Dictionnaire maçonnique de Michaël Segall

Dictionnaire maçonnique, terminologie des rituels maçonnique

Par Jean Mabuse dans Edition

Dictionnaire Maconnique Michael Segall 1Si il y a bien un livre que tout maçon devrait posséder, c’est celui-là. Bien trop souvent les livres de décryptage des mots, rituels ou symboles rencontrés en loge ne sont que des resucées de mauvaises qualités tandis que ce dictionnaire se caractérise, lui, par sa rigueur tant historique que linguistique. L’auteur prévient le lecteur dès les premières pages : « il est évident pour quiconque feuillette des rituels maçonniques qu’il y a un nombre surprenant de noms et mots d’origine hébraïque ou d’origine prétendument hébraïque ». Il classe ces mots en quatre catégories.

La première concerne les mots incontestablement d’origine hébraïque et dont la signification ne souffre d’aucune approximation de traduction.

La seconde est constituée par des termes et des expressions provenant des livres de la mystique ésotérique juive (Zohar et Kabbale) via des occultistes de la renaissance et du XIX ème siècle qui n’étaient ni rabbins, ni juifs, ni réellement hébraïsants. Ces mots sont donc utilisés en dehors de leur signification première.

La troisième est constituée de mots venant toujours de la Kabbale mais dont la déformation et l’utilisation hors contexte les rendent… incompréhensibles.

Et enfin une quatrième est constituée de mots mais surtout de phrases fabriquées de toutes pièces qui sont à l’hébreu ce que la canada dry est au whisky !

Se comportant en véritable historien des idées, Michaël Segall a remonté les pistes des importations des mots dans les rituels maçonniques. On ne sera pas surpris de découvrir qu’un grand nombre d’entre eux proviennent directement d’un ouvrage qui eut un grand succès chez les ésotéristes et occultistes du début du XVII siècle, le célébrissime Clavicules de Salomon dont on sait aujourd’hui qu’il fut d’abord écrit en grec et ensuite traduit en hébreu et bien d’autres langues et qu’il est issu de l’imagination d’un… chrétien.

Par son travail de recherche, l’auteur du dictionnaire refroidira sans doute quelques maçons qui initiés aux sephirot à connotation hébraïque s’imaginaient toucher quelques traditions primordiales. Or il s’agit d’apports des années 20 de quelques écrivains maçonniques bien connus Oswald Wirth et Albert Antoine. Ces deux comparses se servirent dans les ouvrages des occultistes Eliphas Lévi, Papus et compagnie qui inventaient des systèmes magiques et des traditions judaïsantes plus vite que leurs ombres (c’était rémunérateur) sans connaitre un mot d’Hébreu et surtout sans comprendre ce qu’ils tentaient de traduire ou copier. Outre les approximations et erreurs initiales, les copies répétées ont encore introduits de nouvelles déviations. La prudence s’impose donc devant ce corps de mots d’origine hébraïque ou prétendue telle.

Bref cette seconde édition du dictionnaire, largement enrichie, rendra bien des services à tous ceux qui s’interrogent sur le sens des mots qui composent leurs rituels, apparemment familiers. Si la base de ce dictionnaire demeure le vocabulaire du Rite Ecossais Ancien et Accepté, cette édition intègre la terminologie d’autres rites couramment pratiqués en Europe dont le Régime Ecossais Rectifié, le Rite Emulation, le Rite Français, le Rite de Memphis et de Misraïm, le Rite d’York mais aussi des rites féminins du régime d’adoption et de l’Eastern Star.

Mais les hébraïsmes ne constituent qu’une part, certes importante, de ce dictionnaire. Les mots de notre langue demandent aussi à être précisés dans le contexte maçonnique en général, et dans le contexte du rite en particulier. L’auteur fait une présentation synthétique des différents rites qu’il explore par son vocabulaire.

Ce dictionnaire est très utile les mots courants de la Franc-maçonnerie, communs aux différents rites et ces fameux hébraïsmes qui demandent éclaircissement. Il permet donc de ne garder que l’intention philosophique des rituels sans se griser de traditions qui n’en sont pas.

Dictionnaire maçonnique, terminologie des rituels maçonnique de Michaël Segall, chez Dervy, chez Amazon, où à la Cale Sèche

mercredi 11 février 2015 Pas de commentaires

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
libero id justo quis, consequat. venenatis suscipit Donec velit, mattis ut sem,