ils ne contiennent aucune loi divine, mais des textes immoraux et criminogènes, inventés par des hommes, qui ne savaient pas ce qu’est la « Déclaration Universelle des Droits de L’homme. Le dieu biblique est un dieu barbare, génocidaire, misogyne, esclavagiste qui raisonne et se comporte exactement comme l’être humain (soi-disant sa créature) et on sait que celui-ci peut être cruel comme le dieu biblique, menteur, voleur, violeur, escroc, tueur, fanfaron comme le mythique Jésus, etc. La Bible dit que l’homme a été créé à l’image de dieu (pas la femme). L’homme ne pouvait donc pas être meilleur que son dieu jaloux, barbare, esclavagiste, misogyne. Les dieux n’ont jamais rien écrit et les prophètes choisis par les dieux étaient des illettrés. Comment Dieu pouvait-il choisir des illettrés pour faire connaître ses lois divines? Mahomet était illettré, Jésus n’a pas écrit un seul mot, parce qu’un être fictif (mythique), n’est pas capable d’écrire. Comment peut-on s’imaginer en lisant les 3 livres saints, que cela est la pensée d’un dieu qui incite au meurtre des infidèles et bien d’autres personnes qu’il n’aime pas, mais qu’il aurait créées. Il n’a pas de livres plus immoraux que les livres soi-disant saints (Bible -Evangiles – Coran), qui ordonnent le meurtre des homosexuels, des blasphémateurs, des mécréants, des filles non-vierges avant mariage, des adultérins, et bien d’autres et ce Dieu biblique se vante d’avoir commis un génocide planétaire, n’épargnant même pas les animaux. Quand la fable de Jésus-Christ, qui serait si doux, il confirme qu’il faut exécuter les ordres criminels de son Père, il est aussi inhumain que lui, et dit : Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha devant la foule, pour monter à Jérusalem. (Luc 19:27-28) – Quant à ce serviteur (esclave) bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres, là il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 25, 14-30), le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les infidèles. 47 Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups, Mais celui qui, ne l’ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. (Luc 12:45-48). Il n’y a rien de pire que les pays qui se servent des lois pseudo divines comme p.ex. les pays musulmans où Allah règne via les ayatollahs, par la mise en pratique du Coran comme loi (charia). Il faut que les croyants sachent que même si leur religion seule parviendrait à prendre le pouvoir absolu, (théocratie) ils perdraient néanmoins totalement leur liberté, comme cela a été le cas pendant 16 siècles de dictature vaticane. Il n’y a rien de pire qu’une théocratie. En Iran pour donner un exemple d’un régime théocratique basé sur la mise en application du Coran (la charia), l’ayatollah Ali Khamenei, le Guide suprême de la République islamique, y est le maître absolu, rien n’est possible sans qu’il soit d’accord. C’est l’ayatollah qui est Dieu, appliquant la loi pseudo divine, qui refuse aux Iraniens bons musulmans ou pas, leurs droits fondamentaux les plus élémentaires au nom d’un dieu mythique. Le quatrième article de la Constitution iranienne est rédigé de la manière suivante: «le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire sont exercés sous le contrôle du Chef suprême des Croyants et Guide de la Communauté.), et ce chef c’est l’ayatollah Ali Khamenei. C’est pourquoi il faut que les croyants sachent, qu’en s’attaquant à la laïcité, ils s’attaquent à tout ce qui devrait leur être cher: « la liberté, l’égalité et la fraternité » base de la laïcité qui assure la liberté de tous, « croyants et incroyants ». Ceux qui dénigrent de plus en plus la laïcité sont en train d’enterrer leur liberté. Ces aussi parce que la « tolérance » est un principe cher à la franc-maçonnerie, que des livres immoraux intolérants et criminogènes, comme la bible ou le Coran n’ont pas leur place dans les loges. C’est une erreur de la FM de vouloir faire de la loge un ersatz de l’Eglise. (La Bible, A.T., la Bible N.T (Evangiles etc.), ne contiennent absolument rien qui soit compatible avec la pensée franc-maçonnique, telle qu’un maçon libre peut la concevoir. Je comprends donc que le Vatican n’apprécie pas, que la FM s’empare de son « fonds de commerce ».
      • ,

      • 3
        danielDH 2 février 2015 à 21:36 / Répondre

        Bien d’accord avec ton analyse.
        Les tenants de la révélation y croient dur comme fer.
        Dans notre atelier , la bible n’est pas présente. Et personne la réclame.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
53671dfae6affb30ecfa9e41cd0ab4b7777777777777777